top of page
Ancre 1

Initiative : Sorida, des produits de beauté bien cambodgiens et bien naturels

Des plantes médicinales comme le kaffir, le Tinospora crispa, l’aloe vera et le Tiliacora triandra ne sont que quelques-uns des ingrédients naturels que Nhim Sorida utilise dans ses savons et shampoings faits maison.

Nhim Sorida présente ses produits de beauté fabriqués à partir de plantes locales.
Nhim Sorida présente ses produits de beauté fabriqués à partir de plantes locales. Photo fournie

Originaire du village de Pongro, dans la ville de Serei Saophoan, province de Banteay Meanchey, Sorida s’est intéressée à la cosmétique lors d’un voyage en Thaïlande en 2019 alors qu’elle observait un ami fabriquer des produits de beauté à partir de plantes.

« Pourquoi pas au Cambodge ? », s’est-elle dite, consciente de l’abondance des ressources végétales naturelles dans son pays.

À l’origine, Sorida destinait ses shampoings, après-shampoings et savons à l’usage exclusif de sa famille. Mais elle a vite compris que ses produits avaient un potentiel.

Parmi la gamme Boran Care
Parmi la gamme Boran Care

Elle a également découvert les dangers des produits cosmétiques importés d’origine ou de qualité douteuse :

« J’ai compris qu’il était important de veiller à ce que nos produits soient sûrs, de grande qualité et qu’ils puissent se positionner sur le marché », dit-elle.

Motivée par ses nouvelles connaissances, elle a quitté son emploi à Phnom Penh pour se consacrer à sa passion. À mesure que la nouvelle se répandait et que les ventes augmentaient, les encouragements de ses amis et de ses clients fidèles l’ont poussée à aller de l’avant. Aujourd’hui, sa gamme s’élargit et comprend du savon, du shampoing au riz brun et même un après-shampoing au curcuma.

Parmi la gamme Boran Care
Parmi la gamme Boran Care

Sorida insiste pour utiliser principalement des plantes médicinales locales pour ses créations. Bien que sa boutique ne compte qu’une poignée d’employés, elle met l’accent sur l’approvisionnement en matières premières auprès de la communauté locale. Elle cultive même certains ingrédients elle-même. Désireuse d’innover, Sorida prévoit de lancer une gamme de produits plus large.

En ce qui concerne les soutiens officiels, elle s’est inscrite auprès du département provincial de l’industrie, de la science, de la technologie et de l’innovation et du ministère du Commerce. L’année dernière, l’initiative « Un village, un produit » lui a permis de mieux faire connaitre ses produits.

Le dévouement de Sorida n’est pas passé inaperçu. En 2019, elle a concouru pour le prix du meilleur entrepreneur, organisé conjointement par l’Association des jeunes entrepreneurs du Cambodge et la Jeune chambre internationale (JCI Cambodge). Elle s’est classée parmi les 10 premiers finalistes.

Parmi la gamme Boran Care
Parmi la gamme Boran Care

En 2021, Sorida a participé à un concours régional d’entrepreneurs, affrontant des concurrents de Battambang, Siem Reap, Pursat et de sa province natale de Banteay Meanchey. Elle a notamment obtenu la deuxième place.

Nhel Bunthoeun, directeur du département provincial de l’industrie, de la science, de la technologie et de l’innovation, ne tarit pas d’éloges sur Sorida. Son équipe a personnellement inspecté ses activités et confirmé le traitement naturel de ses produits.

M. Bunthoeun ne tarit pas d’éloges sur de Sorida, déclarant : « Elle est une Cambodgienne exemplaire, qui fait preuve de créativité. Au-delà de son esprit d’innovation, elle contribue de manière significative à la croissance économique de notre pays. Elle est aussi, sans aucun doute, devenue une experte dans son domaine ».

Kim Sarom avec notre partenaire The Post

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
yalie c
yalie c
Sep 05, 2023

Bravo ! 🎉👋🍀

Like

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page