top of page
Ancre 1

Banteay Meanchey & Initiative : Les artisans khmers adoptent le modèle lucratif des médias sociaux

Facilité par l’essor des médias sociaux dans le Royaume, en particulier de Facebook, le commerce en ligne devient un secteur de plus en plus dynamique et utile pour certains artisans de province.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie
Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

Au milieu de cette révolution numérique, les esprits d’entreprise s’épanouissent, trouvant de nouveaux moyens d’augmenter leurs revenus et d’élargir leurs horizons commerciaux.

Sam Sopheak, qui vit dans la ville de Sisophon, dans la commune de Kampong Svay, à Banteay Meanchey, témoigne de cette tendance florissante. Ce jeune homme entreprenant est à l'origine de la création de « Khmer Rattan Lovers », un commerce en ligne spécialisé dans l’artisanat cambodgien, qui affiche un double objectif : soutenir les moyens de subsistance de la communauté et préserver l’artisanat traditionnel.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie
Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

L’entreprise de Sopheak, lancée au milieu des turbulences du Covid-19 en 2020, a trouvé ses racines non pas dans le commerce, mais dans une intention de compassion.

« Je n’étais pas commerçante, mais la pandémie m’a poussée à explorer le commerce en ligne. Je voulais aider mes collègues artisans de Siem Reap à trouver un public plus large pour leurs belles œuvres », raconte Sopheak.

Transformant l’adversité en opportunité, Sopheak a vu une mine d’or potentielle dans la vente en ligne des paniers faits main de la communauté.

« Les difficultés étaient palpables. Je voulais simplement aider ma communauté à survivre », se souvient-il.

Aujourd’hui, le marché en ligne le récompense avec des retours encourageants, les achats des membres de la communauté atteignant des milliers de dollars pour la revente en ligne.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie
Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

Au début de son activité, Sopheak a investi entre 100 et 200 dollars. La popularité de sa boutique en ligne s’étant accrue, l’entrepreneur achète désormais des stocks d’une valeur de 4 000 à 5 000 dollars à la fois.

« C’était un petit début, mais la demande croissante nécessitait un capital substantiel », explique-t-il.

Chez « Khmer Rattan Lovers », les clients peuvent trouver un assortiment d’objets artisanaux traditionnels tissés à partir de matériaux organiques tels que le rotin, le bambou et les feuilles. Des paniers en rotin à la mode aux corbeilles, ces produits écologiques sont achetés auprès des communautés de Siem Reap et vendus à partir de 3 ou 4 dollars l’unité.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie
Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

Les ventes fluctuent en fonction des saisons et des festivals, générant parfois des revenus quotidiens compris entre 500 et 1 000 dollars en haute saison et entre 200 et 300 dollars pendant les périodes plus calmes. M. Sopheak attribue ces revenus lucratifs à ses clients grossistes. Il justifie également la popularité de sa boutique en ligne à sa politique d’échange équitable, qui permet aux clients insatisfaits de renvoyer leurs produits pour un remboursement intégral.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie
Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

Bien qu’il opère principalement en ligne, M. Sopheak dispose d’un entrepôt physique à son domicile. Il considère la livraison des produits comme un obstacle mineur, grâce à la prolifération des sociétés de transport et de livraison.

« Mon seul souci est d’emballer les produits de manière attrayante et sûre », déclare M. Sopheak avec un sourire confiant.

Parmi les produits de « Khmer Rattan Lovers ». Photo fournie

Srun Serey Vathanak avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page