forum 1.jpg
forum 2.jpg

Parcours : Nuch Kimline, « Libérer le talent des femmes est essentiel pour une société prospère »

Tirant parti d’une croissance phénoménale du capital humain féminin — l’influence des femmes se faisant sentir dans toutes les sphères du secteur des affaires du Royaume — le Cambodge profite des fruits d’une évolution de la parité hommes-femmes.

Nuch Kimline, fondatrice et directrice générale d'ATCam Consulting. Photo Hong Menea
Nuch Kimline, fondatrice et directrice générale d'ATCam Consulting. Photo Hong Menea

Selon Nuch Kimline, cofondatrice et PDG d’ATCAM Consulting Co Ltd, la capacité économique des femmes ne peut plus être ignorée, car les Cambodgiennes occupent le devant de la scène dans tous les domaines professionnels.

Selon les statistiques du gouvernement, il existe plus de 500 000 PME au Cambodge et 63 % sont détenues par des femmes. Celles-ci représentent donc une force motrice importante pour la croissance économique du pays.

« Les femmes constituent également des ressources humaines importantes pour la construction des familles, de la société et de la nation. Lorsqu’un pays dispose d’un capital humain solide, il est véritablement prospère », déclare Mme Kimline.

Le Cambodge accueille davantage de femmes sur le marché du travail, reconnaissant ainsi leurs talents et leurs connaissances, ce qui, selon elle, reste vital pour le progrès de la société.

« Les temps changent et les femmes sont désormais plus valorisées et privilégiées. Les femmes peuvent faire plus que les hommes, comme être femme au foyer, mère et aussi femme d’affaires. Par conséquent, les femmes peuvent jouer un rôle important dans le développement du capital humain et de l’économie », ajoute Mme Kimline.

Mme Kimline, qui est l’actuelle présidente de la section de Siem Reap de l’Association des femmes chefs d’entreprise cambodgiennes, conseille aux femmes d’être réceptives aux nouveaux concepts pour être compétitives dans un environnement commercial en évolution rapide.

Nuch Kimline, fondatrice et PDG d'ATCam Consulting. Photo Hong Menea
Nuch Kimline, fondatrice et PDG d'ATCam Consulting. Photo Hong Menea

ATCAM Consulting propose des services d’entreprise pour la création de sociétés locales, ainsi que des conseils en matière de comptabilité et de fiscalité.

Selon Nuch Kimline, prendre des risques, tester des idées non conventionnelles et accepter les résultats, quels qu’ils soient, font partie de la courbe d’apprentissage, aussi difficile que cela puisse paraître :

« Les résultats peuvent ne pas répondre à nos attentes à chaque fois, alors lorsque nous échouons, nous devons penser que l’échec fait partie du chemin de la maturité. N’ayez pas peur d’échouer — si vous n’échouez pas, vous ne pouvez pas trouver le succès. Donc, lorsque nous échouons, nous devons nous relever et avancer plus vite, car nous avons un long chemin à parcourir ».

« En plus de nous préparer à relever les nouveaux défis du monde des affaires, nous devons suivre quotidiennement l’actualité économique et les informations relatives à nos entreprises afin de pouvoir réagir à temps à toute situation », dit-elle.

Mais, selon Mme Kimline, la route vers le succès peut être longue en raison des exigences sociétales et familiales qui peuvent empêcher les femmes de lutter à armes égales avec leurs homologues masculins :

« Elles peuvent être confrontées à de nombreux obstacles tout au long de leur parcours professionnel, comme les barrières familiales et sociales qui empêchent les femmes d’avancer aussi vite que les hommes. C’est pourquoi l’empathie et l’autonomisation des femmes sont des éléments que les familles et la société doivent systématiquement favoriser pour promouvoir les valeurs des femmes », ajoute-t-elle.

Mme Kimline, titulaire d’une maîtrise en finance, compte plus de 15 ans d’expérience dans divers secteurs tels que le commerce, le tourisme, la construction, la fabrication, l’immobilier et l’agriculture.

Selon elle, les traditions ancestrales et les attitudes sexistes à la maison et sur le lieu de travail peuvent entraver l’évolution de la carrière des femmes, malgré les taux élevés de réussite des Cambodgiennes dans les secteurs public et privé.

« Un défi majeur est qu’elles peuvent trouver difficile de voyager loin de leur famille, et la société a tendance à les juger lorsqu’elles rencontrent des partenaires commerciaux masculins. Certaines femmes ont une faible estime d’elles-mêmes et minimisent généralement leurs propres compétences. Par conséquent, pour que les femmes puissent surmonter les difficultés, elles doivent apprendre à croire en elles-mêmes, tandis que la confiance et les encouragements de la famille sont cruciaux », explique Mme Kimline.

Et sur le lieu de travail, elle estime que les employeurs devraient fournir la formation nécessaire pour que les femmes réalisent leur potentiel :

« Les entreprises doivent élaborer des politiques positives en matière de genre. Les femmes devraient se voir offrir les mêmes possibilités d’emploi et les mêmes rôles de direction si elles ont les mêmes capacités que les hommes. Les employeurs devraient fournir une formation à la direction et à la gestion, ainsi que des connaissances et des compétences supplémentaires pour les aider à renforcer leurs capacités », conclut-elle.

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post - Sponsorisé par :


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône