top of page
Ancre 1

Cambodge & Investissement : Le Royaume en tête de liste des pays les plus attractifs

Selon le site spécialisé fdiintelligence.com, le Cambodge se situe en tête de la liste des pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers (IDE) en 2024, suivi par les Philippines et le Kenya.

Selon la liste de surveillance annuelle des pays émergents en matière d’investissements étrangers directs de fDi, le Cambodge, pays considéré comme émergent en matière d’investissements étrangers, devrait bénéficier de la plus forte dynamique d’investissement en 2024,

L’étude, qui évalue les trajectoires macroéconomiques et d’investissement direct étranger (IDE) des 50 premières destinations mondiales d’IDE à l’aide de données du FMI et de l’observatoire des investissements étrangers fDi Markets, distingue les pays qui entament la nouvelle année avec une forte dynamique macroéconomique et d’IDE, alors que le monde continue à se débattre avec une reprise post-Covid compliquée.

L’Asie a obtenu de bons résultats dans la liste de surveillance de cette année, avec six pays dans le top 10 : Le Cambodge — qui est en tête — les Philippines en deuxième position, l’Irak en quatrième, le Kazakhstan en sixième, l’Azerbaïdjan en septième et l’Inde en dixième.

Reprise économique

Avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) prévue à 6,1 % en 2024, contre 5,6 % en 2023, le FMI s’attend à ce que le Cambodge soit l’économie à la croissance la plus rapide de l’Asie du Sud-Est l’année prochaine, avec une inflation contenue à 3 % en 2023 et 2024. Des facteurs structurels et cycliques ont contribué à la performance économique du pays.

Le pays a renforcé ses relations commerciales grâce à des accords de libre-échange avec la Chine et la Corée du Sud, qui sont tous deux entrés en vigueur en 2022.

Il est également membre de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, du partenariat économique global régional et bénéficie d’un accès préférentiel au marché de l’UE, bien que ce dernier lui ait été partiellement retiré en 2020.

Dans le même temps, l’économie de l’Asie du Sud-Est bénéficie d’une reprise du tourisme depuis que la Chine a commencé à lever ses restrictions de voyage liées à Covid au début de l’année 2023. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations unies, les arrivées de touristes ont été multipliées par huit au premier trimestre 2023 par rapport à l’année précédente, même si elles restent inférieures de 31 % à celles du premier trimestre 2019.

La reprise des IDE a suivi une trajectoire similaire. Après avoir quasiment disparu en 2021, les IDE greenfield (1) ont rebondi, atteignant deux milliards de dollars répartis sur 20 projets au cours des neuf premiers mois de 2023 (chiffres de fDi Markets). La Chine représente plus des deux tiers des dépenses d’investissement en IDE greenfield du pays depuis 2021, avec des entreprises chinoises actives dans tous les domaines, allant de la construction et de l’exploitation d’une nouvelle voie rapide de 1,35 milliard de dollars à des projets de fabrication de pneus et de panneaux solaires.

(1) : Un investissement « green-field » est un type d’investissement direct étranger dans lequel une société mère crée une filiale dans un pays différent, en développant ses activités à partir de zéro.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page