Solidarité : Un Cambodgien de Kandal enseigne gratuitement depuis 43 ans

Kong You a consacré les 43 dernières années de sa vie à enseigner gratuitement aux enfants de la commune de Ka'am Samnor, car il souhaitait « les voir tous alphabétisés et éduqués ».

Kong You, 74 ans, donne des cours gratuits à des élèves depuis plus de 40 ans dans la commune de Ka'am Samnor, dans le district de Loeuk Dek de la province de Kandal
Kong You, 74 ans, donne des cours gratuits à des élèves depuis plus de 40 ans dans la commune de Ka'am Samnor, dans le district de Loeuk Dek de la province de Kandal

« J’ai commencé à enseigner en 1979, car je craignais que la jeune génération soit analphabète, car à l’époque de Pol Pot, ils ne pouvaient pas apprendre », dit-il, ajoutant :

« Les enfants n’avaient pas reçu d’enseignement pendant quatre ans, alors j’ai eu l’idée de remédier à cela, de leur donner une éducation gratuite ».

Immédiatement après la chute des Khmers rouges en 1979, alors que You avait 33 ans, il organisa des cours le soir à la lumière de la lampe après sa journée de travail aux champs.

Comme il n’avait pas de manuels à l’époque, il enseignait à partir de ce qu’il savait, à la fois la lecture et les mathématiques. Aujourd’hui, il enseigne aux enfants des familles démunies de trois villages — Reang Chuor, Ka'am Samnor Leur et Ka'am Samnor Krom — ainsi qu’à ceux des autres villages, s’ils le souhaitent.

You, qui a terminé ses études en septième année, enseigne actuellement au niveau élémentaire, de la maternelle à la cinquième année.

« Bien que j’enseigne gratuitement, certains parents m’offrent une collation ou une petite somme d’argent en cadeau. J’accepte gracieusement ce qu’ils me proposent, mais je n’accepte rien en guise de paiement — ce n’est pas grave s’ils ne me donnent rien du tout ».

Parallèlement à ses fonctions de chef adjoint du village de Ka'am Samnor, You enseigne environ trois à quatre heures par jour, en fonction de son emploi du temps.

Il enseigne tous les jours sauf le dimanche, ou lorsqu’il est trop occupé, à raison de trois cours par jour, de 6 à 7 heures le matin, à partir de 11 h 30 ou midi environ, et à partir de 16 heures l’après-midi.

« Il y a environ 20 à 30 enfants par classe, alors je l’ai divisée en deux équipes — matin et soir. Ils auront également des cours à l’école publique, comme d’habitude, et ils pourront venir étudier avec moi pendant leur temps libre et à l’heure du déjeuner », dit-il.

Comme il y avait beaucoup d’analphabètes dans le village, You voulait aider en éduquant les enfants pour qu’ils puissent devenir fonctionnaires et participer à la communauté. Certains de ses élèves sont effectivement devenus fonctionnaires et l’ont remercié en lui offrant des cadeaux pour ses efforts :

« C’est bien que d’anciens élèves me remercient, mais je fais cela parce que je veux voir les gens de ma communauté s’épanouir. C’est tout ce qui compte pour moi », dit-il.

Le chef du village de Ka'am Samnor, Lev Loeung, affirme que la passion de You pour l’enseignement se reflète dans la popularité des leçons données dans sa maison, qui n’est pas vraiment destinée à servir de salle de classe. Elle est de petite taille et le toit fuit pendant les grosses pluies.

Lev Loeung raconte :

« Il a commencé par enseigner aux enfants du voisinage. Et comme il enseignait si bien — les enfants étaient capables de tout comprendre et de bien se souvenir de ses leçons. Il a agrandi sa salle de classe en fabriquant des tables et des chaises grâce à la contribution des parents, mais sans aucune aide en dehors de ces généreuses contributions, elle commence à devenir délabrée ».

« Ce que fait You est très important, car les enfants de n’importe quel village ou commune peuvent s’inscrire gratuitement à ses cours. S’il y a des personnes généreuses qui souhaitent aider Kong You, ce serait d’un grand soutien pour les enfants de la région », conclut Loeung.

Roth Sochieata avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône