top of page
Ancre 1

Le Premier ministre annonce des mesures en faveur d'un approvisionnement durable en électricité

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023

Le Premier ministre Hun Manet a annoncé que le gouvernement royal projetait de mettre en place un programme visant à favoriser le « développement durable du réseau électrique du Royaume ».

Rivière Tatai à Koh Kong. Photo CG
Rivière Tatai à Koh Kong. Photo CG

Ses remarques ont été formulées la semaine dernière lors de la cérémonie de pose de la première pierre d’un nouveau barrage dans le cadre du projet hydroélectrique de Stung Tatai Leu dans la province de Koh Kong. L’ambassadeur de Chine au Cambodge, Wang Wentian, ainsi que divers officiels et résidents locaux étaient présents.

« Nous devons nous assurer que tous les coins du Royaume ont accès à une alimentation électrique adéquate et le ministère des Mines et de l’Énergie ainsi que l’Autorité cambodgienne de l’électricité doivent s’assurer que les quelques villages qui n’ont pas encore d’électricité y auront accès d’ici à 2030 », a déclaré le PM.

Parmi les projets du gouvernement figure la modernisation de la fourniture de services aux consommateurs, notamment en leur permettant de payer leurs factures en ligne et maintenir des prix aussi bas que possible pour le public. Sur ce point, il a souligné :

« Avant d’approuver un projet, qu’il s’agisse d’hydroélectricité ou d’énergie solaire, il est impératif de négocier les prix et de veiller à ce que l’approvisionnement en électricité soit stable et abordable. »

Enfin, le chef du gouvernement royal tient à encourager la participation du Cambodge à une transition énergétique vers une société neutre en carbone et encourager la participation du secteur privé en termes d’investissement et de fourniture de services d’électricité.

Le ministre des Mines et de l’Énergie, Keo Rattanak, a indiqué que le projet hydroélectrique de Stung Tatai Leu a été construit par la China National Heavy Machinery Corporation (CHMC). Le premier barrage, qui produit 246 mégawatts, a été inauguré en décembre 2015. Le second, situé à environ 10 km au nord du premier, produira 246 mégawatts. L’ensemble du projet coûtera 389,4 millions de dollars. Selon le ministre, la concession économique a été accordée pour 39 ans — quatre pour la construction et 35 pour l’exploitation. La production annuelle d’électricité des projets sera vendue à Électricité du Cambodge (EDC) avec une moyenne de 527 millions de kilowattheures par an.

Le projet utilise les sources d’eau de deux rivières, les rivières Kep et Tatai. M. Manet a également réaffirmé la position de son gouvernement, à savoir qu’il n’approuverait pas « la construction de centrales électriques au charbon, car celles-ci ne sont pas conformes à la vision du Royaume en matière de développement propre et vert ».

Le ministère de l’Énergie a déclaré qu’en 2022, le Cambodge disposait d’un total de 4 246,77 mégawatts d’approvisionnement en électricité. Un peu plus de 73 % de cette électricité était produite dans le pays, le reste est importé des pays voisins. Selon le rapport, près de 14 000 villages, soit environ 98,27 %, sont raccordés au réseau national. Les villages restants sont isolés ou situés sur des îles.

תגובות

דירוג של 0 מתוך 5 כוכבים
אין עדיין דירוגים

הוספת דירוג

Merci pour votre envoi !

bottom of page