top of page
Ancre 1

Rubrique Éco : Prévisions de croissance maintenue et poursuite de l'aide de l'AFD

Mini-crise du latex, poursuite de l'assistance de l'Agence Française de Développement dans la finance, chute des exportations vers l'Australie et 1,2 milliard de dollars pour les programmes de transferts de cash vers les plus vulnérables au sommaire de cette rubrique économique.

 

Chute des exportations de latex de 10 % au cours des huit premiers mois de 2023

Selon le Département général du caoutchouc (GDR) du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, la crise économique mondiale a réduit les recettes d’exportation de latex du Cambodge à 273,4 millions de dollars au cours des huit premiers mois de 2023,

De janvier à août 2023, les exportations totales de latex vers les marchés internationaux se sont élevées à 205 167 tonnes, soit une hausse de 6 354 tonnes ou 3 % par rapport à la même période en 2022, mais leur valeur a chuté de 10,2 % en glissement annuel.

Le prix mondial moyen du latex pour la période était de 1 327 dollars la tonne, soit 15 % ou 230 dollars de moins que l’année dernière.

Le prix du latex en vrac (100 % de teneur en caoutchouc sec, DRC 100 %) se situait entre 4 475 et 4 700 riels par kilogramme, tandis que le latex à la coupe coûtait entre 2 000 et 2 675 riels par kilogramme.

 

24 millions de dollars de tickets vendus à Angkor

Le parc archéologique d’Angkor au Cambodge a gagné 24,95 millions de dollars grâce aux ventes de billets au cours des neuf premiers mois de cette année, soit une augmentation de 365 % par rapport à la même période de l’année dernière, annonce Angkor Enterprise.

Au cours de la période janvier-septembre 2023, les tickets d’entrée à Angkor ont été vendus à 539 561 touristes étrangers, soit une augmentation de 302 % par rapport à l’année précédente, souligne le rapport d’Angkor Enterprise

Pour le seul mois de septembre 2023, le parc a attiré 41 048 visiteurs étrangers, générant des recettes de 1,86 million de dollars US grâce à la vente des billets.

Le droit d’entrée pour une visite d’une journée dans le parc est de 37 dollars, celui pour trois jours est de 62 dollars et celui d’une semaine est de 72 dollars.

En 2019, avant la pandémie, le pays a accueilli 6,6 millions de touristes internationaux, générant 4,92 milliards de dollars US de recettes, soit 12,1 % du produit intérieur brut du pays.

 

L'AFD poursuit sa coopération avec le Cambodge en matière de développement de la microfinance

L’Agence française de développement (AFD) s’engage à poursuivre sa coopération dans le développement du secteur de la microfinance au Cambodge.

Cet engagement a été souligné par Mme Sandrine Boucher, directrice nationale de l’AFD pour le Cambodge, alors qu’elle accompagnait S.E. Jacques Pellet, ambassadeur de France au Cambodge, lors d’une réunion avec S.E. Dr. Chea Serey, la gouverneure de la Banque Nationale du Cambodge (BNC), à Phnom Penh la semaine dernière.

S.E. Jacques Pellet, ambassadeur de France au Cambodge, lors d’une réunion avec S.E. Dr. Chea Serey, la gouverneure de la Banque Nationale du Cambodge (BNC), à Phnom Penh la semaine dernière.

L’AFD poursuivra également un dialogue ouvert avec la BNC et les institutions concernées afin de promouvoir des prêts responsables, d’améliorer la gestion des risques et de renforcer la littératie financière, a-t-elle ajouté.

Elle a mentionné la coopération de l’AFD dans d’autres domaines, à savoir la finance verte, l’énergie, l’eau et l’électricité. Sandrine Boucher a également informé la gouverneure de la BNC sur les activités de l’AFD au Cambodge, telles que le financement des institutions de microfinance et l’assistance technique aux institutions financières afin de soutenir le renforcement des capacités institutionnelles et de contribuer à la promotion des principes de protection des consommateurs.

Pour sa part, S.E. Dr. Chea Serey a remercié l’AFD pour son engagement ferme à poursuivre sa coopération dans le développement de la microfinance, qui « contribuera de manière significative à l’amélioration du niveau de vie de la population et à la stimulation de la croissance économique du pays ».

La gouverneure a demandé à l’AFD de coopérer davantage dans le domaine de la formation, en particulier pour le Centre d’études bancaires, et de contribuer à renforcer les capacités du personnel de la BNC en matière de gestion des musées et de communication de la banque centrale grâce à des bourses d’études ou à un partage de compétences avec des experts français.

 

Le commerce entre le Cambodge et l'Australie en baisse de 8,5 %

Les exportations du Cambodge vers l'Australie ont atteint 236,92 millions de dollars au cours des huit premiers mois de 2023, marquant une baisse de 6 % par rapport aux 252,16 millions de dollars enregistrés au cours de la même période l'année dernière.

Chargement de conteneurs internationaux au port autonome de Sihanoukville en avril. Photo Hong Menea
Chargement de conteneurs internationaux au port autonome de Sihanoukville en avril. Photo Hong Menea

Parallèlement, les importations en provenance d’Australie ont chuté de 13,8 %, passant de 115,23 millions de dollars à 99,29 millions de dollars.

Le volume total des échanges entre les deux pays s’élève donc à 336,21 millions de dollars, soit une baisse de 8,5 % par rapport aux 367,39 millions de dollars de l’année précédente.

Malgré cette baisse, l’excédent commercial du Cambodge avec l’Australie a augmenté de 137,63 millions de dollars. Actuellement, l’Australie est le 17e partenaire commercial du pays.

En 2022, la valeur du commerce bilatéral entre les deux pays était de 523,61 millions de dollars, soit une augmentation de 60,9 % par rapport aux 325,47 millions de dollars de 2021. Les exportations cambodgiennes vers l’Australie avaient bondi de 84,6 % pour atteindre 379,03 millions de dollars, tandis que les importations s’élevaient à 144,58 millions de dollars, en hausse de 20,3 %. Il en résultait un excédent commercial d’environ 234,46 millions de dollars pour le Cambodge cette année-là.

 

Le gouvernement dépense plus de 1,2 milliard de dollars pour des programmes de transferts de cash

Le gouvernement royal a transféré plus de 1,2 milliard de dollars américains à près de cinq millions de Cambodgiens pauvres et vulnérables, de femmes enceintes et d’enfants de moins de deux ans, dans le cadre de programmes de transfert d’argent.

Ce chiffre a été annoncé dans un rapport publié par le ministère des Affaires sociales, des anciens Combattants et de la réinsertion des jeunes.

Ce rapport précise que l’efficacité de l’aide financière d’urgence a été saluée par les bénéficiaires, les partenaires du développement, les organisations nationales et internationales de la société civile et le grand public.

Outre ces interventions d’urgence, le gouvernement royal a mis en place de nombreux autres programmes pour aider les Cambodgiens de tous horizons dans tous les secteurs du pays.

 

La Banque mondiale évalue la croissance à 5,5 % pour la phase de reprise de 2023

La Banque mondiale a maintenu ses prévisions de croissance économique pour le Cambodge cette année à 5,5 %, grâce à la reprise du secteur des services, en particulier du tourisme.

Chantier à Phnom Penh. Photo CG
Chantier à Phnom Penh. Photo CG

Cette projection diffère de celle de la Banque asiatique de développement (BAD), qui a revu ses prévisions de croissance à la baisse, de 5,5 à 5,3 %, le 20 septembre, citant le ralentissement de la croissance industrielle au cours du premier semestre. Toutefois, le rapport de la BAD maintient les perspectives de croissance du pays pour 2024 à 6,0 %.

Selon la mise à jour économique de la Banque mondiale pour l’Asie de l’Est et le Pacifique, publiée le 2 octobre, l’économie cambodgienne devrait s’accélérer pour atteindre 5,5 % en 2023. Cette accélération est attribuée en grande partie au rajeunissement du secteur des services et aux progrès de la production agricole. En 2024, la croissance devrait atteindre 6,1 %, grâce à l’amélioration attendue des exportations de marchandises, à la diversification et à l’augmentation des investissements directs étrangers (IDE) catalysés par la nouvelle loi sur l’investissement.

Lors d’une récente vidéoconférence de presse, Aaditya Mattoo, économiste en chef de la région Asie de l’Est-Pacifique de la Banque mondiale, a souligné les avantages potentiels du Partenariat économique régional global (RCEP) pour le Cambodge.

Il a noté que le RCEP pourrait améliorer la prévisibilité de l’accès au marché et encourager les réformes politiques. Cela pourrait stimuler les échanges commerciaux et les flux d’investissement, ce qui aiderait le pays à diversifier son économie, qui dépend largement de l’industrie textile.

« Je suis heureux de voir le Cambodge s’aventurer dans le secteur de l’électronique », a-t-il déclaré. « Toutefois, le pays doit renforcer ses fondamentaux, en particulier en matière de compétences et de connectivité. Il s’agit de réformes qui ne nécessitent pas d’accords commerciaux, mais des réformes nationales », a-t-il ajouté.

À cet égard, M. Mattoo a fait référence à un récent rapport de la Banque mondiale, selon lequel 90 % des enfants cambodgiens âgés de 10 ans avaient du mal à comprendre un texte adapté à leur âge.

« Pour que le Cambodge puisse s’engager dans des secteurs plus avancés, les réformes de son système éducatif sont impératives, et pas seulement complémentaires, à ses objectifs de croissance. La résurgence des services, notamment du tourisme, et les améliorations dans l’agriculture le soulignent. », a-t-il précisé.

Le rapport de la Banque mondiale indique également que si les exportations de marchandises ont chuté en raison de la baisse de la demande extérieure, les exportations de services ont connu une reprise vigoureuse.

Au cours des sept premiers mois de 2023, les arrivées de touristes internationaux dans le pays ont atteint 3 millions, un bond significatif par rapport aux 0,7 million enregistrés au cours de la même période l’année dernière. Cela représente un rebond rapide pour le secteur du tourisme, les arrivées de 2023 représentant 80 % des chiffres de 2019. À titre de comparaison, la Thaïlande et le Vietnam ont enregistré respectivement 66,6 % et 58,5 % de leur nombre de touristes en 2019.

Malgré des conditions météorologiques irrégulières qui entravent l’agriculture, les cultures ont augmenté de 24,5 % en glissement annuel pour atteindre 1,5 million d’hectares en juillet. En revanche, les sept premiers mois de l’année ont été marqués par une contraction de 3,7 % des exportations de biens, reflétant l’affaiblissement des exportations de marchandises du Cambodge, qui ont également connu une volatilité accrue.

La baisse des importations d’or a entraîné une modération des importations de marchandises, ce qui a permis de réduire le déficit des comptes courants.

 

Sources : Cambodge Mag - AKP - The Post - OMC - Ministère de l’Économie et des Finances - Département des Taxes - Ministère de l’Agriculture, des forêts et de la pêche - Cambodia Investment Review - AmCham

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page