top of page
Ancre 1

Histoire : Trey Koh, une éphémère colonie française dans le protectorat du Cambodge au XIX siècle

Dernière mise à jour : 6 févr. 2023

Au début du XIXe siècle, la ville de Kampot n’était qu’une petite bourgade portuaire du sud. Nominalement sous souveraineté cambodgienne, elle était sous l'administration vietnamienne depuis le milieu du XVIIIe siècle, elle y avait installé un fort et un bureau des douanes.

C’est au cours de ce XVIIIe siècle que s’installe un curieux fief dirigé par une dynastie fondée par un chinois dans la région de Kampot-Hatien et connue sous le nom de Ponthiamas.

Le Cambodge affaibli était disputé entre ses voisins vietnamiens et siamois. Les Vietnamiens soutenaient la reine Ang Mey et les siamois soutenaient le prince Ang Duong qu’ils hébergeaient à Bangkok. Ce dernier est appelé par les nobles cambodgiens pour remplacer la Reine Ang Mey trop impopulaire. Ang Duong part de Bangkok avec Bodin en 1841 pour une campagne victorieuse qui défait les troupes de la Reine Ang Mey.

Une période confuse s’ensuit. Bodin peut enfin, en 1847, proclamer Ang Duong Roi du Cambodge. Il est reconnu par ses deux puissants voisins, Siam et Vietnam et ce dernier rend au Cambodge les provinces du littoral.

Par Luc MOGENET Consultant-chercheur indépendant Développement rural, Economie, Socio-géographie, Histoire coloniale - Télécharger l'intégralité du document ici



Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page