top of page
Ancre 1

Cambodge & Tourisme : Baisse de la fréquentation dans les provinces du Mondolkiri et Ratanakiri

Les autorités touristiques et les acteurs du secteur se plaignent du nombre de visiteurs dans les provinces du Mondolkiri et du Ratanakiri, peu encourageant depuis le début de l’année 2023.

Les autorités touristiques et les acteurs du secteur se plaignent du nombre de visiteurs dans les provinces du Mondolkiri et du Ratanakiri, peu encourageant depuis le début de l’année 2023.

Le directeur général de l’Avocado Guesthouse, Sim Dimanche, dans la ville provinciale de Sen Monorom (Mondolkiri), a déclaré à nos partenaires du Post que le nombre de touristes visitant la province était réellement « faible ».

Selon lui, lorsque les frontières ont été rouvertes à la suite de la réduction progressive des effets du Covid-19 en 2022, les habitants ont afflué vers les provinces du nord-est. Toutefois, au cours des huit derniers mois, une sérieuse baisse de fréquentation est observée, probablement due à trois facteurs principaux :

  • l’ouverture de la voie express Phnom Penh-Sihanoukville, qui facilite les déplacements et les voyages de courte durée

  • la récession économique qui a également incité les gens à choisir des endroits proches à visiter plutôt que de partir pour des voyages lointains et plus coûteux

  • les infrastructures de la province de Mondulkiri qui ne sont pas en bon état

Récemment, la route nationale menant à la province a été temporairement coupée en raison des inondations », explique M. Dimanche, dont la maison d’hôtes a enregistré une baisse de 50 % d’une année sur l’autre. Il espère que davantage de touristes visiteront cette province d’ici la fin de l’année 2023.

Un réceptionniste de l’hôtel Yeak Loam à Banlung (Ratanakiri), qui a refusé d’être nommé, confie que le nombre de vacanciers a chuté de 30 à 40 depuis le début de l’année par rapport à la période correspondante en 2022 :

« Le déclin ne concerne pas seulement l’endroit où je travaille, mais aussi toutes les autres maisons d’hôtes », dit-il, ajoutant qu’en moyenne, sur 70 chambres, seules cinq à six sont réservées.

« Nous attendrons de voir ce qu’il en sera à la fin de l’année, car c’est une période où les expatriés aiment visiter et séjourner dans le Ratanakiri, une province riche en attractions naturelles », ajoute-t-il.

Le gouvernement a lancé un plan directeur pour le développement du tourisme dans le Mondolkiri (2021-2035) afin d’améliorer l’attractivité de la province pour les visiteurs. Malheureusement, les données du département du tourisme de la province de Mondolkiri révèlent qu’entre janvier et juin 2023, le nombre de visiteurs a chuté de 23,3 % par rapport au premier semestre 2022.

Le directeur du département provincial du tourisme du Mondolkiri, Seang Soeun, estime que la raison de cette baisse peut être due à l’impact de la guerre entre l’Ukraine et la Russie et au processus de préparation de l’élection nationale de 2023. Avec la formation du nouveau gouvernement, il est optimiste quant à une amélioration de la fréquentation dès le début de l’année prochaine. Selon lui, le tourisme est important, car « il contribue de manière significative à l’économie et au développement du Cambodge ».

Hin Pisei avec notre partenaire The Post

Comentarios


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page