top of page
Ancre 1

Le ministère de la Culture et le Premier ministre célèbrent le retour des objets d’art cambodgiens

Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts organisait vendredi dernier une cérémonie à l'occasion du retour d’un certain nombre d’objets cambodgiens, en présence du Premier ministre Hun Sen au Palais de la Paix.

Le Premier ministre Hun Sen lors de la cérémonie marquant le retour d’un certain nombre d’objets cambodgiens.
Le Premier ministre Hun Sen lors de la cérémonie marquant le retour d’un certain nombre d’objets cambodgiens.

Ces objets inestimables du patrimoine culturel, qui représentent l’âme de nombreuses générations de Cambodgiens, ont été illégalement emportés à l’étranger pendant les longues périodes de guerre civile et de troubles, indique le ministère dans son communiqué.

« La paix apportée par la politique gagnant-gagnant sous la sage direction du Premier ministre Hun Sen a fourni une occasion en or pour le Cambodge de guider les âmes de nos ancêtres et nos précieux trésors vers leur patrie, ce qui apporte bonheur et harmonie à la nation et au peuple cambodgien », précise le ministère.

Le retour du dernier lot d’objets a été rendu possible grâce à la collaboration entre gouvernements cambodgien et américain, d’autres pays ayant des relations « étroites » avec le Royaume, d’experts nationaux et internationaux, d’institutions publiques et privées et de divers partenaires, ajoute le communiqué, précisant que « le ministère négocie avec des institutions et des collectionneurs privés pour récupérer d’autres objets cambodgiens, avec le soutien de gouvernements étrangers et chaque objet restitué remplit les Cambodgiens de fierté et de gratitude ».

Le ministère de la Culture et le Premier ministre célèbrent le retour des objets d’art cambodgiens

« Que les âmes des ancêtres cambodgiens qui retournent dans leur patrie contribuent à apporter au Royaume du Cambodge la paix, la prospérité et l’harmonie pour toujours », conclut le ministère.

Selon un communiqué de presse de l’ambassade américaine à Phnom, parmi les artefacts cambodgiens rapatriés se trouvent de magnifiques sculptures du Xe siècle de « Skanda sur un paon » et de Ganesha pillées dans l’ancienne capitale khmère de Koh Ker et renvoyées des États-Unis.

Le retour de ces sculptures et d’autres représente un vaste effort du gouvernement américain pour conserver le patrimoine culturel mondial, indique l'ambassade, précisant que, depuis 20 ans, les États-Unis s’efforcent de protéger, de préserver et d’honorer le riche patrimoine culturel du Cambodge avec des partenaires locaux, des institutions universitaires américaines et des organisations à but non lucratif.

Grâce à un accord de longue date entre les États-Unis et le Cambodge sur les biens culturels, les États-Unis ont facilité le retour de plus de 100 antiquités inestimables, aidé à renforcer les capacités des Cambodgiens travaillant à la préservation culturelle, perturbé les organisations cherchant à tirer profit du vol d’objets du patrimoine culturel et soutenu la préservation des sites et des collections du patrimoine cambodgien. L’accord sur les biens culturels est le seul de ce type entre les États-Unis et un État membre de l’ASEAN.

« Les États-Unis sont fiers de leur soutien de longue date à la restauration et à la protection des sites historiques d’importance culturelle pour le Cambodge et au rapatriement d’objets inestimables au Cambodge », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy.

Depuis 2001, les États-Unis ont consacré plus de 5 millions de dollars aux efforts de préservation culturelle au Cambodge, notamment à la conservation des temples du IXe siècle de Phnom Bakheng, dans le parc archéologique d’Angkor, et de Preah Vihear, dans le nord du Cambodge.

Voir la vidéo :


Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page