Santé : Le Cambodge fait appel à la médecine traditionnelle chinoise contre le Covid-19

Le Cambodge et la République populaire de Chine ont signé un accord sur l’envoi au Cambodge d’une équipe de docteurs spécialisés en médecine traditionnelle chinoise pour lutter contre le virus.

Le ministre de la Santé, S.E. le professeur Mam Bunheng, et S.E. le professeur Huang Luqi, directeur adjoint de l’Administration nationale de la médecine traditionnelle chinoise et président de l’Académie chinoise des sciences médicales, étaient les signataires de l’événement qui s’est tenu hier à Phnom Penh.

S.E. le Professeur Mam Bunheng a exprimé sa satisfaction concernant cet accord « qui contribuera de façon significative aux efforts du Cambodge pour contenir la pandémie de COVID-19 ».

De son côté, S.E. le professeur Huang Luqi a fait l’éloge de la coopération entre le Cambodge et la Chine, notamment dans le domaine de la santé.

Ce dernier a déclaré :

« L’existence de l’hôpital Preah Kossamak, doté d’équipements médicaux modernes, et le projet de création d’un centre de traitement du COVID-19 utilisant la médecine traditionnelle chinoise sont autant de nouvelles réalisations de la coopération bilatérale en matière de santé ».

Huang a précisé que la Chine enverrait l’équipe à l’hôpital de l’amitié Cambodge-Chine Preah Kossamak à Phnom Penh pendant un an. Au cours de cette période, elle formera des professionnels de la santé qualifiés du ministère , élaborera un manuel d'apprentissage ciblé et des cours de formation continue.

Pour sa part, S.E. Bunheng a déclaré que le pacte renforcera non seulement la coopération entre les deux pays dans la lutte contre le virus, mais élargira également la coopération dans le domaine de la médecine traditionnelle :

« Cet accord est crucial pour aider à renforcer la capacité des experts de la santé cambodgiens à traiter plus efficacement les patients atteints de COVID-19 avec des médicaments traditionnels chinois ».

Au Cambodge, des médicaments brevetés chinois, à savoir les capsules Lianhua Qingwen et les granules Huashi Baidu, ont été autorisés à être utilisés pour traiter les symptômes des patients atteints de COVID-19.

les capsules Lianhua Qingwen
les capsules Lianhua Qingwen

Les partisans de la médecine traditionnelle chinoise ont rencontré la semaine dernière le chef de l’Organisation mondiale de la santé pour présenter un rapport sur l’utilisation de cette médecine traditionnelle dans la lutte contre le Covid-19.

Selon les scientifiques chinois, leurs homologues occidentaux envisagent sérieusement de se pencher sur a possibilité d’étendre les traitements traditionnels à la pharmacopée actuelle.

Ils argumentent que la médecine traditionnelle chinoise a largement contribué à la prévention, au traitement et à la guérison des malades atteints du COVID — 19 parmi la population chinoise.

« Nos produits peuvent avoir des effets considérables à la fois pour les cas suspects en observation médicale et pour les personnes confirmées atteintes de maladies sous-jacentes graves », disent-ils.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône