top of page
Ancre 1

Sports : Les journalistes étrangers impressionnés par l'organisation des SEA Games au Cambodge

Le Cambodge a impressionné le monde entier, les délégations, les athlètes, mais aussi les journalistes étrangers venus couvrir l’événement, par son hospitalité et l’excellente organisation de ces 32e jeux d'Asie du Sud-est.

Les journalistes étrangers impressionnés par l'organisation des SEA Games au Cambodge

Même s’il s’est trouvé deux ou trois supports de presse qui ont fustigé cette épreuve, la traitant comme outil de propagande ou soulignant les quelques problèmes liés aux travaux de construction, l’impression donnée durant ces Jeux est largement favorable. Même si rien ne peut être parfait, le Cambodge remplit son contrat avec une bien belle épreuve sportive qu’il attendait d’organiser depuis 64 ans.

Le gouvernement royal du Cambodge, par l’intermédiaire des comités d’organisation des Jeux d’Asie du Sud-Est et des Jeux paralympiques de l’ASEAN (CAMSOC-CAMAPGOC), a offert l’entrée gratuite à tous les spectateurs, l’hébergement et les repas aux délégués sportifs, ainsi que la gratuité des droits de retransmission aux partenaires médiatiques.

« Cela réaffirme l’engagement du Royaume à accueillir le sport pour renforcer l’unité et l’amitié régionales. », indique le CAMSOC.

Les SEA Games accueillent plus de 12 400 athlètes, entraîneurs et personnel des dix pays membres de l’ASEAN et du Timor-Leste, et plus de 2 000 journalistes. Plus de 1 000 journalistes locaux, se sont inscrits pour couvrir l’événement.

Dans une interview accordée à l’AKP, M. DucAnh Tran, journaliste du site vietnamien Ithethao.vn, a déclaré apprécier la bonne organisation et la coordination des Jeux, soulignant :

« c’est parfait, car tous les événements sont bien organisées et les volontaires cambodgiens sont amicaux, accueillants et solidaires. »

Pour Mme Kristel Anne Satumbaga-Villar, journaliste à l’Unité de presse de Manille (Philippines), l’organisation des Jeux se trouve non seulement remarquable mais le gouvernement cambodgien prend en charge toutes les dépenses liées aux athlètes étrangers et au transport des sportifs et des journalistes.

Un journaliste philippin, M. Misha Jacobs, qui a participé à de nombreuses reprises aux SEAS Games et aux Jeux asiatiques et qui a travaillé comme consultant média aux Jeux en 2019, a souligné la bonne organisation des Jeux de la SEA au Cambodge, mais aussi la qualité des infrastructures sportives.

Les journalistes ont donc remercié le pays de les avoir aidés à accéder, recevoir et diffuser les informations sur les Jeux.

Rappelons que le Cambodge accueille les 32e Jeux de l’Asie du Sud-Est du 5 au 17 mai sous la devise « Sport : Vivre en paix ». Les athlètes de la région s'affrontent dans 37 sports et 581 épreuves - 304 pour les hommes, 229 pour les femmes et 48 mixtes.

La cérémonie d’ouverture officielle des 32e Jeux de la SEA s’est déroulée le 5 mai sous la présidence du Premier ministre Hun Sen, en présence d’invités internationaux tels que le président du Laos, S.E. Thongloun Sisoulith, le vice-président du Comité international olympique (CIO), M. Ng Ser Miang, et le président du Conseil national olympique de Singapour, M. Tan Chuan-Jin.

La cérémonie s’est déroulée au stade national Morodok Techo devant plus de 70 000 spectateurs, avec un spectacle imperssionnant.

1 000 artistes, 2 000 athlètes, 5 000 représentants des forces de l’ordre, 3 000 membres du personnel médical et 5 000 bénévoles soutiennent l’organisation des Jeux.

Avec Lim Nary - AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page