top of page
Ancre 1

Phnom Pen & Exposition : Au-delà du regard avec le talentueux photographe La Mo

C’est hier mercredi qu’avait lieu le vernissage de l’exposition « Beyond the Eyes » proposée par le talentueux photographe La Mo, qui dévoilait ainsi son immense talent une seconde fois dans les locaux de The Gallery au Sofitel Phnom Penh Phokeethra.

Le photographe La Mo. Photo CG
Le photographe La Mo. Photo CG

Oiseaux de pleine couleur figés en plein vol, fleurs de montagnes qui deviennent des œuvres d’art, nuée de canard transformée en élégante et subtile empreinte digitale, La Mo ne nous épargne rien en jouant de ses objectifs Fuji avec maestria, parfois avec génie.

« J’ai voulu montrer qu’un photographe professionnel possédait un œil totalement différent des photos du grand public réalisées à l’aide de smartphones. C’est une démarche différente, certains clichés m’ont pris plusieurs mois pour saisir l’instant et la lumière précis pour obtenir l’œuvre que je voulais », expliquait-il lors de son discours hier soir.
Devant les œuvres de La Mo. Photo CG
Devant les œuvres de La Mo. Photo CG

Pour l’anecdote, ce dernier confiait qu’une de ses amies avait voulu voir des spécimens de fleur semblables à celle qu’il proposait en tableau. « Elle a été très déçue, l’œil et l’instant ne sont jamais les mêmes et j’ose dire que nous, photographes professionnels et artistes, nous possédons un regard différent », confiait-il, non sans remercier ensuite The Gallery au Sofitel Phnom Penh Phokeethra qui lui permettait d’exposer ses oeuvres une seconde fois.

Vidéo - La Mo parle de son exposition

Même enthousiasme de la part de Charles-Henri Chevet, le directeur général de l’hôtel, qui lors de ses paroles de bienvenue (exprimées sans l’aide de GPT, précisait-il…) confiait combien il était ravi d’accueillir à nouveau cet artiste de grand talent et imaginatif dans les locaux de cette galerie, qui devient l'un des premiers rendez-vous des amateurs d'art dans la capitale.

Charles-Henri Chevet et La Mo. Photo CG
Charles-Henri Chevet et La Mo. Photo CG

Rappelons que, qu'il s'agisse d'une exposition d'art qui repousse les limites ou d'une performance musicale exquise qui définit la culture locale, « l’hôtel tient à associer le cœur d'un lieu avec l'âme de son identité pour offrir aux hôtes une expérience passionnante et enrichissante. »

Ces dernières années, le Sofitel Phnom Penh Phokeethra a participé activement à la scène artistique de Phnom Penh en organisant régulièrement des expositions au sein de l'hôtel, une façon d'exprimer son engagement actif à promouvoir les arts dans le Royaume du Cambodge. Avec La Mo, il s'agit de la vingtième exposition proposée par The Gallery.

Un public averti pour ce vernissage. Photo CG
Un public averti pour ce vernissage. Photo CG

Le public, composé d'amateurs d'art, de diplomates et artistes venus encourager leur confrère, ne s'y est pas trompé. Les commentaires flatteurs allaient bon train et plusieurs photographies ont trouvé acquéreur dès la première heure de la soirée. Les œuvres sont disponibles à l'achat sur le catalogue en ligne et l'exposition, qu'il faut absolument découvrir, durera jusqu'à la fin du mois d’août.

À propos de La Mo

La Mo (né en 1977 à Siem Reap) est un artiste et un photographe dont la créativité s’étend des beaux-arts au documentaire, au voyage, au paysage, à la faune et à la macrophotographie.

Unseen Cambodia est le projet en cours de La Mo, qui a abouti à la création de plateformes de médias sociaux et d’une publication éponyme (à paraître) pour promouvoir l’esthétique du Cambodge au-delà d’« Angkor ».

Parmi les œuvres de l'exposition Beyond the Eyes – Au-delà du regard. Photo fournie
Parmi les œuvres de l'exposition Beyond the Eyes – Au-delà du regard. Photo fournie

Beyond the Eyes – Au-delà du regard est le dernier coup de cœur du photographe pour explorer les moyens de capturer (ou d’« écrire ») l’image (de la vie quotidienne et de la nature) qui n’est pas immédiatement visible et disponible pour les yeux en fournissant une façon différente de contempler, à travers l’objectif, la composition et la manipulation des lumières et des ombres.

La Mo a commencé à pratiquer la photographie en tant que hobby en 1994. Il a reçu deux fois le prestigieux Sony World Photography Awards (2017, 2018), des prix nationaux et le Canon PhotoMarathon Asia Championship en 2018.

Parmi les œuvres de l'exposition Beyond the Eyes – Au-delà du regard. Photo fournie
Parmi les œuvres de l'exposition Beyond the Eyes – Au-delà du regard. Photo fournie

Il est actuellement photographe Fujifilm X. Il a beaucoup voyagé en Asie du Sud-Est, au Japon et en Europe. Lors de ces explorations, il a principalement, voire toujours, joué ou rejoué son rôle de photographe de paysage et de voyage. Au cours des dix dernières années, La Mo a développé une composition et un mode de travail uniques - en s’attachant à la lumière et à sa nature éphémère - et s’est imposé comme l’un des rares photographes de premier plan dans le pays.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page