L'Autorité nationale Apsara et les médias Thmey Thmey lancent le livre « Les gardiens d'Angkor »

Pendant des siècles, les gens ont vécu à Angkor, organisé des cérémonies religieuses et gardé les temples. Puis au cours des 100 dernières années, ils ont été rejoints par une petite armée d’experts venus restaurer ces monuments qui sont aujourd’hui célèbres dans le monde entier avec le site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Aujourd’hui, l’Autorité nationale d’Apsara et Thmey Thmey Media lancent le livre « Les Gardiens d’Angkor », disponible d’abord en khmer et plus tard en anglais, le livre célèbre les Cambodgiens ordinaires qui vivent et travaillent dans le parc archéologique d’Angkor ainsi que les experts cambodgiens qui aujourd’hui gèrent et continuent à restaurer les monuments et à effectuer des recherches sur l’histoire des monuments et de ceux qui vient à proximité.

Les gens présentés dans le livre vont d’un moine en charge d’une pagode qui est à Angkor depuis environ 800 ans ; d’un « médecin » de pierre qui se soucie des vieilles pierres des monuments ; d’un forgeron qui fabriquait des épées et des couteaux, et de son petit-fils qui a pris le relais après son décès ; l’un des rares fabricants de l’instrument de musique tro qui se souvient de l’Angkor des années 1960.

De plus, l’architecte cambodgien, le chef de projet et le travailleur de pierre senior qui faisaient partie de la première phase de restauration entièrement gérée par une équipe cambodgienne, celui du temple Kandal Srah Srang.

« Le livre met en évidence la contribution et l’importance des Gardiens d’Angkor : chaque personne s’implique et contribue à protéger, restaurer, rechercher et conserver le site historique d’Angkor, que ce soit les temples, la culture ou les traditions », a déclaré la ministre de la Culture et des Beaux-arts S.E. Art Phoeurng Sackona.

Cet effort commun entre l’Autorité nationale APSARA et ThmeyThmey News aidera à sensibiliser le public à toutes les personnes qui contribuent à protéger Angkor et à faire de ce site historique un lieu vivant.

Comme l’a expliqué le directeur général de l’Autorité APSARA, Hang Peou, le livre aidera à faire prendre conscience aux Cambodgiens et aux étrangers qu’il s’agit d’un site où se trouvent des gens qui vivent à l’ombre des temples depuis des générations et qui s’assurent qu’il reste debout pendant des siècles.

« Le livre souligne des histoires de personnages qui consacrent leur vie à prendre soin d’Angkor et de ses temples. Leur attachement à ce patrimoine culturel est incommensurable et leur dévouement devrait être apprécié et soutenu ».

Sao Phal Niseiy, rédacteur en chef de Cambodianess.com — le site d’information en langue anglaise de ThmeyThmey. com – et co-auteur du livre, a déclaré qu’il espérait que l’ouvrage sensibiliserait non seulement le public aux efforts de conservation en cours, mais l’inciterait aussi à valoriser ceux qui s’occupent de la protection et de la préservation de ce patrimoine culturel.

« Le but principal de ce livre est non seulement de raconter l’histoire de ces populations et experts locaux qui ont préservé les temples millénaires ainsi que la culture et les pratiques de la région d’Angkor, mais aussi d’aider les lecteurs en général à comprendre que ces gens-là en fait sont les gardiens d’Angkor. Et qu’ils méritent d’obtenir plus d’appréciation, de respect et de soutien financier et moral », a-t-il déclaré

« Mais cela ne peut arriver que lorsque les gens sont conscients de qui ils sont, du travail qu’ils accomplissent et du rôle qu’ils jouent pour garder Angkor en vie », conclut Phal Niseiy.

Le livre de 215 pages, qui contient 15 chapitres, sortira pour la première fois en khmer. La version anglaise sortira à une date ultérieure.

Avec l’aimable autorisation de Cambodianess

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône