top of page
Ancre 1

Cambodge & Journée de la sécurité alimentaire:mettre l'accent sur la santé publique et la durabilité

Le Cambodge célébrait hier la Journée mondiale de la sécurité alimentaire avec un appel à « mettre l'accent sur la sécurité alimentaire pour le bien de la santé publique et du développement durable ».

Le ministre de l'Agriculture, Dith Tina, inspecte une exposition de produits agricoles lors de la célébration de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire 2023 à Phnom Penh le 16 août. Photo Hong Menea
Le ministre de l'Agriculture, Dith Tina, inspecte une exposition de produits agricoles lors de la célébration de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire 2023 à Phnom Penh le 16 août. Photo Hong Menea

L’événement a attiré 300 participants, dont des décideurs politiques, des partenaires de développement, des ONG, des experts du secteur, des entreprises, des universitaires, des étudiants et des agriculteurs.

Avec pour thème « Les normes alimentaires sauvent des vies », l’événement de cette année était la deuxième célébration de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire au Cambodge, sous l’égide du Conseil pour le développement agricole et rural (CARD).

Le ministre de l’Agriculture, des forêts et de la Pêche, S.E. Dith Tina, a souligné « le rôle vital d’une alimentation saine et facilement disponible ».

« Les maladies d’origine alimentaire sont un problème crucial de santé publique au Cambodge. Nous sommes déterminés à faire en sorte que notre approvisionnement alimentaire soit sûr et sain pour tous les Cambodgiens grâce à une approche intersectorielle, ce qui conduira à des régimes alimentaires de qualité accessibles grâce à une tarification adéquate et à la prise en compte de toutes les formes de problèmes nutritionnels », a-t-il déclaré, ajoutant :

« Toutefois, cette tâche nécessite une bonne coopération entre les parties prenantes et la volonté de chacune de mettre en œuvre des pratiques pertinentes en matière de sécurité alimentaire. Ces parties prenantes devraient comprendre les consommateurs, le secteur privé et les institutions publiques aux niveaux national et infranational. »

Selon le communiqué de presse du ministère, entre 2010 et 2015, plus de la moitié des épidémies étaient dues à des intoxications alimentaires ou à des diarrhées. Entre 2014 et 2019, 134 foyers de maladies d’origine alimentaire ont été attribués à une mauvaise hygiène dans la préparation des aliments, à des températures de stockage inappropriées, à une contamination croisée et à l’utilisation d’eau et d’ingrédients contaminés.

Nargiza Khodjaeva, représentante intérimaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Cambodge, a déclaré que la sécurité alimentaire, la nutrition et la sûreté alimentaire contribuaient non seulement à la santé et au bien-être d’une population, mais soutiennent également les économies nationales et stimulent ainsi le développement durable. Elle a ajouté qu’une pandémie mondiale, le changement climatique et l’évolution rapide des systèmes alimentaires ont eu un réel impact sur la sécurité alimentaire.

« Alors que l’Asie du Sud-Est compte parmi les régions où l’incidence et le taux de mortalité liés aux maladies d’origine alimentaire sont les plus élevés, les mesures positives prises à ce jour par le gouvernement cambodgien pour renforcer la sécurité alimentaire contribueront à préserver la santé de tous les Cambodgiens », a-t-elle souligné.

Oum Kosal, représentant adjoint (programme) à l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a déclaré que toutes les personnes impliquées dans la chaîne alimentaire, de la ferme à la table, partageaient la responsabilité de la sécurité alimentaire.

Le ministre de l'agriculture, Dith Tina, s'adresse aux célébrations de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire 2023, le 16 août. Photo Hong Menea
Le ministre de l'agriculture, Dith Tina, s'adresse aux célébrations de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire 2023, le 16 août. Photo Hong Menea

Lors de cette célébration, les intervenants ont abordé une série de sujets, notamment les normes de production alimentaire, celles concernant les vendeurs de rue et les étalagistes, la protection de la santé des consommateurs, la garantie de l’équité dans le commerce alimentaire, les normes d’étiquetage des aliments, les directives sur les aliments scolaires et la voie vers la conformité mondiale.

« L’industrie agroalimentaire cambodgienne a un potentiel de développement économique. Le gouvernement s’efforce d’améliorer la sécurité et les normes alimentaires à mesure que le pays entre sur le marché mondial », a déclaré Sok Narin, représentante nationale de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

« Nous contribuons actuellement à l’élaboration d’un cadre juridique et d’un système de contrôle, tout en renforçant les capacités afin de garantir l’amélioration des normes alimentaires et le respect des exigences en matière de santé publique. Grâce au financement de l’UE, nous mettons en œuvre les systèmes de sécurité alimentaire dans le secteur de la pêche, en les harmonisant avec les exigences de l’UE, ce qui pourrait être reproduit dans d’autres secteurs », a-t-elle ajouté.

Le Cambodge a promulgué de nombreuses lois concernant la sécurité alimentaire, notamment la loi sur la sécurité alimentaire, la loi sur les normes du Cambodge, la loi sur la protection des consommateurs et la loi sur la gestion de la qualité et de la sécurité des produits et des services.

Marché Samaki. Kampot. Photo CG
Marché Samaki. Kampot. Photo CG

Claire Conan, représentante du Programme alimentaire mondial (PAM) au Cambodge, a déclaré que l’organisme des Nations unies travaillait sur la sécurité alimentaire dans le cadre du programme d’alimentation scolaire mis en place dans le pays :

« Nous ne nous contentons pas de nourrir des enfants qui ont faim, nous veillons également à ce que les aliments qu’ils consomment soient sains », a-t-elle souligné.

La diversité des sujets abordés a mis en évidence l’importance des différentes parties et des différents secteurs, soulignant l’influence des normes de sécurité alimentaire sur la santé publique et l’économie.

Long Kimmarita avec notre partenaire The Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page