Tradition : De l'utilisation des feuilles de palmier dans la culture cambodgienne

Les 28 et 29 juin, le Musée national accueillait le public - et les étudiants en particulier - pour assister à une exposition d'artisanat de la communauté des femmes cambodgiennes.

Des étudiants visitent l'exposition de feuilles de palmier au Musée national le 28 juin. Photo fournie
Des étudiants visitent l'exposition de feuilles de palmier au Musée national le 28 juin. Photo fournie

L'exposition, intitulée Community Culture Meeting : Un produit, une identité - portait sur l'utilisation des feuilles de palmier dans la culture cambodgienne.

« Notre objectif est de promouvoir le tissage khmer, qui trouve son origine dans les temps anciens et qui n'a que peu changé techniquement au fil des ans, mais qui a surtout conservé sa forme originale. Nous avons présenté les tisserandes aux étudiants et au public », explique Chhay Visoth, directeur du département des musées du ministère de la culture et des beaux-arts.

Ce jour-là ont également eu lieu des conférences qui ont permis aux étudiants de visiter, d'apprendre et de pratiquer le tissage avec des talents de la communauté. Cette sortie était organisée par le musée en collaboration avec Nomi Network Cambodia et Villageworks.

Sélection de feuilles de palmier. Photo fournie
Sélection de feuilles de palmier. Photo fournie

« Sur ce thème des feuilles de palmier, cette fois-ci, nous avons emmené environ 200 élèves d'écoles publiques et privées à la rencontre des villageoises et artisanes qui tissent des feuilles de palmier. Cela leur a permis de à savoir comment tout cela fonctionnait », précise-t-il.

C'est la deuxième fois qu'une réunion sur la culture communautaire : Un produit, une identité, est proposée par le musée. Le premier programme proposait des objets artisanaux en soie fabriqués par la communauté khmère. Cet événement avait été suivi par environ 300 étudiants.

En attirant des visiteurs au musée national, Visoth espère que ce type d'initiative contribuera à trouver des marchés pour les produits fabriqués par les artisans de la communauté :

« L'année prochaine, nous donnerons plus d'ampleur à l'événement en invitant de nombreuses communautés de différentes provinces qui dépendent de l'utilisation des feuilles de palmier ou qui pratiquent d'autres formes d'artisanat culturel traditionnel »

Nom Bunnak, directrice exécutive de l'entreprise sociale du village artisanal de Sangkeum - une organisation qui expose ses produits en feuilles de palmier au musée pour l'événement - a rappelé que l'association artisanale des femmes khmères du village de Sre Ta Sok de la commune de Chumreah Pen dans le district de Samrong de la province de Takeo existait depuis 1996.

Elle explique que l'association a commencé par fabriquer des nattes, mais qu'elle transforme à présent des feuilles de palmier et d'autres matériaux végétaux en de nombreux autres produits tels que des sacs, des emballages, des ornements et des articles de première nécessité.

Tisserande au travail. Photo fournie
Tisserande au travail. Photo fournie

« Cette communauté a été initiée par des femmes tisserandes, jeunes et moins jeunes, qui sont des femmes au foyer ou qui étaient sans emploi. Aujourd'hui, elles peuvent travailler ensemble et gagner de l'argent. Le tissage des feuilles de palmier fait également partie de notre identité nationale et requiert une grande habileté en raison de la patience nécessaire à cet art. Il contribue également à protéger l'environnement et à maintenir la communauté en vie, car moins de personnes quittent le village pour trouver du travail afin de subvenir aux besoins de la famille », ajoute-t-elle.

Importance traditionnelle

An Raksmey, fonctionnaire du département de la culture et des beaux-arts de la province de Kampong Thom, explique que l'idée selon laquelle les feuilles de palmier constituent un élément important de la culture cambodgienne depuis des centaines, voire des milliers d'années, repose sur des bases solides, comme en témoigne l'inscription angkorienne d'un temple de la province de Siem Reap désignant une zone comme le « district des palmiers » :

« Le nom lui-même indique l'importance des palmiers, car ils étaient suffisamment présents dans la vie des habitants pour qu'ils deviennent l'identité du quartier », précise l'ancien étudiant du Collège d'archéologie.

Il mentionne également que les feuilles de palmier sont associées à la culture traditionnelle khmère, de l'usage quotidien aux cérémonies religieuses, et qu'elles ont toujours été considérées comme utiles aux Cambodgiens, de la naissance à la mort.

« Même si les nattes en nylon sont importées au Cambodge, celles en palmier sont toujours préférées ici, notamment dans les rizières. Et lorsque les femmes accouchent, elles dorment traditionnellement sur une natte de palme tout en se réchauffant près du feu. Les feuilles de palmier peuvent également être utilisées dans des constructions légères comme les bûchers funéraires pour les crémations et les nattes de feuilles de palmier sont utilisées à l'intérieur des cercueils pour envelopper les os des morts ».

« Dans le passé, les morts étaient enterrés pendant deux ou trois ans, puis déterrés et les restes étaient emmenés pour être incinérés, mais lorsque les corps étaient exhumés, les gens utilisaient des nattes de feuilles de palmier pour les emballer », explique-t-il.

Selon lui, les feuilles de palmier sont également utilisées dans les cérémonies religieuses comme autels et à des fins pratiques telles que parapluie ou literie.

Utilisation en cuisine
Utilisation en cuisine

« Les kantorng sont de petits bols faits de feuilles de palmier utilisés comme récipients pour la nourriture, le tabac ou la noix de bétel. Les amulettes symboliques sont aussi parfois fabriquées à partir de feuilles de palmier. Elles sont également découpées en oiseaux noirs pour les cérémonies religieuses ou les plafonds sont décorés de divers animaux en feuilles de palmier », conclut-il.

Pan Simala avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône