Siem Reap & Initiative: un « mot-dièse » contre la crise

La Cambodia Hotel Association lance une nouvelle campagne pour promouvoir le tourisme à Siem Reap.

Nouvelle campagne pour promouvoir le tourisme à Siem Reap

Il fut un temps, pas si lointain, durant lequel un séjour à Siem Reap imposait une certaine discipline afin d’échapper au flux continuel de touristes. Les temples d’Angkor Vat, du Bayon et de Ta Prohm, les villages flottants et les artères du centre-ville telles que l’emblématique Pub Street ne pouvaient se visiter sans être obligé de jouer des coudes. En 2019, 2,2 millions de personnes ont arpenté les temples, classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO et considérés comme une destination touristique et culturelle incontournable.

Chute brutale

Brutalement, la foule bruyante et chamarrée a disparu, laissant place à un vide difficile à combler pour les nombreuses personnes vivant directement ou indirectement du secteur du tourisme. Un secteur qui représentait, selon la Cambodia Hotel Association (CHA), 35 % du PIB avant la crise du Covid-19. Dans le parc archéologique d’Angkor, seuls 400 000 visiteurs ont été recensés en 2020, soit une chute de près de 82 % par rapport à l’année précédente. En ville, nombre d’établissements hôteliers et de restaurants ont dû fermer leurs portes, soit de façon temporaire, soit de manière définitive. D’autres tentent de faire face à la crise, comptant sur une clientèle locale pour maintenir leur activité.

Angkor Wat

Cibler les réseaux sociaux

C’est afin de promouvoir ce tourisme domestique que la CHA et ses partenaires Phare Circus et Grasshopper Adventures ont lancé une campagne ciblant les réseaux sociaux, basée sur le mot-dièse #angkorlikeneverbefore. Une courte vidéo, mise en images par les artistes Antal Gabelic et Julien Thomas, illustre la campagne en montrant l’atmosphère qui se dégage de ces lieux désertés par la foule. « Les temples retrouvent aujourd’hui la magie qu’ils produisaient autrefois, et qui s’était perdue avec le développement. Il est aujourd’hui possible de ressentir le sentiment d’aventure et de découverte qu’ont éprouvé les premiers visiteurs », déclare David-Jaya Piot, président de la branche siemreapoise du CHA.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le projet se concrétise, la vidéo ayant été tournée fin 2019 dans le cadre de la campagne « Stay longer in Siem Reap ». Destinée à promouvoir des séjours de longue durée dans la ville, l’initiative avait été interrompue par la crise sanitaire mondiale.

« Le petit film dont nous disposions a été réédité et complété afin de rajouter les scènes tournées dans les temples déserts. Elle est le fruit d’un grand effort collectif, motivé uniquement par la bonne volonté et par l’un amour que nous éprouvons pour notre ville »

«C’est pour cela qu’il est important de la partager, mais aussi, et surtout, d’en comprendre le message : Siem Reap est un lieu qui conserve ses atouts, et des établissements restent ouverts malgré la crise. C’est donc plus que jamais le moment de (re) découvrir la ville. »

En moins de 50 secondes, le petit film met l’accent sur quelques-unes des activités disponibles à Siem Reap. Force est de constater qu’elles sont nombreuses : hormis la visite du parc archéologique, la vidéo promotionnelle vante aussi les mérites de l’artisanat local, de la scène culturelle, mais aussi de la campagne environnante, qui invite à la découverte et au dépaysement. La formidable caisse de résonance que constituent les réseaux sociaux devrait offrir une large visibilité à un message que chaque internaute peut se réapproprier. Il suffit pour cela de partager ses expériences de la ville sans omettre d’y inclure le mot-dièse #AngkorLikeNeverBefore.

Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône