top of page
Ancre 1

Initiative : Une entreprise de Battambang transforme les récoltes en compléments alimentaires

Dans les foyers et les plantations cambodgiens, la culture de produits classiques tels que la banane, le galanga, le gingembre et le curcuma est une pratique courante. Outre le fait qu’il s’agisse d’une tradition, ces cultures permettent de diminuer les importations et de susciter des vocations.

Seng Samnang, directrice de MLH Handicrafts. Photo MLH
Seng Samnang, directrice de MLH Handicrafts. Photo MLH

Un atelier d’artisanat situé dans le village d’Ong dans la ville de Battambang a pris l’initiative de transformer une variété de cultures en poudre médicinale. Cette initiative permet non seulement d’améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs de la communauté, mais aussi de contribuer au bien-être des consommateurs.

Seng Samnang, gérante de la boutique d’artisanat MLH, a créé son entreprise au début du mois de février 2021 après avoir connu des problèmes d’estomac et d’intestin. Après avoir essayé plusieurs médicaments sans succès, elle a été soulagée par la consommation de poudre de banane.

« La poudre de banane s’est avérée très efficace pour soulager mes maux d’estomac. Par conséquent, nous avons commencé à produire la poudre pour les ventes en ligne de notre famille », dit-elle.
Parmi les produits de MLH. Photo fournie
Parmi les produits de MLH. Photo fournie

Constatant la prévalence des problèmes d’estomac et d’intestin, Samnang a décidé d’étendre sa production afin d’aider un plus grand nombre de personnes à améliorer leur santé. Au lieu de s’en remettre aux médicaments, le magasin produit à partir des récoltes des poudres naturelles riches en nutriments.

Samnang souligne également que son entreprise vise à encourager les femmes et les jeunes à explorer leur créativité, à s’engager dans des activités de transformation et à contribuer au bien-être de la société en proposant des compléments naturels.

En s’approvisionnant en matières premières auprès des agriculteurs des districts de Sangke et de Samlot, le magasin contribue à soutenir les agriculteurs locaux et à créer des opportunités d’emploi pour les femmes de la communauté. Environ 80 % des employés sont des femmes.

Outre la poudre de banane, la boutique continue de traiter d’autres produits tels que la poudre de curcuma, la poudre de curcuma raktakanta, la poudre de galanga, la poudre de racine de doigt, le thé au miel de gingembre, ainsi que de nouveaux articles tels que l’huile de sésame noir, la poudre de banane pour bébé et des pommades.

Bien que les produits soient traités naturellement, le processus de production implique une attention méticuleuse. Neuf étapes sont nécessaires pour la production de poudre de banane : épluchage, lavage, broyage, tamisage, broyage de la farine et conditionnement. Le magasin vend des centaines de boîtes de farine chaque mois, à des prix allant de 8 dollars pour une boîte de 300 grammes à 15 dollars pour une boîte de 500.

La propriétaire a l’intention de se développer davantage. Elle a par exemple vendu ses produits au stade national Morodok Techo pendant les 32e Jeux de l’Asie du Sud-Est et espère obtenir une plus grande reconnaissance de la part du public et attirer de nouveaux clients.

Srun Serey Vathanak avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Commentaires


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page