Coopération : Près de 1,3 milliard de dollars dépensés pour soutenir le développement de l'industrie

Près de 1,3 milliard de dollars de financement ont été fournis pour soutenir la mise en œuvre de la politique de développement industriel du Cambodge (PDI), qui vise à aider le Royaume à diversifier ses industries manufacturières.

Les chiffres officiels indiquent que les partenaires de développement ont fourni un financement de 1,287 milliard de dollars pour soutenir la mise en œuvre de la politique de développement industriel du Cambodge (PDI) 2015-2020.
Les chiffres officiels indiquent que les partenaires de développement ont fourni un financement de 1,287 milliard de dollars pour soutenir la mise en œuvre de la politique de développement industriel du Cambodge (PDI) 2015-2020.

Les quatre principales mesures soutenues par les partenaires de développement sont :

  • La baisse des prix de l’électricité

  • La préparation du plan directeur pour le développement des systèmes de transport et de logistique

  • Le renforcement du marché du travail

  • Le détail du plan directeur pour transformer la province de Preah Sihanouk en une zone économique spéciale polyvalente modèle

Cette dernière mesure ayant reçu le plus de soutien, soit 938,5 millions de dollars.

Lors d’une discussion sur le rapport d’examen à mi-parcours de la mise en œuvre de cette politique, le sous-secrétaire d’État du ministère de l’Économie et des Finances, Huot Pum, a déclaré que le gouvernement avait commencé à confier des évaluations sur les tendances et les changements de l’architecture régionale et mondiale dans les domaines socio-économique et politique. Cela était nécessaire pour réviser avec précision la vision, les buts et les objectifs de la politique du PDN, a-t-il dit.

« Le Conseil économique national suprême a travaillé avec diligence, avec la participation de nombreux partenaires, pour réviser notre politique », a déclaré M. Pum, qui est également un haut fonctionnaire du Conseil.

Le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Sok Narin, a indiqué que le Conseil pour le développement du Cambodge avait travaillé en étroite collaboration avec le groupe de travail de l’ONUDI sur l’élaboration d’un cadre de suivi et d’évaluation (S&E) et sur l’examen à mi-parcours de la PDI.

Il a précisé que l’ONUDI avait également fourni un soutien technique à travers le projet « Soutien au gouvernement royal du Cambodge dans sa mise en œuvre efficace de la stratégie et de la politique de développement majeur par le biais du renforcement des capacités institutionnelles » en collaboration avec la Corée du Sud.

« Il est très important de disposer d’un système de suivi et d’évaluation approprié et d’un examen à mi-parcours de la PDI afin que les ministères concernés puissent mesurer les progrès, identifier les défis et les lacunes en matière de ressources, et procéder aux ajustements nécessaires pour progresser davantage et atteindre les objectifs de la PDI », a-t-il déclaré.

Ky Sereyvath, chercheur en économie à l’Académie royale du Cambodge, a confié que la contribution des partenaires de développement au PDI était très importante pour la croissance économique du Cambodge.

Mais il a ajouté que l’on pourrait faire davantage dans le cadre de la politique générale pour stimuler l’innovation dans le secteur, car il existe un chevauchement important entre les différents domaines d’action.

L’analyse des résultats montre que la part du secteur industriel dans le produit intérieur brut (PIB) est passée de 27,7 % en 2015 à 34,2 % en 2019, soit 30 % de plus que l’objectif fixé pour 2025.

En revanche, la part du secteur manufacturier dans le PIB a progressé plus lentement que prévu, passant de 16 % en 2015 à 16,3 % en 2019, l’objectif étant de 20 % pour 2022.

Les exportations de produits de moyenne et haute technologie en tant que part du PIB n’ont également que légèrement augmenté, passant de 8,9 % en 2015 à 9 % en 2019, ce qui indique que le Cambodge doit encore mener une bataille difficile dans sa quête de transition vers des industries axées sur les compétences et les technologies modernes d’ici 2025.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône