Tourisme : Le Twizt entre dans la danse

Le Twizt, nouvel hôtel d’avant-garde en plein cœur de Siem Reap, mise sur son originalité pour séduire les voyageurs branchés.

Le Twizt, nouvel hôtel d’avant-garde en plein cœur de Siem Reap

« Après 23 ans de présence dans le secteur de l’hôtellerie, cet événement marque une étape importante pour notre entreprise, qui continue d’explorer de nouveaux concepts à Siem Reap », a déclaré Mme Monirath Khim, vice-présidente du groupe INNOTALITY qui gère l'établissement de 386 lits.

« Nous nous sommes efforcés de créer un environnement à la fois familier, frais et résolument moderne, au design recherché », confie Kanha Ten

Le concept et les atouts proposés par cet « hostel » suffiront-ils à le distinguer parmi la masse des offres existantes, alors que la ville traverse une chute sensible de sa fréquentation ?

Architecture et design uniques

Il y avait foule en cette soirée inaugurale en janvier dernier. Plus de 250 personnes se sont réunies dans la rue 16, sur le toit-terrasse du Twizt pour célébrer l’ouverture d’un établissement qui se démarque par son originalité. Un simple coup d’œil sur sa façade extérieure multicolore permet déjà de se rendre compte qu’il ne s’agit pas là d’un hôtel ordinaire. Une impression confortée dès que l’on pénètre dans le vaste hall richement décoré.

Le lobby du Twitz

« Nous nous sommes efforcés de créer un environnement à la fois familier, frais et résolument moderne, au design recherché », confie Kanha Ten, directrice générale du Twizt. Peintures murales, plantes à profusion, mobilier urbain et statues se reflètent dans les miroirs disposés tout autour, accentuant ainsi l’impression de grandeur. Le bâtiment, flambant neuf, a été conçu par un cabinet d’architecture khmer. L’intérieur a quant à lui été décoré par le designer Sovanna Ouk, qui s’était auparavant distingué dans d’autres établissements du groupe INNOTALITY. C’est son entreprise de création Experior Design qui a en effet œuvré aux aménagements intérieurs du restaurant japonais The Hashi ainsi que des « privilege floor », ces espaces luxueux situés dans les hôtels Borei Angkor et Lotus Blanc.

Création par création Experior Design

Instagrammeurs, millennials et mixité

Les premiers clients de l’hôtel se sont empressés de s’approprier les lieux en posant devant les décors originaux. Les pages Facebook et Instagram faisant référence à l’établissement regorgent déjà de photos réalisées par ses visiteurs. Se transformant en influenceurs, ces voyageurs connectés suscitent la curiosité envers le lieu et draineront sûrement une clientèle branchée qui, à son tour, mettra en ligne de nouveaux clichés.

« Nous sommes très satisfaits de constater la mixité et la variété de notre clientèle »

Cette émulation, loin d’être anecdotique au sein d’une nouvelle génération de consommateurs, trouve au Twizt un terrain favorable, l’hôtel ne manquant pas de lieux photogéniques. C’est justement cette génération Y qui constitue la cible du Twizt. Tout y a été fait pour que les touristes à la fois jeunes et ultra-connectés se sentent chez eux dans cet établissement. Billard, baby-foot, piscine sur le toit-terrasse et plage de sable fin hébergeant de longues parties de pétanque permettent non seulement de se relaxer, mais aussi de se rencontrer.

La terrasse branchée du Twitz

« Nous sommes très satisfaits de constater la mixité et la variété de notre clientèle », poursuit Kanha Ten, des Cambodgiens de la classe moyenne, venant pour la plupart de Phnom Penh pour des vacances à Siem Reap, côtoient des jeunes venus de tous les horizons et le dialogue s’établit très facilement entre eux, ce qui favorise les rencontres ». Les luminaires, qui représentent tous un globe terrestre, ainsi que les mappemondes en fer forgé qui ornent chacune des chambres témoignent de l’ouverture cosmopolite revendiquée par l’établissement.

Buffet stylé au Twitz

Un pari aux risques mesurés

Alors que la ville de Siem Reap est confrontée à une chute inquiétante de sa fréquentation touristique, l’ouverture d’un nouvel hôtel semble constituer un pari pour le moins risqué. La multitude des offres d’hébergement proposées pourrait conduire à une saturation du marché si le flot de visiteurs continuait à se tarir. D’après un décompte effectué par le Ministère du Tourisme, 60 hôtels coexistent dans la ville de Siem Reap, chiffre qui ne tient pas compte des innombrables chambres d’hôtes disponibles.

INNOTALITY est, avec ses 800 employés dont 56 au Twizt, le troisième employeur local après Artisans d’Angkor et l’aéroport

L’année 2019, qui a vu le nombre de visiteurs baisser de l’ordre de 15 % par rapport à 2018, a placé les hôteliers dans une position pour le moins tendue. Mais le doute n’est pas de mise pour Kanha Ten : « Le groupe INNOTALITY poursuit ses activités dans le secteur de l’hôtellerie depuis plus de vingt ans. Cette présence nous assure une bonne connaissance du marché, et nous ne nous serions pas lancés dans un tel pari sans l’existence d’une réelle demande. De plus, l’originalité, les tarifs attractifs ainsi que l’emplacement de l’établissement lui permettront à coup sûr de se distinguer parmi la concurrence ».

Chambre du Twiz

Troisième employeur de la ville

L’ouverture récente du Twizt s’inscrit dans une période faste pour INNOTALITY, puisqu’un nouveau restaurant haut de gamme, emmené par le chef étoilé Michelin Emmanuel Stroobant, s’ajoutera bientôt à la liste des établissements possédés par le groupe. Gérant, entre autres, les prestigieux hôtels Borei Angkor et Lotus Blanc, cet acteur majeur du secteur hôtelier de Siem Reap est, avec ses 800 employés dont 56 au Twizt, le troisième employeur local après Artisans d’Angkor et l’aéroport. Présent uniquement dans la cité des temples, le groupe a entrepris ces dernières années de diversifier ses offres. En plus du centre commercial Heritage Walk, du spa Mudita et de nombreux cafés et restaurants, l’entreprise familiale dont la saga a débuté en 1997 poursuit son essor en se tournant vers un nouveau type d’établissement et de clientèle.

Lobby du Twitz de Siem Reap

« Hostel » particulier

En proposant à la fois des dortoirs et des chambres privées, le Twizt s’inscrit dans la catégorie des « hostels », à mi-chemin entre l’hôtel classique et l’auberge de jeunesse. Avec des tarifs oscillants entre 10 $ pour un lit en dortoir, 25 $ pour une chambre privée avec salle de bains partagée et 45 $ pour une chambre supérieure, l’hôtel entend conjuguer prix attractifs et prestations de qualité. L’emplacement de l’établissement joue aussi en sa faveur : situé en plein centre-ville et à quelques minutes de marche de l’iconique Pub Street, le Twizt est aussi à deux pas du quartier de Kandal Village, qui constitue depuis quelques années l’un des lieux les plus attrayants de Siem Reap. La proximité de ces cafés, restaurants, spas, boutiques d’artisanat et galeries d’art devraient constituer un atout majeur pour le nouvel hôtel. Autrefois tombée en désuétude, la rue dans laquelle est situé le Twizt se couvrira prochainement de nouvelles boutiques et de restaurants. Les travaux en cours attestent de cette renaissance programmée.

Sur le toit du Twitz

Baignade et cocktails sur le toit

L’autre attrait incontestable de l’établissement réside dans son immense toit-terrasse, agrémenté d’un bar, d’une piscine le long de laquelle s’alignent transats et fauteuils, ainsi que d’une plage de sable blanc permettant de s’exercer au volley ou à la pétanque. C’est sur ce petit monde que règne Thierry, fraîchement recruté par le groupe INNOTALITY afin de superviser cet espace tout entier voué à la détente. Supervisant une équipe de 11 personnes, cet ancien de chez Georges Rhumerie entend faire de l’AKAS un lieu incontournable de la ville. « AKAS signifie “espace” en khmer, ce qui correspond tout à fait à l’endroit », précise Thierry en faisant visiter le vaste toit-terrasse.

Thierry, responsable du toit-terrasse surplombant le Twizt

« Le lieu se prête parfaitement à différentes ambiances. Festives, relax ou sportives, toutes les configurations sont possibles, le tout agrémenté par la vue sur la ville et le superbe coucher de soleil ». Formé aux négociations de projets internationaux et ayant vécu plusieurs années au Québec, Thierry n’est pas le seul « barang » à s’être vu confier de hautes responsabilités au sein d’INNOTALITY. En décembre dernier, Benjamin Carrichon a été nommé Directeur du marketing et de la communication du groupe. Un défi convenant parfaitement à ce juriste de formation, qui confie avoir enfin trouvé sa voie : « Vivre au Cambodge m’a aidé à réaliser ce que j’aimais vraiment faire. Avoir travaillé pour APOPO et fait partie de l’équipe de la Semaine Française m’ont fait découvrir à quel point les relations publiques, le marketing et l’animation comptaient pour moi. Rejoindre INNOTALITY représente un nouveau challenge pour lequel je me sens prêt » déclare le Thoirysien rencontré à la veille d’un départ pour Madrid, où il représentera le groupe dans un salon international.

Place aux femmes

Après avoir occupé plusieurs postes dans le groupe INNOTALITY, Kanha Ten est, elle aussi, prête à relever ce nouveau défi et se dit fière de s’être vue confier la gestion du Twizt. Une fierté pas uniquement due au prestige du poste exercé : c’est surtout d’être parvenue à une telle situation en tant que femme qui la réjouit. « Les femmes qui occupent une position de manager dans un hôtel sont encore rares au Cambodge. Pourtant, nous ne sommes pas dénuées d’atouts, bien au contraire : une femme sera plus à même de désamorcer les conflits, de se montrer à l’écoute et de résoudre les problèmes.

Kanha Ten, Directrice Générale du Twizt

Heureusement, les choses changent peu à peu dans le royaume, même s’il reste encore beaucoup à faire pour l’égalité professionnelle des sexes ». Si elle exerce dans l’hôtellerie depuis 12 ans, Kanha Ten a auparavant pratiqué plusieurs métiers différents avant de rencontrer sa vocation. « Je possédais déjà l’ADN du management, et le secteur hôtelier vous donne une véritable leçon de vie. Fournir une attention constante à toutes sortes de choses, des plus importantes aux plus petits détails, se remettre en permanence en question, avoir un grand sens de l’organisation… Tout cela m’a plu dès le premier jour », confie la jeune femme avant de partir à la rencontre d’un groupe de clients découvrant l’hôtel.

Avec une équipe de talent veillant à sa destinée et possédant de réels atouts, le Twizt devrait logiquement s’imposer comme l’un des établissements les plus en vue de Siem Reap.

Rémi Abad

Site web : https://www.thetwizt.com/

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône