Coopération : Aider le Cambodge à améliorer la sécurité sur les chantiers de construction

Le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme et de la Construction et l’ambassade d’Australie à Phnom Penh ont publié un ensemble de directives en matière de santé et de sécurité au travail (SST) dans le secteur de la construction.

Chantier à Phnom Penh. Photo Christophe Gargiulo
Chantier à Phnom Penh. Photo Christophe Gargiulo

La cérémonie de lancement a eu lieu hier au ministère en présence du ministre, S.E. Chea Sophara, et de S.E. Pablo Kang, ambassadeur d’Australie au Cambodge.

Les données du ministère indiquent qu’au cours des vingt dernières années, plus de 57 000 permis de construire ont été délivrés pour des chantiers de construction à travers le Cambodge. Ces permis ont entraîné des investissements estimés à plus de 66 milliards de dollars et l’emploi de 150 000 travailleurs par jour en moyenne.

« Ce rythme rapide de construction et de croissance urbaine nécessite l’élaboration et la mise en œuvre de normes officielles en matière de qualité de construction, de conception structurelle et de sécurité sur le lieu de travail », indique le communiqué de presse de l’ambassade d’Australie.

Les directives, en trois volumes, couvrent une série de sujets, notamment les responsabilités en matière de SST, l’utilisation d’équipements de protection individuelle, les premiers secours et la protection des enfants et des jeunes travailleurs. Les directives prévoient une protection supplémentaire pour les travailleuses de la construction, y compris des procédures pour empêcher la violence et le harcèlement sexuel sur les chantiers de construction.

Les lignes directrices approuvées en matière de santé et de sécurité au travail dans le secteur de la construction feront partie intégrante de la loi cambodgienne sur la construction.

« Je suis heureux que nous lancions aujourd’hui ce document crucial, une étape importante pour améliorer la santé et la sécurité des Cambodgiens engagés dans le secteur dynamique de la construction du Royaume. En plus de se concentrer sur la sécurité sur les chantiers de construction, les directives couvrent également des questions importantes comme la sécurité publique et les mesures d’atténuation du COVID-19 », a déclaré S.E. l’ambassadeur.

S.E. le vice-premier ministre Chea Sophara a indiqué : « la construction est l’un des quatre principaux piliers de l’économie du pays, avec le tourisme, l’agriculture et l’industrie. Il est essentiel de mettre en place des directives en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail afin de minimiser les risques et d’améliorer la sécurité sur les sites de construction et les zones environnantes. J’encourage vivement les investisseurs, les employeurs et les travailleurs, à prêter une attention particulière aux directives, à éduquer leur personnel et à appliquer efficacement les directives sur leurs sites de construction ».

Les directives ont été élaborées avec le soutien d'un programme australien de 51,7 millions de dollars australiens, « Investing in Infrastructure » (3i).

Une série d'ateliers de diffusion des lignes directrices se tiendra à Phnom Penh, Siem Reap, Sihanoukville et Senmonorom en juin 2022. Plus de 500 participants, dont le personnel du ministère, des entreprises de construction et d'autres acteurs du secteurs, discuteront des exigences en matière de SST sur les chantiers de construction au Cambodge.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône