forum 1.jpg
forum 2.jpg

Cambodge & Parcours : Nimith Chheng, un homme d'influence

Cambodge Mag est allé à la rencontre de Nimith Chheng, un consultant franco-khmer, dirigeant d’entreprise, auteur et éditeur. Retour sur le parcours étonnant d’un « enfant du pays » qui a quitté le Cambodge en 1975 avant de revenir s’y installer en 2016.

Nimith Chheng
Nimith Chheng

Khmer-Français ou Franco-Khmer ?

Khmer-Français ou Franco-Khmer ? Il n’en a lui-même aucune idée. Nimith est né en janvier 1975 au Cambodge, un pays qu’il a dû quitter avec sa famille à la veille de la chute de Phnom Penh.

Nimith était alors âgé d’à peine trois mois lorsque sa mère l’emmenait loin de sa terre natale, par le dernier avion en partance du Cambodge, à peine quelques heures avant que les Khmers rouges ne ferment l’espace aérien, cinq jours avant que ne débute l’un des plus grands génocides de l’histoire de l’Humanité.

Depuis, Nimith a parcouru bien du chemin, partageant sa vie entre la France et le Cambodge, un pays qu’il a redécouvert au début des années 2000.

Les personnes qui le connaissent bien savent qu’il est autant Français que Khmer, « quand ça l’arrange ». De son côté, Nimith déclare en riant avoir trois cerveaux, trois manières différentes de penser : il y a le cerveau français, le cerveau khmer, et un cerveau-hybride, né de la confrontation des deux cultures.

Des rencontres décisives

Diplômé en sciences politiques et en communication d’entreprise, Nimith tient à souligner le rôle décisif qu’ont joué deux mentors dans sa carrière, deux mentors à qui il doit ses premiers postes de cadre supérieur.

En 2003, à peine diplômé, il devient le chargé de communication et de relations publiques de Jean-Pierre Bansard, fondateur de Cible, un grand groupe qui développe de nombreuses activités notamment dans le secteur de l’immobilier et de l’hôtellerie de prestige. Il apprendra énormément aux côtés de l’homme d’affaires, qui compte parmi les plus grandes fortunes de l’Hexagone, aujourd’hui sénateur des Français établis hors de France.

Nimith rejoint ensuite l’agence de communication d’Alain Denvers, ancien directeur de la Rédaction de TF1 et de l’Information de France 2 et France 3, reconverti dans le conseil en communication d’influence, politique et de crise. Il devient très vite l’un des principaux consultants de l’agence parisienne, partageant son temps entre différents grands groupes cotés tels Icade, Lafarge, Nestlé, Renault, ONA (Omnium Nord Africain)… Avec le groupe la Poste et son équipe de l’agence P.A.D. Communication, il remporte le prestigieux Top Com’ d’Or 2006 dans la catégorie Corporate Business pour une campagne de sensibilisation sur la gestion du risque.

Au centre, Nimith Chheng avec les équipes de Kulara Water, de TotalEnergies et de l’Ambassade de France au Cambodge lors d’une visite officielle de l’Ambassadeur Jacques Pellet sur le site protégé de l’Eau Kulen, la première eau minérale naturelle du Cambodge (Mars 2022).
Au centre, Nimith Chheng avec les équipes de Kulara Water, de TotalEnergies et de l’Ambassade de France au Cambodge lors d’une visite officielle de l’Ambassadeur Jacques Pellet sur le site protégé de l’Eau Kulen, la première eau minérale naturelle du Cambodge (Mars 2022).
« La réputation d'une entreprise est son principal actif »

La gestion de l’influence, le lobbying et les affaires publiques, l’anticipation et la gestion du risque -qu’il soit d’ordre opérationnel, réputationnel, médiatique, politique, judiciaire ou pénal-, font partie de son quotidien depuis plus de 18 ans. Un métier qui l’a amené à défendre de nombreux enjeux stratégiques d’entreprise, tout en aidant ces dernières à assumer leur part de responsabilité sociétale, à appréhender au mieux leur valeurs, leur forces, mais aussi leurs points de vulnérabilité.

Autant de paramètres nécessaires pour définir de nouvelles opportunités d’avenir et de devenir, de nouvelles formes d’équilibre et d’influence. « Dans nos métiers, on considère la réputation d’une entreprise comme son principal actif, explique-t-il. Cette réputation peut être mise à mal pour diverses raisons et à divers degrés, pouvant parfois entraîner des conséquences très importantes. L’une des facettes de notre métier consiste à mettre en place toute une panoplie de mesures afin de réagir aux situations de crise, y compris les plus graves, et permettre ainsi aux entreprises d’affronter la tourmente et même d’en sortir parfois plus fortes. »

"Déverrouillez votre potentiel de croissance", la toute première publicité de l’agence Globalstream
"Déverrouillez votre potentiel de croissance", la toute première publicité de l’agence Globalstream

Retour au point de départ, en tant qu’expatrié d’une société allemande

Ses activités de conseil ont mené Nimith dans de nombreux pays, notamment en Europe et en Afrique. En 2015, il devient le conseiller d’une ONG allemande basée à Stuttgart en Allemagne, avant que son client ne le nomme Directeur de la Communication, des Partenariats et du Développement. Sa première mission à l’étranger, le Cambodge ! Il en sourit encore aujourd’hui, lui qui est né à Phnom Penh, a grandi en France pour revenir des années plus tard dans son pays natal, d’abord en simple touriste puis en tant qu’expatrié d’une société allemande. La vie réserve en effet bien des surprises, bonnes ou moins bonnes, qu’on les provoque ou non. Il en est intiment convaincu.

