Le ministre cambodgien Prak Sokhonn appelé à devenir l'envoyé de l’ASEAN pour la crise du Myanmar

S.E. Prak Sokhonn, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge, sera nommé nouvel envoyé de l’ASEAN pour la crise du Myanmar.

Violences à Yangon en avril de cette année. Photo Brian Kelley
Violences à Yangon en avril de cette année. Photo Brian Kelley

La nomination du nouvel envoyé a été annoncée par le prochain président de l’ASEAN, Samdech Hun Sen, Premier ministre du Royaume du Cambodge, alors qu’il présidait la cérémonie d’inauguration de l’hôtel Hyatt Regency Phnom Penh ce matin.

Le Premier ministre a déclaré que S.E. Cham Prasidh, ministre de l’Industrie, des Sciences, de la Technologie et de l’innovation, qui l’avait accompagné dans les négociations de paix pour le Cambodge, fera également partie de l’équipe chargée d’aider à résoudre le problème du Myanmar.

« Ces deux hauts fonctionnaires remarquables m’accompagneront lors de ma visite au Myanmar le mois prochain », a-t-il précisé.

S.E. Hun Sen se rendra au Myanmar les 7 et 8 janvier 2022, à l’invitation de son homologue du Myanmar, le général Min Aung Hlaing.

L’invitation a été remise par S.E. Wunna Maung Lwin, ministre des Affaires étrangères et envoyé spécial du président du Conseil d’administration de l’État et Premier ministre du Myanmar, lors de sa visite de courtoisie au Premier ministre cambodgien à Phnom Penh le 7 décembre.

S.E. Prak Sokhonn, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge
S.E. Prak Sokhonn, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge

Rappelons que le chef du gouvernement cambodgien préconise une solution issue de négociations avec la junte au pouvoir plutôt que « d’utiliser le boycott ou d’éventuelles sanctions ».

Selon le Premier ministre Hun Sen, l’expérience cambodgienne du retour à la paix pourrait s’avérer utile en vue d'une solution pacifique alors que ce conflit régional s’embourbe et a déjà provoqué la mort de plus de 700 civils. Le pays est également confronté à une situation sanitaire douloureuse avec plus de 363 000 cas 13,786 décès liés au Covid-19.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône