top of page
Ancre 1

Cambodge & Premier ministre : Le Royaume peut accueillir les touristes en toute sécurité

Le Premier ministre Hun Manet a rappelé la semaine dernière lors d’un entretien télévisé en Chine, que le Cambodge et la Chine coopéraient pour lutter contre la criminalité sur Internet et d’autres crimes transfrontaliers, mais a insisté sur le fait que le « Royaume des Merveilles » n’était pas une destination dangereuse et a invité les touristes à venir explorer son riche patrimoine.

Lors d’une interview télévisée accordée au China Media Group pendant sa visite en Chine pour assister au troisième Forum de la Ceinture et de la Route pour la coopération - qui a été publiée sur ses médias sociaux le 1er novembre - M. Manet a rappelé que les autorités du Cambodge et de la Chine s’occupaient conjointement des « éléments criminels » depuis plusieurs années.
Lors d’une interview télévisée accordée au China Media Group pendant sa visite en Chine pour assister au troisième Forum de la Ceinture et de la Route pour la coopération - qui a été publiée sur ses médias sociaux le 1er novembre - M. Manet a rappelé que les autorités du Cambodge et de la Chine s’occupaient conjointement des « éléments criminels » depuis plusieurs années.

« Ces activités criminelles affectent non seulement le commerce et la réputation du pays, mais aussi la sécurité de la population qui doit vivre dans les zones concernées. Outre notre coopération avec la Chine, j’ai mis l’accent sur les réformes », a-t-il souligné, ajoutant :

« Nous avons fixé cinq priorités pour le nouveau gouvernement en termes de réformes. Il s’agit de la fonction publique, de la santé, de l’éducation, de l’application de la loi et de la réforme judiciaire, afin de renforcer notre capacité et notre engagement à lutter contre la criminalité transfrontalière, la drogue et d’autres activités criminelles. »

Le Cambodge a lancé le programme « China Ready » afin d’attirer davantage de visiteurs chinois dans le royaume, mais cette initiative s’inscrit dans un contexte d’insécurité posé par les gangs sévissant sur internet.

Une déclaration récente du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) affirmait qu’environ 100 000 personnes étaient retenues captives et forcées de travailler pour des gangs d’escrocs en ligne au Cambodge. Bien que les autorités cambodgiennes aient catégoriquement rejeté ces affirmations, les inquiétudes du public chinois ont été alimentées par un film provocateur intitulé « No More Bets » (Plus de paris) qui décrit des scènes de torture perpétrées par des gangs criminels.

En réponse à une question sur ses préoccupations concernant l’impact sur le tourisme, M. Manet a déclaré qu’il était conscient que certains reportages avaient suscité des inquiétudes parmi les touristes chinois, ainsi que des idées fausses sur la sécurité dans son ensemble.

« Nous reconnaissons qu’il y a des problèmes, mais aucun pays n’a ''zéro crime''. Chaque pays connaît une certaine criminalité, mais ces activités criminelles ne représentent pas l’ensemble du Cambodge. Hormis quelques problèmes mineurs dans certaines régions, le Cambodge est dans l’ensemble un pays pacifique et très sûr », a-t-il précisé.

M. Manet a invité les visiteurs, en particulier les Chinois, à se rendre eux-mêmes au Cambodge et à explorer toutes les possibilités que le pays a à offrir, comme l’indique son slogan, « Royaume des merveilles ».

« Nous possédons un riche patrimoine culturel et de nombreux temples spectaculaires. Je lance un appel à nos amis chinois et aux autres visiteurs pour qu’ils viennent découvrir le Cambodge et explorer ce qu’il a à offrir, à travers notre culture, notre peuple et nos liens », a-t-il conclu.

コメント


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page