top of page
Ancre 1

Tbong Khmum : La pêche traditionnelle attire 98 000 participants

Près de 100 000 Cambodgien(nes) se sont rendu(e)s au lac Boeung Trapeang Kram, dans le district de Memot de la province de Tbong Khmum, le 17 février 2024, pour pêcher du poisson lors d'une fête traditionnelle.

Les autorités provinciales ont déclaré que ce nombre était supérieur de 50 % à celui de l’année dernière, l’un d’entre eux suggérant qu’il y avait peut-être « plus de personnes dans le lac que de poissons ».

Oeun Rith, directeur du département du tourisme de la province de Tbong Khmum, a annoncé le 18 février que plusieurs dirigeants provinciaux, ainsi qu’une foule immense, y compris des étrangers, avaient assisté à l’événement. Selon lui, la foule était estimée à environ 98 500 personnes.

Le gouverneur de la province, Cheam Chan Sophorn, a diffusé sur les réseaux sociaux un clip vidéo montrant des personnes participant aux festivités, plaisantant sur le fait qu’il pourrait y avoir plus de personnes que de poissons dans le lac…

La traditionnelle fête de la pêche est organisée chaque année, mais cette fois-ci, le nombre de participants a augmenté de plus de 50 % par rapport à l’année dernière (60 000 personnes).

« Cette augmentation est peut-être due au fait que nous avons décidé cette année d’organiser un concert près du lac, ainsi qu’une exposition de spécialités culinaires locales », explique M. Rith.

Il ajoute que l’administration provinciale a également offert des prix à ceux qui avaient attrapé le plus de poissons, le premier recevant 500 000 riel (125 dollars) et le deuxième 400 000 riels (100 dollars), jusqu’au dixième pêcheur, qui est reparti avec 50 000 riels (12,50 dollars).

L’historien Sambo Manara explique que l’événement n’a lieu qu’une fois par an et que seule l’utilisation d’outils de pêche traditionnels khmers est autorisée.

« Il vise à préserver nos traditions khmères, tout en éduquant les jeunes générations sur l’évolution du matériel de pêche depuis les temps anciens jusqu’à aujourd’hui. Malheureusement, il arrive aujourd’hui que des personnes utilisent des outils de pêche illégaux, tels que des filets électrifiés, ce qui nuit irrémédiablement à la biodiversité du Royaume », dit-il.

Selon les autorités locales, le lac Boeng Trapeang Kram couvre environ 30 hectares, mais la pêche n’est autorisée que sur un seul hectare. Il est interdit de pêcher dans le lac jusqu’à ce que les autorités annoncent la date de la pêche collective.

Une tradition similaire a lieu dans la province de Siem Reap. Le 11 février, les habitants ont organisé une pêche collective dans le village de Bangkaong, dans la commune d’Ampil du district de Prasat Bakong.

Avec notre partenaire The Post

Comentarios


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page