top of page
Ancre 1

Cambodge : Les importateurs de VE demandent des incitations fiscales et plus de bornes de recharge

Le ministère des Travaux publics et des Transports souhaite une nouvelle politique de transport routier, qui comprendra une feuille de route pour la promotion de la mobilité électrique avec des incitations supplémentaires pour l'importation et l'utilisation de véhicules électriques (VE) au Cambodge.

S.E. Sun Chanthol inaugure un nouveau kiosque pour VE dans une station-service PTT le 1er mars. Photo fournie
S.E. Sun Chanthol inaugure un nouveau kiosque pour VE dans une station-service PTT le 1er mars. Photo fournie

Lors de l'inauguration de trois nouvelles bornes de recharge de VE à Phnom Penh, le porte-parole du ministère, Vasim Sorya, a déclaré à nos partenaires du Post que le groupe de travail du département général des transports terrestres élaborait actuellement une feuille de route pour stimuler l’utilisation des VE dans le Royaume.

Il a confié qu’il ne savait pas exactement quand ce nouveau programme serait prêt à démarrer, mais qu’il encouragerait l’importation de VE et l’installation de plus de bornes de recharge de VE.

« Cette politique fournira des incitations supplémentaires au secteur privé pour importer des VE. Les parties concernées en discuteront plus en détail, notamment l’introduction de procédures d’importation et d’autres incitations fiscales. Ce travail est interministériel et doit donc faire l’objet de consultations », a-t-il précisé.

Selon Tan Monivann, président de la Fédération de l’industrie automobile du Cambodge (CAIF), la mobilité électrique est actuellement limitée en raison de l’état d’esprit de la population qui s’inquiète de la qualité des VE et du manque de bornes de recharge.

Il pense que si le gouvernement encourage davantage d’investissements dans les bornes de recharge de VE, il pense que les Cambodgiens se tourneront vers les VE, car ce type de véhicule présente de nombreux avantages.

« Nous constatons que le ministère a encouragé l’importation de VE afin de promouvoir leur utilisation dans le pays, car davantage de bornes de recharge ont été ouvertes. Mais la recharge prend beaucoup de temps et nécessite une puissance de 100 à 200 kilowatts, alors que les bornes actuelles n’ont qu’une puissance de 30 à 40 kilowatts. Nous avons donc besoin de plus d’investissements pour stimuler l’adoption de ces technologies », a-t-il souligné, rappelant aussi que les institutions gouvernementales compétentes travaillaient actuellement à résoudre ce problème.

Pour Ngorn Saing, PDG de RMA Cambodia, importateur de VE dans le Royaume, son entreprise a vraiment besoin que cette politique soit adoptée :

« Au nom du secteur privé qui fait des affaires liées à l’importation de VE, RMA a vraiment besoin de ces incitations, surtout en ce qui concerne les taxes. Les VE sont un peu difficiles à vendre, car les gens n’ont pas encore une vision claire de ce type de véhicule. Mais comme le gouvernement accorde plus d’attention en créant davantage de bornes de recharge, nous continuerons à importer davantage de nouvelles marques de VE ».

Le ministère des Transports a inauguré le 1er mars trois nouvelles bornes de recharge de VE à Phnom Penh sous le nom de « PTT EV Station Pluz » dans les stations-service PTT de trois districts différents : Chbar Ampov, Prek Pnov et Chroy Changvar.

Il existe actuellement un total de 13 bornes de recharge de VE dans le pays, dont quatre au ministère des Transports, une à AEON Mall Sen Sok, une à la station-service TOTAL Chamkar Dong, et une dans chacune des provinces de Battambang, Siem Reap, Preah Sihanouk et Mondulkiri.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page