Les prix RSE 2021 d’EuroCham soulignent que certaines valeurs sont essentielles pour les affaires

Les jeunes ont volé la vedette lors de l’édition 2021 des prix EuroCham RSE (Responsabilité Sociale de l'Entreprise), où trois étudiants ont été récompensés pour leurs efforts avant-gardistes visant à transformer l’avenir du Cambodge.

Anne Ollivier, lauréate des Prix RSE EuroCham (3e à partir de la droite), directrice des affaires générales de Heineken Cambodge.
Anne Ollivier, lauréate des Prix RSE EuroCham (3e à partir de la droite), directrice des affaires générales de Heineken Cambodge.

Les trois « mousquetaires des temps modernes du changement mondial et de la transformation sociale », comme les a décrits le maître de cérémonie Lyze Bentoto, sont Chenda Lai, 25 ans, Sopheara Leang, 18 ans, et Pichmonireach Somnang, 17 ans.

L’ambassadrice de l’UE au Cambodge, Carmen Moreno, a déclaré que la catégorie d’engagement des jeunes nouvellement créée était représentative de la nécessité de changer les priorités dans le secteur des affaires.

« Cela devrait servir de réflexion sur les exigences que la nouvelle génération impose aux secteurs public et privé pour changer notre approche de la croissance, du commerce et de l’investissement afin de garantir que leurs droits à un environnement propre et à un niveau de vie adéquat soient assurés à l’avenir », a-t-elle déclaré.

Lai travaille à l’obtention d’un doctorat en agriculture durable et a déclaré qu’elle axerait sa carrière sur la recherche et les conférences afin de transmettre ses enseignements aux générations futures.

Leang a déclaré qu’il aimerait poursuivre une carrière d’ingénieur en eau pour améliorer l’accès à l’eau potable au Cambodge.

« Lorsque les jeunes sont dotés de compétences et de connaissances pratiques, nous pouvons nous mobiliser et mobiliser les gens autour de nous pour être la force motrice qui apporte des changements considérables dans nos communautés respectives », a-t-il déclaré.

M. Somnang a confié qu’il aimerait travailler en tant qu’ingénieur informatique pour veiller à ce que l’éducation soit largement accessible dans tout le Cambodge.

Le ministre délégué auprès du Premier ministre et secrétaire général du CDC, Sok Chenda Sophea, a dit :

« Quand j’ai entendu ces trois jeunes gens parler, c’était tellement rafraîchissant. Il y a beaucoup d’espoir pour l’avenir du Cambodge »
Le secrétaire général du Conseil pour le développement du Cambodge Sok Chenda Sophea, le ministre du Commerce Pan Sorasak et l’ambassadrice de l’UE au Cambodge Carmen Moreno.
Le secrétaire général du Conseil pour le développement du Cambodge Sok Chenda Sophea, le ministre du Commerce Pan Sorasak et l’ambassadrice de l’UE au Cambodge Carmen Moreno.

Les lauréats de l’EuroCham CSR Corporate

  • Heineken a remporté le prix de la RSE environnementale en reconnaissance de ses efforts pour réduire les déchets, de son utilisation du biogaz comme énergie renouvelable et de son engagement à traiter 100 % de ses eaux usées. L’entreprise a également réduit de moitié ses émissions de CO2 depuis 2013. Anne Ollivier, la directrice des affaires générales de Heineken Cambodge, a déclaré que les valeurs de la RSE devenaient de plus en plus déterminantes pour le succès de toute entreprise. Les consommateurs se soucient de savoir où et comment leurs produits sont fabriqués, une énergie durable est nécessaire pour alimenter les entreprises et préserver l’environnement, et les employés veulent travailler dans un lieu de travail juste et équitable, a-t-elle ajouté.

  • Khmer Organic Cooperative, une entreprise agricole qui relie les agriculteurs aux marchés, a remporté le prix de la production RSE pour son travail de promotion des femmes dans l’agriculture et de soutien aux petits exploitants agricoles. L’entreprise travaille actuellement avec plus de 1 000 agriculteurs et 60 coopératives agricoles au Cambodge.

  • Le prix du projet RSE a été décerné à Pernod-Ricard Cambodge pour ses efforts dans la lutte contre l’abus d’alcool grâce à son travail d’éducation des jeunes sur la sécurité en matière d’alcool. L’entreprise a formé plus de 1 000 étudiants à la sécurité routière et 170 agents de la circulation à la lutte contre l’alcool au volant.

  • Socfin, une entreprise de plantation de caoutchouc basée dans le Mondolkiri, a remporté le prix de la RSE destiné aux membres de l’EuroCham. Les initiatives de l’entreprise comprennent la protection des terres des communautés indigènes Bunong, l’investissement dans les infrastructures de la commune de Bousra et la fourniture de services de renforcement des capacités et de développement de carrière pour ses employés. Socfin fournit également des logements gratuits à plus de 1 200 personnes et assure plus de 7 000 consultations médicales gratuites par an.

  • Le groupe Chip Mong a remporté le prix de la RSE pour les entreprises non membres d’EuroCham. Au cours de l’année écoulée, Chip Mong a organisé des programmes de secours en cas de catastrophe, fait don de 3 millions de dollars pour la rénovation de l’hôpital Calmette et de 8,6 millions de dollars au gouvernement pour l’aider dans sa lutte contre le Covid-19. La société a également installé une centrale solaire flottante de 2,8 MW à l’intérieur de sa cimenterie de Kampot et une installation de gestion des déchets de 4 millions de dollars, également située à Kampot.

  • Cinq PME ont également été récompensées lors de la cérémonie de remise des prix pour leurs efforts en matière de RSE : Farm to Table, Imprint Cambodia Co Ltd, MG Pacific, PestLab Exterminator et Phare Social Enterprise.

Le président d’EuroCham Tassilo Brinzer
Le président d’EuroCham Tassilo Brinzer

La RSE et l’avenir du commerce mondial pour le Cambodge

Alors que le Cambodge et le monde se remettent de la crise provoquée par le Covid-19, les dirigeants réunis lors de la cérémonie de remise des prix ont convenu que la priorité accordée aux valeurs de la RSE d’EuroCham, en particulier dans le secteur privé, était primordiale pour une croissance soutenue.

Denis st Marie, le directeur exécutif d’EuroCham, a déclaré : « C’est une façon intégrale pour le secteur privé de redonner à la communauté elle-même. Je suis très enthousiaste à l’idée que la RSE ne se limite plus à des mots, mais qu’elle fait partie intégrante des opérations commerciales. Il s’agit d’une tendance mondiale et importante, que je suis extrêmement fier de pouvoir promouvoir au Cambodge. »

Le ministre du Commerce, Pan Sorasak, a déclaré que le gouvernement travaillait pour contribuer également aux objectifs de la RSE en mettant en œuvre des politiques et des lois visant à uniformiser les règles du jeu pour toutes les entreprises.

« En principe, ces lois créeront un cadre juridique ouvert, réactif et transparent pour les entreprises et les consommateurs, tout en améliorant la productivité par des mesures incitatives, en renforçant la compétitivité du Cambodge et, surtout, en diversifiant l’économie et en assurant la protection des droits et intérêts légitimes de toutes les entreprises au Cambodge », a-t-il déclaré.

M. Sophea a déclaré qu’il souhaitait que le Cambodge représente un pays au fort potentiel de profit soutenu par des valeurs éthiques tout aussi fortes. « Je veux vraiment contribuer à l’image de marque du Cambodge, et cela commence par cela, entreprise par entreprise. Et alors, le Cambodge sera connu comme un endroit où l’on peut faire de l’argent, mais aussi, un endroit où l’on a des valeurs. »

Il a ajouté qu’il a contribué à la mise en place de mesures incitatives dans la loi sur les investissements pour encourager les entreprises à dépenser pour le bien-être de leurs employés.

L’ambassadrice Moreno a déclaré que l’UE allait bientôt mettre en œuvre des procédures de diligence raisonnable obligatoires afin de défendre les valeurs de la RSE et les normes internationales dans les chaînes de valeur des entreprises européennes.

Les nouvelles réglementations exigeront des entreprises qu’elles préviennent les violations des droits de l’homme et du travail ainsi que les actions préjudiciables à l’environnement, notamment le travail forcé, la traite des êtres humains et la déforestation.

Tassilo Brinzer, président d’EuroCham, a ajouté que le conseil des affaires ASEAN-UE offrirait également des incitations en 2022 aux entreprises cambodgiennes pour qu’elles mettent en œuvre des politiques de RSE.

Selon lui, adhérer à la RSE signifie mettre en place des politiques d’entreprise respectueuses de l’environnement, créer des lieux de travail justes et équitables qui garantissent la santé et le bien-être des employés et n’apporter que des contributions positives à la société.

M. Bentoto a déclaré que les succès en matière de RSE des nominés de 2021 prouvaient que les entreprises pouvaient prospérer tout en donnant la priorité aux questions sociales ainsi qu’aux revenus.

« Les personnes présentes ce soir sont la preuve qu’il est possible d’aller au-delà de la génération de profits ou du simple respect de la lettre de la loi. Ils sont la preuve qu’il est possible d’influencer l’avenir pour le meilleur. »

EuroCham Cambodge a été créée en 2011 par les associations d’affaires françaises, allemandes et britanniques existantes pour agir en tant que chambre officielle de la communauté d’affaires européenne dans le Royaume.

Depuis lors, elle s’est développée pour atteindre plus de 330+ membres et 6 chapitres nationaux, comprenant 11 pays européens.

Les activités principales d’EuroCham Cambodge sont de promouvoir, soutenir et représenter ses membres et les intérêts commerciaux européens dans le dialogue avec le gouvernement royal du Cambodge, dans le but de développer un environnement commercial et d’investissement plus efficace et plus fertile.

Brian Badzmierowski avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Images : Jérémie Montessuis - Eurocham