top of page
Ancre 1

Nature & Interview : Chenda Clais, une Cambodgienne hyperactive, francophone et heureuse

Femmes d’affaires, bénévole impliquée dans différentes associations de soutien aux entrepreneures cambodgiennes, Chenda Clais est aussi, en compagnie de son époux, la figure de proue de la fondation Airavata qui remue ciel et terre pour la conservation des éléphants du Royaume. Entretien avec une Cambodgienne hyperactive, francophone et heureuse :

Chenda Clais, hôtelière et Cambodgienne impliquée dans la conservation des éléphants
Chenda Clais, hôtelière et Cambodgienne fortement impliquée dans la conservation des éléphants
 

Voir l'interview vidéo

 

En quelques mots, rappelez-nous qui est Chenda Clais

Je suis Chenda Clais et je travaille dans l’écotourisme depuis plus de 20 ans, je suis propriétaire de l’hôtel Les Terres Rouges et du Soriyabori Resort Villas ; et je m’occupe aussi de l’association des éléphants Airavata tout en travaillant au sein de différentes associations.

Comment avez-vous appris le français ?

Je suis allée au département de français et ai préparé une licence de littérature, j’ai terminé mes études et depuis, je travaille beaucoup avec les francophones, avec nos clients français notamment, et cela me permet de pratiquer la langue.

Vous êtes originaire de Phnom Penh et vous vous êtes très vite retrouvée dans les provinces du Ratanakiri et de Kratié. Racontez-nous.

En fait, je suis la seule de la famille, je suis née à Phnom Penh et, comme beaucoup d’autres, les Khmers rouges nous ont envoyés dans la province de Battambang. Après la libération du pays, nous nous sommes installés dans la capitale Phnom Penh.

« Donc voilà, j’y ai poursuivi mes études après, je me suis mariée avec un aventurier qui aime les régions éloignées et la nature… donc loin de Phnom Penh. »

Après cela, nous avons ouvert notre premier hôtel, les Terres Rouges, dans la province du Ratanakiri et suite à l’abandon des liaisons aériennes vers notre province, nous avons perdu beaucoup de clients. Donc, nous avons décidé d’en ouvrir un autre, à mi-chemin entre Phnom Penh et Banlung : le Soriyabori Resort Villas, dans la province de Kratié, sur l’île de Koh Trong.

Nous travaillons aussi dans l’agriculture avec une ferme de plus de 20 hectares au bord de la mer, donc nous sommes souvent en province. Mon implication dans différentes associations de soutiens aux entrepreneures m’amène également à beaucoup voyager à l’intérieur du pays.

Avec quelles associations travaillez-vous ?

En fait, je suis membre de l’association des femmes entrepreneures - Cambodian Women’s Business Federation. Avant, j’étais vice-présidente, mais comme j’ai beaucoup de travail, j’ai quitté mon poste pour devenir simple membre. Par contre, je donne un coup de main de temps en temps, en particulier aux femmes qui ont des difficultés. Quelquefois, elles ont des besoins de conseils ou de pratique, et je viens leur montrer sur place.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre vie actuelle, qu’est-ce qui vous plaît le moins ?

Nous ne faisons jamais la même chose, c’est constamment différent, je travaille dans l’agriculture, l’écotourisme et aussi avec les éléphants. Même si ces activités sont liées, elles me forcent à bouger beaucoup. Mais, cela me permet aussi de rencontrer différentes personnes, souvent des gens très intéressants.

« Donc, cela me rend heureuse, mais c’est parfois très dur. Beaucoup de déplacements, beaucoup de stress aussi, surtout quand on s’occupe des éléphants. »

Les éléphants, on voit que c’est sympathique, mais derrière ça, il y a beaucoup de responsabilités, beaucoup de travail, beaucoup d’implication en coulisses pour avoir un résultat. Il y a une grande équipe et ce n’est pas aussi simple que ça. Quelquefois, nous ne sommes pas d’accord, nous travaillons toujours pour le même objectif, mais avec parfois des avis différents.

Parlez-nous du prochain événement en faveur des éléphants

Comme chaque année, la Fondation Airavata organise un gala, une soirée spéciale pour les éléphants, afin d’aider dans les activités de protection. Ce gala aura lieu le 18 août 2023, au SUN & MOON, Riverside Hotel, à partir de 17 h jusque tard le soir.

Durant la soirée, il y aura beaucoup d’activités : un dîner, des cocktails, un défilé de mode et de la vente d’objets d’art et souvenirs. Nous proposerons aussi des chants et danses traditionnelles avec la présence d’artistes locaux et internationaux.

omme chaque année, la Fondation Airavata organise un gala, une soirée spéciale pour les éléphants, afin d’aider dans les activités de protection. Ce gala aura lieu le 18 août 2023, au SUN & MOON, Riverside Hotel, à partir de 17 h jusque tard le soir. Dans la soirée, il y a beaucoup d’activités : un dîner, des cocktails, un défilé de mode de la vente d’objets d’art et de souvenirs. Nous proposerons aussi des chants et danses traditionnelles avec la présence d’artistes locaux et internationaux.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page