top of page
Ancre 1

Phnom Penh & Breathe Festival : Diversité, énergie et public en liesse pour l'édition 2023

Dernière mise à jour : 20 mars 2023

Les amateurs de musique et d'ambiance festive étaient comblés samedi dernier avec la seconde édition du Breathe Festival proposée dans l'enceinte du Treellion Park de Koh Pich. Un public venu nombreux et très réactif à la diversité et à la qualité des spectacles proposés. Comme pour la première édition, Cambodge Mag vous proposera régulièrement des extraits de cette belle soirée tout au long de la semaine et du weekend.

Phnom Penh & Breathe Festival : Diversité, énergie et public en liesse pour l'édition 2023

C'est la nouvelle coqueluche de la scène jazz-pop, Chor Yee, accompagnée de son guitariste Limkiang qui lançait les festivités sur la terrasse de Monsieur Wine and Beyond, moment serein et mélodieux, parfait pour une mise en harmonie de ce début de festival.

Chor Yee & Limkiang
Chor Yee & Limkiang

Au même moment, l'espace The Whale accueillait le duo Quantum Project, une formation DJ & violoniste proposant une atmosphère très proche d'Enigma - Sacred Spirits avec de longues nappes éthériques ponctuées d'intervention au violon, de rythmes breakbeat, mais aussi de vocales et percussions assurées par Philippe Javelle venu en renfort de cette formation de Siem Reap qui constituait une jolie découverte.

La formation Quantum
La formation Quantum

Dans le même esprit rythmé, la scène laissait ensuite les percussionnistes du groupe féminin Medha, merveilleuses Cambodgiennes qui démontrent que les femmes peuvent aussi jouer des percussions avec autant d'énergie et de talent que leurs homologues masculins.

Les percussionnistes de Medha
Les percussionnistes de Medha

Medha a été créée en 2018, avec le soutien de Cambodian Living Arts, justement dans le but de briser la barrière des femmes dans le domaine de la percussion. Le groupe a été acclamé pour la première fois lors du festival international REPFest (2018), qui s'était tenu à Siem Reap, lorsqu'il avait interprété Soul of Victory Drum, morceau impressionnant qui mettait en scène cinq types de tambours différents, dont une paire de skortob, un type d'instrument militaire angkorien.

Les percussionnistes de Medha

Toujours dans le jardin attenant les locaux de Monsieur Wine and Beyond la Cambodgienne Esther Mao dont la voix sensuelle et envoûtante anime de nombreuses soirées soul & pop dans la capitale prenait la relève de la jeune Chor Yee. Elle ne manqua pas bien sur de livre sa version très personnelle de son grand classique préféré « Can't take my eyes of you ».

Esther Mao accompagnée par Philippe Javelle
Esther Mao accompagnée par Philippe Javelle

Retour sur la scène de The Whale, à présent totalement envahie pour le public impatient de découvrir les démonstrations de Kun Khmer, cet art martial surtout connu pour sa technique de coups de pied et ses impressionnantes rotations de la hanche.

Démonstration de Kun Khmer
Démonstration de Kun Khmer

Trois combats ont été proposés enfants, ados, femmes, suivis par un combat de boxe classique entre un Cambodgien et un athlète de Singapour, le tout animé par Izame SIVA, autant à l'aise en MC qu'en artiste de Dub, reggae et hip hop.

Izame SIVA
Izame SIVA

A la nuit tombée, l'espace VIP, proposé dans les jardins du Baliku - L'Orangerie, accueillait ses premiers invités alors que la scène principale installée près du Bus voyait les premiers artistes du label KlapYaHandz charmer le public de jeunes et ados Cambodgiens venus en grand nombre acclamer leur vedettes préférées. Une bonne demi-douzaine de chanteurs romantiques et artistes de hip-hop.

Phnom Penh & Breathe Festival : Diversité, énergie et public en liesse pour l'édition 2023
Phnom Penh & Breathe Festival : Diversité, énergie et public en liesse pour l'édition 2023

Sans surprise, ce line-up sera le clou de la soirée avec des artistes n'hésitant pas à se mélanger au public, à distribuer des fleurs et surtout à faire bouger leur public tout acquis mais aussi ravi de voir ses idoles de près.

Retour ensuite du coté du Baliku ou Sok Visal, aussi à l'aise dans la production que dans le Deejaying proposait un set à l'atmosphère crescendo qui a permis ensuite au festival de se clôturer avec une belle ambiance et au public de pouvoir rencontrer les artistes, discuter et danser avec eux.

Sok Visal, aussi à l'aise dans la production que dans le Deejaying
Sok Visal, aussi à l'aise dans la production que dans le Deejaying

Une édition 2023 particulièrement réussie, avec une affluence supérieure à l'année précédente, plus de moyens techniques et d'espace consacré au public, des nouveautés intéressantes et surtout une atmosphère toute particulière. En effet, la disposition des différentes scènes permettait au public de changer d'ambiance sans avoir à attendre, de l'atmosphère sereine et jazzy - lounge du Baliku et de Monsieur Wine à l'artillerie lourde déployée sur la scène principale et l'énergie des artistes de KlapYaHandz, Baramey et B-Side, il y en avait définitivement pour tous les goûts à n'importe quel moment de la soirée.

 

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page