Sports & SEA Games : De grands espoirs pour la lutte cambodgienne

La Fédération de lutte du Cambodge (FLC) s’est fixé pour objectif de remporter au moins deux médailles d’or lors des 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games), qui se dérouleront du 12 au 23 mai à Hanoï.

Des lutteurs cambodgiens en démonstration. Photo fournie
Des lutteurs cambodgiens en démonstration. Photo fournie

Cette ambition a été révélée après que les entraîneurs de l’équipe nationale de lutte aient constaté une amélioration significative du niveau de chaque athlète après plusieurs mois d’entraînement actif.

En vue des jeux, la FLC a réuni ses lutteurs pour un entraînement complet de cinq mois au stade national Morodok Techo. La session a commencé en janvier et visait à renforcer leur condition physique et à se concentrer sur la discipline.

Concernant les progrès des lutteurs suite à cet entraînement intense, Kang Den Piseth, le coach cambodgien, a déclaré que ses athlètes étaient prêts pour les SEA Games.

Il a déclaré au Post :

« Nos lutteurs sont prêts… J’attends d'eux qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. La fédération vise les doubles médailles d’or en lutte libre et en lutte gréco-romaine. »

L’année dernière, la FLC a engagé l’entraîneur iranien Komeil Ghasemi — un ancien médaillé d’or olympique. Certains athlètes ont également été envoyés dans des camps d’entraînement à l’étranger. Dix d'entre eux ont passé plus de deux mois à s’entraîner en Iran avec Ghasemi. En outre, deux lutteurs ont été envoyés en Corée du Sud pour travailler avec l’entraîneur coréen Kim Soogil afin de les aider à améliorer leur technique en lutte gréco-romaine.

Des lutteuses cambodgiennes s’entraînent avec leurs entraîneurs au stade national Morodok Techo, avant les Jeux SEA au Vietnam. Photo fournie
Des lutteuses cambodgiennes s’entraînent avec leurs entraîneurs au stade national Morodok Techo, avant les Jeux SEA au Vietnam. Photo fournie

Bien que la FLC ait dû faire face à un certain nombre de difficultés, comme les blessures des athlètes et les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, l’entraînement s’est déroulé sans heurts. La fédération a mis en place des mesures strictes et n’a pas autorisé les athlètes à quitter le camp d’entraînement fermé pendant les cinq mois.

La FLC — avec Vath Chamroeun comme président et Casey Barnett comme adjoint — enverra un total de 16 athlètes, dont cinq femmes, aux jeux. L’équipe quittera le Royaume le 14 mai.

Les lutteurs cambodgiens ont déjà remporté cinq médailles de bronze — quatre en lutte libre et une en lutte gréco-romaine — lors des 30e Jeux SEA aux Philippines en 2019 après avoir envoyé 13 athlètes.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône