Cambodge & Presse : Du besoin de médias professionnels pour lutter contre la désinformation

Au cours du séminaire sur le rôle des médias dans la lutte contre les « fausses nouvelles » pendant la pandémie de COVID-19, organisé ce weekend à Phnom Penh, Phos Sovann, directeur général du Département général de l’information a déclaré :

« Les médias professionnels et les institutions jouent un rôle crucial dans la lutte contre les fausses nouvelles et la désinformation, en particulier pendant cette crise sanitaire »
Phos Sovann, directeur général du Département général de l'information et de la radiodiffusion du ministère de l'Information
Phos Sovann, directeur général du Département général de l'information et de la radiodiffusion du ministère

Phos Sovann a poursuivi en affirmant que les fausses nouvelles et la désinformation étaient devenues courantes pendant les catastrophes, les élections et les épidémies comme le COVID-19, ajoutant qu’elles « conduisent généralement à la discrimination et au chaos dans la société ». Pour Phos Sovann, la vérification des faits est un moyen simple et efficace de mettre fin aux fausses nouvelles et à la désinformation. Il affirme que :

« Le ministère de l’Information travaille d’arrache-pied pour promouvoir les informations factuelles et gérer les fausses nouvelles et la désinformation, en particulier durant cette crise »
Mme Or Vandine, secrétaire d’État et porte-parole du ministère de la Santé
Mme Or Vandine, secrétaire d’État et porte-parole du ministère de la Santé

Mme Or Vandine, secrétaire d’État et porte-parole du ministère de la Santé, a reconnu que les médias professionnels contribuaient non seulement à lutter contre les fausses nouvelles et la désinformation, mais aussi à aider à prévenir la propagation du COVID-19. Elle a également remercié les professionnels des médias pour leur contribution à la lutte contre les fausses nouvelles, et s’est dite convaincue que le séminaire les dotera de plus de connaissances et d’expériences et « favorisera ainsi la paix sociale et l’ordre public ».

Des représentants des médias professionnels des services municipaux et provinciaux de l’information, le personnel de Fresh News et les délégués du Cambodge et du Laos ont participé à ce séminaire. Cependant, les principaux responsables qui ont présenté leurs points de vue à la conférence n’ont pas ouvertement abordé le problème auquel sont parfois confrontés les journalistes souvent en manque d’informations précises sur la situation du COVID-19 et sur les vaccins. Ils n’ont pas non plus abordé la question de certains journalistes de médias étrangers ayant affirmé que le Cambodge évitait les vaccins chinois, ou avancé une politisation des collectes de fonds pour les vaccins ou divulgué d’autres articles douteux remettant en cause la crédibilité du Cambodge.

Avec Lim Nary — AKP

56 vues0 commentaire