top of page
Ancre 1

Diplomatie : Emmanuel Macron invite le Premier ministre Hun Manet pour une visite d'État officielle

Le président français Emmanuel Macron a invité le Premier ministre cambodgien Hun Manet pour une visite officielle les 18 et 19 janvier 2024. Selon l'invitation, la récente visite du roi Norodom Sihamoni en novembre a rappelé au président français « la qualité de l'amitié entre les deux pays ».

Le président français a déclaré que la visite du Premier ministre « permettrait de renforcer les relations bilatérales dans les domaines de l’économie, du développement, de la défense, du patrimoine et de l’intérêt partagé pour la langue et la culture françaises ». Le président Macron a également souligné qu’il tenait le Premier ministre en haute estime et qu’il était « impatient de le rencontrer pour discuter de l’économie, du développement et des méthodes communes pour renforcer l’ordre mondial qui garantira la souveraineté et la pleine indépendance de tous les États ».

« Votre première visite en France depuis votre accession au poste de Premier ministre nous permettra d’avancer concrètement sur plusieurs secteurs importants qui structurent notre relation bilatérale, notamment dans les domaines de l’économie, du développement, de la défense, du patrimoine et de la francophonie », indique M. Macron, dans sa lettre.

« Je souhaite que ce déplacement permette d’approfondir encore notre coopération et de la diversifier, afin de gérer ensemble les défis globaux auxquels nous sommes confrontés, notamment en matière de transition énergétique ».

« Il nous permettra d’examiner les moyens que nous pouvons mettre en œuvre conjointement pour renforcer l’ordre mondial fondé sur des règles, qui garantit la souveraineté et la pleine indépendance de tous les États », ajoute-t-il.

M. Macron est l’un des principaux dirigeants à avoir félicité M. Manet lorsqu’il est devenu le nouveau premier ministre du Cambodge en août de l’année dernière. Sa lettre de félicitations, datée du 19 septembre 2023, rappelait à M. Manet que le Cambodge constituait un partenaire historique de la France et de la Francophonie en Asie du Sud-Est.

« Je tiens à vous assurer de ma volonté de poursuivre avec vous le dialogue étroit entre nos deux pays. Alors que nous célébrons cette année le 70e anniversaire de l’indépendance du Cambodge, je souhaite que la coopération entre nos deux pays puisse encore progresser, en s’appuyant sur les initiatives prises pour relever les plus grands défis de notre temps, notamment le changement climatique et la pauvreté, que nous avons placés au cœur de l’Accord de Paris pour les peuples et la planète », a-t-il écrit.

Selon Macron, la France et le Cambodge visent également à « développer de nouveaux projets dans un espace indo-pacifique ouvert, et régulé par le droit international ».

Avant son voyage, M. Manet s’est entretenu avec l’ambassadeur de France au Cambodge, Jacques Pellet, le 20 décembre. Au cours de l’entretien, M. Pellet avait souligné la poursuite et le développement de la coopération de la France avec le Cambodge dans les domaines de la santé, du numérique, de l’économie et des infrastructures, ainsi que leur soutien mutuel sur la scène internationale.

M. Pellet avait également annoncé que la France soutiendrait la candidature du Cambodge à l’organisation du Sommet de la Francophonie en 2026, auquel devraient participer plus de 90 chefs d’État et de gouvernement.

Si l’invitation est acceptée, il s’agira de la première visite en Europe du Premier ministre Hun Manet en tant que chef du gouvernement royal. Après avoir fait ses débuts sur la scène internationale lors du sommet de l’ASEAN, un mois après le début de son mandat, il a effectué des visites d’État en Chine, au Vietnam et à l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page