Sa mission au Cambodge ne devait durer que six mois, mais il décide alors de quitter son poste pour tenter sa chance dans le pays qui l’a vu naître. « Le projet de me ré-installer au Cambodge me trottait dans la tête depuis de nombreuses années déjà, explique-t-il. C’est un pays qui ne m’a attiré que très tard, que je n’ai vraiment découvert qu’au début des années 2000, mais dont le dynamisme m’a très vite fasciné. Il fallait juste qu’une bonne occasion se présente, ou que je mette tout en œuvre pour la provoquer. » Aujourd’hui, après plusieurs expériences à Phnom Penh, toutes aussi riches d’enseignements et de belles rencontres, Nimith se rappelle du juste conseil que lui donnait Jean-Pierre Bansard il y a près de 20 ans, alors qu’il débutait à peine sa carrière :

« pour réussir, il faut savoir faire preuve de patience, se concentrer sur ce que l’on sait faire, s’investir sans compter, la chance et le réseau viennent ensuite consolider le tout. »

Depuis, Nimith a créé Globalstream Co., ltd, une agence-conseil spécialisée dans la communication corporate, le marketing d’influence, les relations médias et la responsabilité sociétale. Son expérience à l’International auprès de grands groupes, sa double culture, sa capacité à évoluer dans des milieux multiculturels ainsi que sa parfaite maîtrise du français, de l’anglais et du khmer, sont ses principaux atouts dans un pays en plein développement et dont les perspectives de croissance sont encore très larges.

Nimith et son équipe accordent « une attention toute particulière aux projets innovants, qui ont du sens, qui contribuent aux enjeux du développement durable autant qu’aux objectifs de croissance et de performance des entreprises locales. » L’agence Globalstream travaille notamment pour Kulara Water, la société qui produit Eau Kulen, la première eau minérale naturelle du royaume. Elle vient par ailleurs de remporter un nouveau budget annuel avec Agrosolar, une société spécialisée dans la distribution et l’installation de pompes à eau à énergie solaire.

La campagne à venir s’adressera en priorité aux exploitants agricoles des alentours du Tonlé Sap, les invitant à adopter de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement, tout en leur assurant de concrètes économies d’énergie et de coûts d’exploitation.

 Nimith Chheng (à droite) avec Dinah Kumar (à gauche), directrice générale de TotalEnergies Cambodge, lors de l’inauguration de la centrale solaire hybride conçue, installée et exploitée par TotalEnergies sur le site de l’eau Kulen, au pied de la montagne la plus sacrée du Cambodge (Mars 2022).
Nimith Chheng (à droite) avec Dinah Kumar (à gauche), directrice générale de TotalEnergies Cambodge, lors de l’inauguration de la centrale solaire hybride conçue, installée et exploitée par TotalEnergies sur le site de l’eau Kulen, au pied de la montagne la plus sacrée du Cambodge (Mars 2022).

De nombreux projets et un retour vers une première passion, celle des beaux livres et de l’écriture

Son agence poursuit son développement malgré un contexte plus qu’incertain avec la pandémie. Dans une interview accordée à Cambodge Mag en avril 2020, Nimith nous invitait à nous « réinventer », et c’est ce à quoi il s’attelle avec son équipe. Nimith envisage de développer l’agence à l’international dans les domaines du lobbying institutionnel et des relations médias.

Il étudie également le potentiel d’un nouveau projet : celui de proposer, sur la base de son expertise, une offre unique de « médiation interculturelle conjugale de crise » aux couples franco-khmers.

« En cas de divorce, explique-t-il, ces derniers se retrouvent confrontés à de lourdes négociations, notamment pour le partage des biens immobiliers et la garde des enfants. La barrière de la langue pour les couples mixtes, la méconnaissance du droit, les événements qui ont provoqué le divorce, le poids des rancœurs et des crispations rendent bien souvent les divorces difficiles. L’intervention d’un médiateur, capable de jongler entre deux langues et mener à bien les négociations, peut se révéler très utile dans une réelle logique de gagnant-gagnant pour les deux parties. »

La jeune société qu’il a créé en 2020 se développe également dans l’édition. Auteur de deux livres publiés en France, dont le roman « La tête de Bouddha », Nimith travaille actuellement sur un projet de récit graphique racontant le parcours aussi atypique qu’étonnant d’un dirigeant d’entreprise qui a travaillé aux quatre coins du globe.

Ce livre, écrit à quatre mains avec le concours d’un illustrateur russe de talent, Konstantin Komardin, devrait paraître à la rentrée prochaine, en septembre 2022.

Deux autres livres sont également en projet. Le premier est dédié à toutes ces vieilles femmes cambodgiennes aux parcours si singuliers qui ont trouvé refuge dans les pagodes, que ce soit par nécessité, ou pour ne plus être une charge pour leur famille.

L’une des illustrations de l’artiste russe Konstantin Komardin, pour le prochain récit graphique à paraître aux éditions Globalstream.
L’une des illustrations de l’artiste russe Konstantin Komardin, pour le prochain récit graphique à paraître aux éditions Globalstream.

Enfin, jonglant entre son activité de conseil et sa passion pour l’écriture, Nimith s’apprête a ré-éditer son premier roman, paru en France il y a déjà presque dix ans. Son expérience depuis son retour au Cambodge en 2016 lui a en effet donné l’envie de reprendre l’écriture de ce livre qui va à la rencontre de ses racines et de son identité. « Ce roman se veut une invitation au voyage et à l'évasion au confluent des mythes, des superstitions et des croyances populaires cambodgiennes, du religieux et de l'illusoire, du probable et de l'improbable, du réel et de l’invisible. »

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône