top of page
Ancre 1

Forum d'Affaires France Cambodge : Hun Manet, un Premier ministre francophile et enthousiaste

Lors de la journée d’ouverture du Forum d’affaires France-Cambodge qui s’est tenue hier, lundi 8 juillet 2024, au Sofitel Phnom Penh Phokeethra, c'est un Premier ministre souriant et enthousiaste qui a tenu à s’exprimer en français pour la première partie de son discours.

Le Premier ministre Hun Manet
Le Premier ministre Hun Manet

Après avoir remercié organisateurs et participants du Forum, et devant un auditoire comble, le chef du gouvernement royal a chaleureusement souhaité la bienvenue à « tous ses amis français, à ceux qui viennent pour la première fois ou qui reviennent dans ce beau pays qu’est le Cambodge ».

« Comme tous les Cambodgiens et comme la plupart d’entre vous, j’aime le football. Et je suis heureux que la France se qualifie pour les demi-finales de la Coupe d’Europe. J’espère de tout cœur qu’elle gagnera le championnat », a-t-il annoncé avant de poursuivre son discours dans sa langue natale et sur des sujets plus économiques.

Accueillir plus d’investissements français

« Le Cambodge est prêt à accueillir et à aider les investisseurs dans la mesure de ses possibilités et j’exprime ma plus sincère gratitude à ces hommes d’affaires français qui ont choisi - une décision sage - d’investir directement au Cambodge ou de s’associer à des entreprises locales », a-t-il déclaré, soulignant :

« Je tiens à exprimer mon optimisme pour ce deuxième Forum d’affaires Cambodge-France, j’ai bon espoir qu’il attire davantage d’investissements en provenance de France. Ce pays demeure un partenaire clé en matière de commerce et dans d’autres secteurs pour le Cambodge.»

Samdech Thipadei Hun Manet mentionnait ensuite que de nombreuses entreprises françaises, allant des multinationales aux PME opéraient déjà au Cambodge depuis de nombreuses années, notamment Vinci, Total Énergies, Accor, BRED Bank et diverses PME dirigées par des entrepreneurs français.

Le Premier ministre a souligné que ces investissements français contribuaient de manière significative à la création d’emplois (Vinci est l’un des plus importants employeurs du pays), au transfert de compétences et au développement des infrastructures, « contribuant ainsi aux bases d’une croissance économique durable au Cambodge ».

Le PM rappelait ensuite qu’au cours des deux dernières années, les relations diplomatiques entre la France et le Cambodge s’étaient considérablement améliorées, notamment avec plusieurs visites officielles de dirigeants cambodgiens dans l’hexagone, dont sa propre visite en présence d’une délégation commerciale cambodgienne les 18 et 19 janvier 2024.

Le PM Hun Manet lors de son discours
Le PM Hun Manet lors de son discours

Rappelons qu’au cours de cette visite, sept accords ont été signés dans des secteurs clés tels que l’énergie, les infrastructures et la distribution, « marquant une nouvelle ère de coopération entre la France et le Cambodge ».

Toujours à propos du désir d’accueillir plus de présence économique française dans son pays, le PM cambodgien a tenu à encourager les hommes d’affaires de l’hexagone à « explorer le potentiel d’investissement du Royaume et à prendre des décisions stratégiques en tirant parti des solides relations bilatérales grandissantes entre les deux pays ».

« Encore une fois, le Cambodge est prêt à accueillir ces hommes d’affaires et à les soutenir dans leur démarche de prospection et d’installation et leur permettre de tirer parti de notre position stratégique au sein de l’ASEAN », a-t-il souligné, rappelant également que le gouvernement roayl collaborait étroitement avec le secteur privé — avec des groupes de travail mixtes au sein desquels siègent plusieurs entrepreneurs français — pour développer des procédures opérationnelles et fiscales plus efficaces et plus transparentes. Le PM a ainsi cité en exemple la « facilitation des échanges avec la réduction des coûts de logistique en mettant à disposition un guichet national unique qui permet d’accomplir les formalités douanières avant l’arrivée des marchandises ».

Sommet de la Francophonie

Lors de cet événement, le Premier ministre a rappelé la candidature du Cambodge pour accueillir le 20e Sommet de la Francophonie en 2026 dans la capitale provinciale Siem Reap. « Cet événement prestigieux qui mettra en valeur le riche patrimoine culturel du Cambodge et son attachement aux principes de la Francophonie ». Une nouvelle accueillie avec beaucoup de satisfaction et de soulagement parmi les quelques entrepreneurs français de Siem Reap présents dans la salle.

« C’est une annonce qui fait plaisir, il y a bien sûr le prestige de l’événement et le rayonnement de la Francophonie, mais c’est aussi une occasion d’attirer plus d’activité dans une ville actuellement en proie à quelques difficultés économiques, notamment pour nos PME », confiait l’un d’entre eux.

Prudence, contrairement à ce qui a été publié par ailleurs, la décision n’a pas encore été prise, le Cambodge a soumis sa candidature et demandé à ce que Siem Reap accueille ce sommet. La décision officielle n’interviendra que dans quelques mois. Toutefois, en raison des nombreux soutiens politiques, institutionnels et diplomatiques pour cette candidature cambodgienne, il y a de bonnes raisons de se montrer optimiste quant au choix du Royaume, et donc de Siem Reap, pour ce sommet.

Lors d’un point de presse en janvier, l’ambassadeur Jacques Pellet avait annoncé que si cette candidature aboutissait, il était très probable d’accueillir une visite du chef de l’État français dans le Royaume.

Rappel

Le Forum d’Affaires est organisé par Chambre de Commerce et d’Industrie France Cambodge (CCIFC), en partenariat avec le comité Cambodge des Conseillers du Commerce extérieur de la France (CCEF) et de la Cambodia Chamber of Commerce (CCC) avec le soutien de l’Ambassade de France au Cambodge, du MEDEF International et de la Cambodian Oknha Association

Selon les services de l’ambassade de France au Cambodge, le volume des échanges commerciaux entre la France et le Royaume s’est élevé à 1 363 M€ en 2023. La France est aujourd’hui le 2e partenaire commercial du Cambodge au niveau européen, derrière l’Allemagne. Les exportations françaises vers le Cambodge en 2023 ont connu une hausse de 31 % par rapport à 2022, et consistent notamment en produits agroalimentaires, pharmaceutiques, et métallurgiques et métalliques. De leur côté, les importations françaises en provenance du Cambodge ont atteint 1 192 M€ en 2023, principalement dans les domaines du textile, des produits agroalimentaires et des bicyclettes.

Avec un stock atteignant environ 560 M€, les investissements français dans le Royaume ont également connu une hausse, notamment dans les secteurs de la construction, de l’agro-industrie et des services.


コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

Merci pour votre envoi !

bottom of page