Cambodge & Nature : Un muntjac à grandes cornes identifié dans le parc national de Virachey

Un muntjac à grandes cornes (Muntiacus vaginalis), un animal ressemblant à un cerf, si rare qu’il figure sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature comme étant en danger critique d’extinction, a été découvert dans une zone protégée du Cambodge.

Bonne nouvelle

Le porte-parole du ministère de l’Environnement, Net Pheaktra, a déclaré que cette découverte était le résultat d’images recueillies par un suivi intensif par caméra entre mars et mai dans le parc national de Virachey, situé dans la province du Ratanakkiri.

« C’est une très bonne nouvelle pour le Cambodge et pour le monde entier que cette espèce des plus menacées soit présente au Cambodge », a-t-il déclaré.

Le ministère va ajouter cette espèce à la liste de la biodiversité du pays.

Cela fait près de 30 ans que les experts ont découvert le muntjac à grandes oreilles au Vietnam et au Laos, en 1994, dans les montagnes annamites, qui s’étendent jusqu’au parc national de Virachey, dans le nord-est du Cambodge.

Pin Chanrattana, chef de l’équipe de recherche du département ministériel de la conservation de la zone de conservation du Mékong oriental, a dirigé les recherches, parrainées par le Wildlife Research Office de l’université d’Oxford en Grande-Bretagne. M. Chanrattana a déclaré que le muntjac à grandes cornes aimait vivre dans les forêts à feuilles persistantes et semi-permanentes.

Dans les années 1990, des cornes géantes avaient été vues en vente dans un village éloigné de la province de Mondulkiri mais aucune observation directe n’avait été signalée.

Le muntjac à grandes cornes est la plus grande des 12 espèces de muntjac. Le muntjac rouge nordique (Muntiacus vaginalis), qui pèse plus de 30 kg, est présent sur presque tout le territoire cambodgien.

Biodiversité

Net Pheaktra a appelé la population à participer à la protection et à la conservation de la faune cambodgienne, notamment des espèces menacées dans le monde.

« Nous devons dire non à la faune et ne pas manger d’animaux sauvages pour mettre fin au braconnage et aux pièges illégaux », a-t-il déclaré.

La biodiversité du Cambodge comprend 123 espèces de mammifères, 545 espèces d’oiseaux, 88 de reptiles, 2308 de plantes vasculaires, 874 de poissons, 24 types de coraux durs, 14 types de coraux mous, 10 types d’herbes marines et 63 espèces d’amphibiens.

Le Cambodge compte également des plantes et des animaux figurant sur la liste rouge du tableau 1, dont 39 espèces d’animaux, 36 espèces d’oiseaux, 13 espèces de reptiles, 38 espèces de plantes vasculaires et 12 espèces d’amphibiens.

Phoung Vantha avec l’aimable autorisation de Cambodianess

0 commentaire