Cambodge : Moins de victimes de catastrophes naturelles en 2022

Les catastrophes naturelles, telles que tempêtes accompagnées de vents violents et d’éclairs, ont provoqué 79 décès et blessures au cours des six premiers mois de cette année. Une baisse significative par rapport à la même période en 2021, qui avait enregistré 164 cas.

Les eaux de crue de la rivière Prek Tnaot ont affecté de nombreux villages de la commune de Sak Sampov, dans le district de Dangkor, en 2021. Photo Heng Chivoan
Les eaux de crue de la rivière Prek Tnaot ont affecté de nombreux villages de la commune de Sak Sampov, dans le district de Dangkor, en 2021. Photo Heng Chivoan

Les catastrophes naturelles, telles que tempêtes accompagnées de vents violents et d’éclairs, ont provoqué 79 décès et blessures au cours des six premiers mois de cette année. Une baisse significative par rapport à la même période en 2021, qui avait enregistré 164 décès et blessures.

Ces statistiques figurent dans le rapport résumant les résultats de la gestion des catastrophes pour le premier semestre de cette année et l’orientation de travail pour le second semestre par le Comité national de gestion des catastrophes.

Le rapport note que les conditions météorologiques des six premiers mois de cette année ont été meilleures qu’en 2021, le Cambodge ayant connu des températures plus basses qu’en 2021 et des précipitations plus importantes pendant la saison sèche, ce qui a atténué les conditions de sécheresse rencontrées cette année-là.

« Les catastrophes naturelles causées par le changement climatique, telles que les sécheresses, les inondations, les ouragans et la foudre, restent des défis et ont gravement affecté les moyens de subsistance des personnes à travers le pays, en particulier les personnes vivant dans les zones rurales éloignées, les basses terres et près des cours d’eau », écrit Kun Kim, premier vice-président du Comité, dans le rapport.

Dégâts

Selon lui, au cours de la dernière saison sèche, certaines zones des provinces de Banteay Meanchey, Siem Reap, Prey Veng, Tbong Khmum, Kandal, Pursat, Takeo et Svay Rieng ont été confrontées à des pénuries d’eau en raison de la baisse des précipitations, ce qui a affecté 15 073 hectares de rizières.

Il ajoute que ces problèmes ont été largement résolus grâce à la coopération des ministères concernés et des autorités locales, qui ont ouvert les vannes et pompé l’eau d’irrigation vers les champs à temps pour sauver une partie de la récolte.

Kun Kim précise qu’au cours de la saison des pluies, de fortes précipitations se sont poursuivies depuis la fin du mois de mai jusqu’au début du mois de juin, provoquant des inondations dans les plaines et dans certaines villes en un court laps de temps, avec 13 751 ha de rizières endommagées dans les provinces de Banteay Meanchey, Tbong Khmum et Siem Reap. Sur ce total, 9 813 hectares ont été complètement perdus.

Les inondations du début de la saison des pluies avaient endommagé certaines infrastructures dans les zones rurales, notamment deux routes de village, un pont en bois et deux barrages dans les provinces de Kampong Chhnang et Siem Reap.

Dans le district de Kon Mom, dans la province du Ratanakiri, plusieurs logements de travailleurs d’une plantation de bananes ont été inondés, obligeant 176 familles à évacuer.

Jusqu’à présent, la saison des pluies a été marquée par deux tempêtes importantes qui se sont produites à la fin du mois de juin. La première a vu le Cambodge frappé par des vents violents sur les plages et des vents violents et des orages de la côte aux basses terres du nord-ouest, aux hautes terres du nord et aux hautes terres du nord-est.

Phnom Penh et toutes les provinces, à l’exception du Mondolkiri et Takeo, ont subi des vents violents. Les tempêtes ont fait trois morts et 18 blessés, 685 maisons ont été gravement endommagées et 2 374 ont subi des dégâts moyens. Dix-neuf bâtiments scolaires ont perdu leur toit, 13 stands de vendeurs se sont effondrés et six bâtiments administratifs ont également perdu leur toit.

Au cours des six premiers mois de 2022, la foudre a tué 32 personnes et en a blessé 26 autres, tout en tuant 69 bovins et en endommageant 11 maisons.

Le porte-parole du Comité, Soth Kim Kolmony, a déclaré à nos partenaires du Post le 21 juillet que leur prochaine priorité était de réduire le risque d’inondations et que ses équipes coopéraient avec le Secrétariat de gestion des catastrophes du ministère de la Défense pour améliorer ses compétences en matière de sauvetage et d’intervention par le biais de formations et de la fourniture d’équipements de sauvetage.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône