Siem Reap & Eva Nguyen Binh : Le temps des adieux au Cambodge

À quelques jours de son départ vers de nouveaux horizons professionnels, madame Eva Nguyen Binh a tenu à saluer une dernière fois la communauté française de Siem Reap. Une communauté que l’Ambassadrice de France au Cambodge connaît bien, pour l’avoir rencontrée à de multiples reprises lors de ses déplacements dans la cité des temples. Cette dernière visite fut l’occasion de revenir, non sans une certaine émotion, sur quatre années d’un mandat riche en événements.

Entretien :

l’Ambassadrice de France au Cambodge
l’Ambassadrice de France au Cambodge, Madame Eva Nguyen Binh

CM : Vous allez quitter le Cambodge à la fin du mois, quels sont vos sentiments professionnels et personnels ?

Je quitte le Cambodge après un tout petit peu plus de quatre ans de mandat. J’ai un sentiment professionnel du devoir accompli. Bien sûr, j’aurais voulu faire beaucoup plus, j’aurais voulu être là pour le sommet ASEM en novembre, j’aurais voulu accueillir notre Président de la République, nos ministres. Mais je suis déjà fière de ce que j’ai pu faire avec toute mon équipe.

« En termes personnels, je quitte le Cambodge avec beaucoup d’émotion. C’est un pays que j’adore »

Je l’aimais déjà avant d’y être en poste, mais j’ai eu cette chance unique d’y être Ambassadrice de France.

Je sais déjà que je reviendrai, c’est sûr.

La réception, diluée dans le temps afin d’éviter la foule, s’est déroulée sur la pelouse du WILD
La réception, diluée dans le temps afin d’éviter la foule, s’est déroulée sur la pelouse du WILD

CM : Pouvez-vous nous parler de votre prochaine fonction à Paris ?

J’ai été nommée Présidente de l’établissement public Institut français, Ambassadrice pour l’action culturelle extérieure de la France, avec une prise de fonctions au 1er juillet.

C’est un très grand honneur et une grande responsabilité. L’Institut français est un opérateur sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du Ministère de la Culture, qui soutient le réseau culturel français dans le monde, pour lui fournir des programmes culturels, des outils de travail et des formations. C’est une tâche particulièrement passionnante, qui me plaît énormément. J’ai fait une partie de ma carrière dans la coopération notamment culturelle, j’ai dirigé l’Institut français du Vietnam pendant quatre ans.

« J’ai toujours eu à cœur de soutenir les artistes. Je crois que cela s’est vu dans mon action au Cambodge »

Citons,par exemple la création de ces expositions d’art contemporain grandeur nature dans le magnifique parc de l’Ambassade, les « Déambulations artistiques », en mars 2018 et en mars 2020.

Déambulations artistiques dans le parc de l’Ambassade de France
Déambulations artistiques dans le parc de l’Ambassade de France

J’aurai une responsabilité particulière qui est de voir comment dépasser la crise COVID, particulièrement rude pour beaucoup de monde, mais aussi pour la culture et ceux qui la portent. Cette crise sanitaire a de nombreuses répercussions également sur l’artisanat cambodgien : j’ai eu cœur à soutenir les artisans, en particulier les femmes, de Siem Reap, Kulen ou Kampot !

CM : Quels sont les dossiers que vous avez particulièrement pris à cœur durant votre séjour cambodgien ?

J’ai pris tous les dossiers à cœur, à bras le corps même. J’ai essayé de ne pas en délaisser. J’ai fait beaucoup d’efforts pour nourrir le dialogue politique, avec toutes les parties prenantes, pour soutenir la langue française, les entreprises, les produits français et les partenariats franco-cambodgiens, mettre en valeur l’expertise française.

Mais aussi bien sûr, j’ai été active en matière de coopération au développement, de coopération culturelle, universitaire et de recherche. Je suis fière de ce que nous avons fait ensemble. Par exemple, nous avons doublé le nombre de jeunes médecins cambodgiens que nous envoyons en France se former.

« Je me suis pleinement investie dans le CIC Angkor, que j’ai co-présidé avec mon homologue japonais, pour accompagner les autorités cambodgiennes dans la gestion et le développement du site d’Angkor »

Autre exemple dans un autre secteur, la France est le principal partenaire de la construction de la future station d’eau potable de Phnom Penh, Bakheng, à la fois via un financement de l’Agence française de Développement et l’implication d’entreprises françaises dans sa construction et la mise en œuvre de ce projet.

Mais il y aurait tant d’autres exemples à donner !

Deux ouvrages sur l’ambassade, l’un consacré à son architecture, l’autre à son jardin botanique, ont été offerts au public
2 ouvrages sur l’ambassade, l’un consacré à son architecture, l’autre à son jardin botanique, ont été offerts au public

CM : Quelle est l’action au Cambodge dont vous êtes la plus fière ?

C’est difficile de choisir, mais un événement emblématique et très fort c’est le marché français qui s’est tenu en mars 2019. J’ai organisé ce Marché avec mon équipe et la CCIFC, à l’ambassade. Le succès a été incroyable, près de 50 stands, plus de 8000 visiteurs en 8 h de visites (99 % de Cambodgiens) des activités gratuites pour tous tout au long de la journée.

le marché français qui s’est tenu en mars 2019
Le marché français qui s’est tenu en mars 2019

C’était une première très réussie. La visibilité, la mise en valeur de nos entreprises, de nos artisans, de nos produits, de notre expertise et de nos partenariats franco-cambodgiens ont été magistrales.

« C’était une journée très forte pour nos relations bilatérales, et aussi pleine de joie, c’était une véritable célébration, une fête »

Je pourrais aussi citer le Gala alumni en décembre 2018 à l’Ambassade, dont je suis très fière. Cet événement a lancé de nombreuses dynamiques, a contribué à resserrer les liens avec les Cambodgiens qui ont étudié en France ou au Cambodge dans des filières liées à la France.

Je mentionnerais aussi les Déambulations artistiques, ces deux grandes expositions d’art contemporain dans le parc de l’ambassade, en mars 2018 et mars 2020. Et puis toutes les initiatives que j’ai portées en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Lors du Gala alumni en décembre 2018
Lors du Gala alumni en décembre 2018

Je suis également très fière de ce que nous avons fait en faveur de nos compatriotes pendant la crise COVID, tant en organisant les retours des touristes de passage, en mars-avril 2020, qu’en soutenant nos compatriotes résidant au Cambodge depuis lors. Ce n’est jamais assez par rapport à l’ampleur des besoins, mais c’est du concret et c’est largement plus que ce que font beaucoup d’autres pays.

CM : Quels sont les programmes sur lesquels vous auriez souhaité passer plus de temps ?

J’aurais voulu passer plus de temps sur le réseau alumni. Ceux qui me connaissent savent combien j’y suis attachée. Nous leur devons tant, car ils ont fait le choix de la France, de la francophonie. Ce sont les meilleurs Ambassadeurs et les meilleurs animateurs de la relation entre le Cambodge et la France. J’ai de nombreuses idées encore, mais la crise COVID m’a empêchée d’en mettre beaucoup en œuvre.

CM : Qu’avez-vous le plus apprécié au Cambodge, à titre professionnel et privé ?

Ce que j’ai le plus apprécié ici c’est la chaleur des relations humaines, tant avec les Cambodgiens, même au plus haut niveau de la hiérarchie, qu’avec les Français.

« Il y a une forme de simplicité dans les relations interpersonnelles, une vraie chaleur, une sincérité qu’on ne retrouve pas partout »

C’est ce qui me frappe le plus. C’est que j’aime. J’emporterai cela avec moi.

CM : Qu’est-ce qui vous a semblé le plus difficile ?

Le plus difficile c’est de partir.

CM : Auriez-vous quelques mots à dire pour le Cambodge, et pour sa communauté française ?

Merci à tous ceux et toutes celles qui m’avaient soutenue, qui ont soutenu mon équipe pendant mes 4 ans de mandat, avec un bel esprit collectif qui a permis de mener beaucoup de projets comme la Quinzaine française à Phnom Penh, la Semaine française à Siem Reap, les aides aux Français et tant d’autres.

Et je vous souhaite beaucoup de courage pour traverser la crise COVID.

Par Rémi Abad & Christophe Gargiulo

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône