Cambodge & Nature : Le retour de la carpe saumonée géante du Mékong suscite des espoirs

Une équipe de scientifiques a été stupéfaite lorsqu'une espèce, auparavant considérée comme éteinte dans les eaux cambodgiennes, a été capturée par un pêcheur près du barrage hydroélectrique Sesan II dans la province de Stung Treng.

Une carpe saumonée géante, que l'on croyait éteinte au Cambodge, a été retrouvée dans le Mékong à Stung Treng le 2 juillet. AKP
Une carpe saumonée géante, que l'on croyait éteinte au Cambodge, a été retrouvée dans le Mékong à Stung Treng le 2 juillet. AKP

Thach Panara, directeur du laboratoire, de l'institut de recherche et de développement des pêches intérieures, a déclaré à nos partenaires du Post qu'aucun spécimen de la carpe saumonée géante du Mékong (Aaptosyax grypus) n'avait été trouvé dans les cours d'eau du royaume depuis plus de deux décennies.

L'équipe des ressources halieutiques de l'administration supposait que le poisson avait disparu. La prise du 2 juillet a donc surpris l'équipe :

« 1999 était la dernière observation enregistrée de la carpe saumonée géante au Cambodge. Nous ne nous attendions pas à voir son retour »

La carpe saumonée géante capturée pesait six kilogrammes, mais elle était malheureusement morte. La carcasse reste cependant une ressource précieuse pour la recherche. Les scientifiques vont l'examiner minutieusement pour trouver des indices sur le mode de vie de cette espèce rare.

« Nous sommes navrés qu'elle soit morte, mais elle reste importante pour nous, scientifiques. Cela peut indiquer qu'e l'espèce est toujours présente dans les eaux douces du Cambodge », a précisé Thach Panara.

1999 était la dernière observation enregistrée de la carpe saumonée géante au Cambodge
1999 était la dernière observation enregistrée de la carpe saumonée géante au Cambodge

Des échantillons prélevés sur le poisson sont actuellement examinés en laboratoire pour déterminer si le spécimen est une carpe saumonée géante authentique ou un poisson génétiquement modifié.

Selon Chea Seila, responsable du programme Wonders of the Mekong, la carpe saumonée géante est très active, attrape les jeunes poissons pour se nourrir et vit dans les bassins profonds du fleuve Mékong dans le nord-est du Cambodge, à la frontière avec le Laos et la partie centrale de la Thaïlande.

Comme ce poisson est actif et nage pour trouver ses proies, il se laisse facilement prendre dans les filets de pêche. Au cours de la dernière décennie, on estime que sa population a chuté de plus de 90 %.

Chea Seila indique que l'on prévoit malheureusement l'extinction de la population du Laos et de la Thaïlande en raison de la surpêche et de la construction de barrages le long du Mékong, qui entraînent la perte de leur habitat.

« Selon l'étude la plus récente - menée en 2017-2018 - il a été déterminé que la carpe saumonée géante était probablement éteinte au Cambodge et qu'on ne la trouvait qu'en nombre réduit en Thaïlande et au Laos », a-t-elle déclaré.

Cependant, la récente capture suscite de nouveaux espoirs pour les chercheurs et les défenseurs de l'environnement.

Seila ajoute que bien que la localisation exacte de la population cambodgienne de l'espèce n'ait pas été déterminée, la prise prouve que le poisson est toujours présent et qu'une coopération accrue est nécessaire pour redécouvrir cette espèce rare.

Kung Chanthy, chef du réseau de pêche communautaire de la commune de Borei O'Svay, dans le district de Sen Chey de Stung Treng, a confirmé que la carpe saumonée géante étant très rare, les pêcheurs de sa communauté, dont lui-même, ne la connaissent pas. Aucun pêcheur n'en a attrapé depuis 20 ans.

La carpe saumonée géante peut atteindre une longueur de 130 cm et peser jusqu'à 30 kg. Elle possède de petites écailles et une grande bouche, semblable à celle d'une tortue, avec une mâchoire inférieure prononcée. Contrairement à beaucoup de ses cousines d'eau douce profonde, cette carpe n'a pas de moustache.

L'espèce est classée comme étant en danger critique d'extinction sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Sources : IFREDI - AKP - The Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône