top of page
Ancre 1

Environnement & Cambodge : Une centaine de poissons rares relâchés dans le Mékong

Le projet Wonders of the Mekong et l’Administration nationale des Pêches ont relâché 100 poissons menacés dans le Mékong.

Les équipes de Wonders of the Mekong relâchent un grand nombre de poissons dans une rivière de la province de Stung Treng le 15 mai. Photo fournie
Les équipes de Wonders of the Mekong relâchent un grand nombre de poissons dans une rivière de la province de Stung Treng le 15 mai. Photo fournie

Selon Srey Sam Vichet, chef de l’administration provinciale des Pêches, 30 barbes géantes du Mékong et 70 poissons-chats rayés ont été relâchés dans la zone de conservation d’Anlong, située dans le village de Sras de la province de Stung Treng.

« Ces deux espèces sont rares et figurent sur la liste rouge de l’UICN. Nous espérons que notre programme permettra d’accroître les stocks de poissons, en particulier ceux de ces espèces », a-t-il déclaré.

L’Inland Fisheries Research and Development Institute a précisé que quatre des carpes géantes étaient adultes et pesaient jusqu’à 68 kg, tandis que les 26 autres étaient des juvéniles.

Chea Seila, responsable du projet Wonders of the Mekong, a déclaré que des dispositifs de suivi ont été installés sur 14 des carpes géantes, afin de surveiller leurs schémas de migration.

Une centaine de poissons rares relâchés dans le Mékong

Elle a appelé les pêcheurs à redoubler de prudence et à se joindre au projet pour protéger et conserver ces espèces rares.

« S’ils attrapent l’un de ces poissons, ils doivent le relâcher dès que possible. Si ce n’est pas possible et que le poisson est mort, ils doivent le signaler à l’équipe du projet ou aux responsables des Pêches, afin que le spécimen puisse être examiné », a-t-elle déclaré.

Une centaine de poissons rares relâchés dans le Mékong

« La remise en liberté de ces poissons a deux objectifs principaux. Nous voulons que le public apprenne à connaître les espèces rares et menacées présentes au Cambodge, et nous voulons augmenter les stocks naturels de ces poissons rares », a-t-elle conclu.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page