ONG & Initiative : Promouvoir l'écotourisme à Stung Treng

l'ONG Oxfam Cambodge, qui travaille sur la protection des ressources naturelles avec les résidents de la communauté touristique de Stung Treng, appelle le public à visiter les sites d’écotourisme le long du Mékong, affirmant que cela contribuera à améliorer la vie communautaire et à réduire en partie les crimes contre les ressources naturelles.

Rivière Stung Treng. Photo IUCN
Rivière Stung Treng. Photo IUCN

Cet appel a été lancé lors d’une conférence de presse à l’occasion de la clôture de la campagne « Le long du Mékong avec Sai », lancée par Oxfam et menée par le militant environnemental Uon Pakthom, chanteur plus connu sous le nom de Sai, qui a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l’organisation.

La campagne s’est déroulée de mars à juin et visait à promouvoir les zones d’écotourisme naturel afin d’améliorer les moyens de subsistance des communautés vulnérables le long du Mékong. Celles-ci sont aujourd'hui touchées par les modifications du débit de l’eau et les menaces croissantes sur la sécurité alimentaire.

Le directeur national d’Oxfam, Phean Sophoan Phean, a déclaré que cette campagne sensibilisait à la richesse du bassin du Mékong et à son importance pour la vie de millions de citoyens du Mékong. La conférence de presse comprenait une séance de partage par la communauté locale, principale cible du projet.

« Même si la campagne vient de s'achever, la mission de protéger le Mékong et d’améliorer les moyens de subsistance de notre peuple se poursuit », a-t-elle déclaré.

M. Sai a déclaré qu’au cours de ses dix jours de voyage le long du Mékong, il a eu l’occasion de mieux comprendre la richesse du fleuve, en particulier parmi les communautés vulnérables dont la culture est si étroitement liée au fleuve et à la forêt.

« J’exhorte tous les citoyens, en particulier les jeunes, à visiter ces communautés. Cela leur permettra de générer des revenus bien nécessaires à un moment où ils sont confrontés au changement climatique, à la baisse des prises et aux problèmes agricoles », a-t-il déclaré.

Bun Samphan, président de la communauté d’écotourisme Samros Koh Han à Stung Treng, a déclaré que beaucoup ont des difficultés dans l'agriculture.

« Dans le passé, nous cultivions du maïs et du soja, mais nous ne pouvons plus les cultiver. Même les petites parcelles familiales ne poussent pas bien à cause de la réduction du débit d’eau. Cela a peut-être quelque chose à voir avec la construction de grands barrages hydroélectriques en amont de la rivière », dit-elle.

Selon elle, les occupations traditionnelles de sa région étaient la pêche et l’agriculture, mais comme celles-ci ont décliné, la communauté se tourne désormais vers l’écotourisme :

« Les habitants de la région vont essayer de préserver la beauté naturelle qui subsiste ici, dans l’espoir qu’elle attire les visiteurs »

La campagne « Le long du Mékong avec Sai » a été réalisée dans la partie nord du Cambodge, et est passée par les provinces de Ratanakkiri, Stung Treng et Kratié. Elle comprenait un voyage de 10 jours en bateau pour prendre des photos et des vidéos du fleuve.

Une vidéo réalisée dans le cadre de la campagne a été sélectionnée pour être projetée lors du plus festival du film au Cambodge, dans le cadre du programme Mekong Discovery.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône