Cambodge & Tourisme : Siem Reap dans l’attente de rouvrir les portes avec impatience...et prudence

Alors que la campagne de vaccination nationale se poursuit, les efforts se sont intensifiés à Siem Reap au début du mois de juillet, laissant espérer une reprise du tourisme intérieur.

Angkor. Photographie Vattana Chhorn
Angkor. Photographie Vattana Chhorn

Ces espoirs ont de nouveau été déçus à la fin du mois, lorsque les craintes liées à la variante Delta du coronavirus ont conduit le Premier ministre à annoncer un nouveau verrouillage de deux semaines pour Siem Reap et sept autres provinces de l’ouest. À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas encore si ce confinement sera levé ou prolongé à la date d’expiration prévue, le 12 août.

Toutefois, le nombre de Cambodgiens et de ressortissants étrangers vaccinés augmentant chaque jour, les espoirs fragiles de voir les hôtels et les restaurants de Siem Reap accueillir à leur tour de nouveaux clients devraient se maintenir.

S’adressant à Cambodge Mag en juin, Chhay Sivlin, président de l’Association cambodgienne des agents de voyage (CATA), expliquait que les vaccins contribueraient à revitaliser le secteur touristique chancelant, ajoutant que le gouvernement avait travaillé avec des partenaires afin d’accélérer la campagne de vaccination, de bon augure pour le tourisme dans le pays. Et ce n’est pas seulement au profit du tourisme intérieur bien sûr.

« Les pays européens commencent à vérifier quels pays et quelles destinations sont sûrs pour leurs citoyens », déclarait Mme Slivin.

Le Cambodge s’était fixé pour objectif de vacciner 10 millions d’adultes d’ici la fin de l’année et avait déjà atteint 71 % de cet objectif à la fin du mois de juillet. La campagne de vaccination des jeunes de 12 à 17 ans a débuté le 1er août.

Tout en reconnaissant que la réouverture du pays aux touristes étrangers doit se faire progressivement, Mme Sivlin suggère que, dans un premier temps, le gouvernement favorise les liaisons aériennes avec les pays voisins et se concentre également sur les touristes provenant de pays comptant un grand nombre de personnes vaccinées :

« Nous devons attirer les touristes des pays où la situation du COVID-19 s’est améliorée »

En fait, le rétablissement du tourisme dans la province de Siem Reap a été jusqu’à présent l’une des principales priorités du gouvernement. Fin mars 2021, le Premier ministre Hun Sen approuvait une « feuille de route » pour la réhabilitation du tourisme pendant et après la période COVID-19, qui comprend le plan directeur pour le développement du secteur dans la province de Siem Reap (2021-2035).

Sept stratégies sont définies dans le plan directeur, notamment le développement de nouveaux produits touristiques, la qualité et la durabilité du développement touristique, la protection de l’environnement et les infrastructures.

Selon le ministère du Tourisme, si tout se déroule comme prévu, la province de Siem Reap sera en mesure de séduire 10,9 millions de touristes basés au Cambodge d’ici 2023 et 9,5 millions de touristes étrangers d’ici 2025. La revitalisation du secteur est susceptible d’apporter six milliards de dollars de revenus à l’économie cambodgienne et de faire de la province une destination touristique de qualité.

Nikki Sullivan

117 vues0 commentaire