top of page
Ancre 1

Cambodge : ministère de l'Information, rapport sur la liberté de la presse dans le Royaume

Le ministère de l’Information a publié mardi un rapport sur l’état de la liberté de la presse au Cambodge, « montrant un meilleur indice de la liberté d’expression dans le Royaume ».

Au total, 341 journalistes des 25 capitales et provinces ont participé à l’enquête, dont 6,5 % de femmes.

Selon les résultats de l’enquête, 79,8 % des 341 personnes interrogées considèrent que la liberté de la presse au Cambodge est « très bonne », tandis que 95 % reconnaissent que la diversité des médias au Cambodge contribue aujourd’hui à la promotion de la liberté de la presse et de la liberté d’expression dans le pays.

79,8 % de l’ensemble des journalistes interrogés ont déclaré avoir la pleine liberté de poursuivre une carrière de journaliste, avec un environnement propice et sans risque pour recueillir des informations auprès de diverses sources pour leurs écrits, leur production et leurs reportages.

La quasi-totalité des personnes interrogées a reconnu l’importance d’adhérer à la déontologie du journalisme.

« La publication de ce rapport reflète l’engagement du ministère de l’information à améliorer et à renforcer le secteur des médias au Cambodge », a déclaré le ministre de l’information, S.E. Neth Pheaktra

Le rapport sera un document essentiel pour tous les acteurs, opérateurs et parties prenantes de l’industrie des médias au Cambodge pour servir leurs missions et activités respectives, contribuant à la promotion des médias en tant que quatrième pouvoir qui soutient et participe activement au développement durable et à la sauvegarde de la paix au Cambodge, a également souligné le ministre.

Les données du ministère révèlent que 3 201 cartes de presse ont été délivrées en 2023. Parmi les journalistes enregistrés, 269 sont des femmes, représentant 8,7 % du nombre total de journalistes, et 113 sont des journalistes étrangers.

Selon M. Leang Delux, éditeur de Thmey Thmey Digital News, « le Cambodge dispose d’un vaste espace de liberté de la presse, y compris des modalités favorables à la création de médias, la liberté d’expression sur les médias sociaux et l’espace de réseautage public, la large circulation de l’information du gouvernement vers le peuple et vice versa ».

« L’espace ou la liberté de la presse au Cambodge est cependant perturbé par quelques personnes indésirables qui sapent la valeur de la liberté de la presse », indique le rapport en citant M. Leang Delux.

Actuellement, le Cambodge compte plus de 2 000 médias dont 933 sites web et télévisions en ligne, 447 journaux, 194 magazines, 21 bulletins, 52 associations de presse, 113 imprimeries, 22 éditeurs de livres, 27 agences étrangères et bureaux de représentation, 2 agences de publicité, 283 stations de radio FM, 1 station de radio AM, 19 stations de télévision principales et 165 stations relais, 12 stations de télévision numérique, 44 stations de télévision par câble à Phnom Penh et dans les provinces, 143 stations de télévision analogique, 8 stations OTT (Over The Top) et 2 stations de télévision par satellite.

Entre-temps, le ministère a poursuivi sa campagne de recensement pour enregistrer les organisations de médias et fournir des cartes d’identification aux journalistes afin de faire respecter les règles dans ce secteur.


Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page