Phnom Penh : Pose de la première pierre d'une usine de traitement des eaux usées

La station de traitement des eaux usées de Choeung Ek sera construite grâce à une aide de plus de 20 millions de dollars du Japon - dans le village Prek Ta Kong I de la commune de Chak Angre Leu, district de Meanchey à Phnom Penh.

Le Premier ministre Hun Sen préside la cérémonie de pose de la première pierre d'une usine de traitement des eaux usées dans le district de Meanchey, dans la capitale.
Le Premier ministre Hun Sen préside la cérémonie de pose de la première pierre d'une usine de traitement des eaux usées dans le district de Meanchey, dans la capitale. AKP

La station de traitement des eaux usées de Choeung Ek sera construite grâce à une aide de plus de 20 millions de dollars du Japon - dans le village Prek Ta Kong I de la commune de Chak Angre Leu, district de Meanchey à Phnom Penh. La station sera construite sur une superficie de 3 ha et devrait être achevée en novembre 2023.

S’exprimant lors de la cérémonie du 22 février, le Premier ministre Hun Sen a déclaré que trois projets d’infrastructure avaient été mis en route en février avec la coopération du Japon. Il s’agit du lancement du projet de station d’épuration, du tronçon modernisé de la route nationale 5 entre les provinces de Battambang et de Banteay Meanchey et de l’inauguration de sept ponts dans les provinces de Kratie et de Prey Veng.

Le chef du gouvernement royal a déclaré que la construction de la station d’épuration résultait des bonnes relations entre le Cambodge et le Japon, notant que 2023 marquerait le 70e anniversaire de l’établissement de ces relations. Il a ajouté que les progrès du Cambodge ne pouvaient être séparés des contributions des nations amies, dont le Japon.

Il a également déclaré que Phnom Penh avait un problème de déchets. Et sans traitement ou filtration appropriés, ceux qui en subissent les conséquences sont ceux qui vivent le long de la rivière avec les risques de contamination liés à une eau non traitée.

« Avant de déverser des déchets dans la rivière, nous devons d’abord les traiter. C’est notre responsabilité en tant que gestionnaires de l’environnement et cela permettra de garantir un assainissement adéquat aux habitants de Phnom Penh », a-t-il dit.

S.E. Khuong Sreng, gouverneur de Phnom Penh, a déclaré que le projet prévoyait la construction d’une station de pompage à deux moteurs d’une capacité totale de 420 mètres cubes par heure. Près de 2 km de canalisations d’égouts seront raccordés à la station. Une deuxième station de traitement des déchets, plus petite, sera construite en 2025.

L’ambassadeur du Japon, Masahiro Mikami
L’ambassadeur du Japon, Masahiro Mikami. AKP

L’ambassadeur du Japon, Masahiro Mikami, a déclaré lors de l’événement que le Cambodge connaissait un développement économique important et que ce phénomène entraînait inévitablement une augmentation des eaux usées et des déchets, en particulier dans les zones urbaines :

« Les systèmes de traitement des eaux usées sont un aspect indispensable des infrastructures de toutes les villes. Il n’est pas toujours facile de trouver un site pour la construction d’une station de traitement des eaux usées dans les villes en développement ».

M. Mikami a ajouté que la station d’épuration utilisera une technologie japonaise développée ces dernières années.
M. Mikami a ajouté que la station d’épuration utilisera une technologie japonaise développée ces dernières années. AKP

Ce système présente des qualités telles qu’une faible consommation d’énergie et une maintenance simple.

AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône