Tourisme & Covid-19 : Le village culturel cambodgien ferme ses portes faute de visiteurs

Dans l’impossibilité de couvrir ses frais de fonctionnement, l’une des attractions emblématiques de Siem Reap devra fermer en novembre prochain.

Le village culturel cambodgien

Le village culturel cambodgien de Siem Reap a été créé en 2003 le long de la route nationale 6 à Siem Reap. Il propose au visiteur de découvrir des maisons anciennes, des bâtiments emblématiques de l’histoire khmère, des statues d’anciens rois khmers, des artistes célèbres, des poètes, ainsi que des spectacles d’art ancien.

Faute de fréquentation, le village devra fermer ses portes le mois prochain. Dans un communiqué publié hier, la direction de l’établissement a déclaré qu’elle devrait fermer les portes le 7 novembre 2020 en raison du COVID-19 et des conséquences désastreuses sur le tourisme dans la région. L’entreprise explique qu’elle fait actuellement face à des difficultés financières et qu’elle n’est plus en mesure de couvrir les coûts de fonctionnement du village qui s'élèvent à environ 100 000 dollars US mensuels.

Koy Hary, directeur exécutif du village culturel, a déclaré hier à la presse cambodgienne que la société perdait de l’argent depuis 2019 après une diminution sensible du nombre de touristes sud-coréens. Il affirme qu’à cette époque, le village pouvait recevoir jusqu’à 1 500 touristes par jour, dont seulement 10 % étaient des Cambodgiens.

« Nos clients cibles sont des étrangers qui paient 15 $ par billet, tandis que les Cambodgiens paient 5 $. Mais, avec la suspension des vols, le village n’a reçu qu’une soixantaine de locaux et environ 200 touristes par jour malgré les billets à moitié prix. »

Toutefois, la direction a déclaré qu’elle paierait une compensation à tous les employés conformément au droit du travail.

Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône