Cambodge & Initiative : Angkor 500 vise l’expansion internationale pour les startups du royaume

L’entreprise internationale de capital-risque « 500 Startups » a officialisé la semaine dernière un partenariat avec « Khmer Enterprise », une unité relevant du ministère cambodgien de l’Économie et des Finances.

L’entreprise internationale de capital-risque « 500 Startups »
L’entreprise internationale de capital-risque « 500 Startups »

À propos de…

« 500 Startups », basée à San Francisco, a depuis sa création soutenu plus de 2400 entreprises soit plus de 5000 entrepreneurs dans 75 pays. Plus important encore, ces entreprises ont contribué à créer des milliers d’emplois et ont ravi des millions de clients dans le monde entier. Grâce à son réseau étendu et à son expertise, l’entreprise se déclare dans une position unique pour créer des écosystèmes de startups dans le monde entier. L’équipe de « 500 startups » compte plus de 100 employés répartis dans 20 pays différents. Plus de la moitié d'entre eux sont des personnes de couleur et les femmes sont représentées à 50 %, tient à préciser l’entreprise.

« Khmer Enterprise » est une structure du Fonds de développement de l’entrepreneuriat (FDE) pour mettre en œuvre les programmes de soutien et travailler directement avec les partenaires et les bénéficiaires. Elle vise à mobiliser, investir et gérer des ressources pour soutenir le développement d’un écosystème entrepreneurial dynamique et fournir un soutien financier et du conseil aux bâtisseurs d’écosystèmes entrepreneuriaux connexes. Cela peut être des entrepreneurs, des startups innovantes, des PME prometteuses et des institutions partenaires qui participent à la promotion d’activités stimulant l’innovation et la création de valeur ajoutée dans l’économie cambodgienne.

Vongsey Vissoth, secrétaire d’État permanent du ministère de l’Économie et des Finances
Vongsey Vissoth (au centre), secrétaire d’État du ministère de l’Économie et des Finances

Angkor 500

Baptisée « Angkor 500 », cette initiative conjointe aidera les entrepreneurs cambodgiens à créer des startups axées sur la technologie et à se préparer à l’expansion régionale. Au cours du partenariat initial de deux ans, la société de capital-risque réunira des fondateurs de tout le pays pour former des équipes et des entreprises technologiques. Cette initiative vise à aider les startups cambodgiennes à s’engager avec les marchés et les investisseurs internationaux, ainsi qu’à les connecter aux entreprises partenaires. Vongsey Vissoth, secrétaire d’État permanent du ministère de l’Économie et des Finances du Cambodge et président du Fonds de développement de l’entrepreneuriat a déclaré :

« Il s’agit de l’un des plans de mise en œuvre du gouvernement royal du Cambodge tel qu’articulé dans la phase IV de la stratégie rectangulaire visant à accélérer un environnement sain pour que les PME et les startups innovantes deviennent beaucoup plus compétitives lors de leur passage à l’économie numérique »

« Il est temps de commencer à l’échelle locale, de passer à l’échelle régionale et de s’engager dans le monde », a-t-il ajouté. Malgré la pandémie Covid-19, « 500 Startups » et « Khmer Enterprise » estiment que le moment présent offre une opportunité d’investissement dans la prochaine génération de fondateurs de startups. « Khmer Enterprise » vise à devenir la plateforme nationale de promotion des activités entrepreneuriales par le biais de partenariats public-privé. Ses programmes de partenariat comprennent le Centre de ressources numériques MSME, créé avec SHE Investments, basé au Cambodge, ainsi que le programme d’incubation Bluetribe en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement.

L’écosystème technologique du Cambodge

Selon le rapport e -Conomy Southeast Asia 2019 de Google, Temasek et Bain & Company, l’économie numérique de l’Asie du Sud-Est devrait atteindre 100 milliards USD d’ici 2025. En octobre 2020, Mediaload, célèbre pour son site Web Khmerload dans le Royaume du Cambodge, a annoncé avoir obtenu un financement de série A de True Group, basé en Thaïlande.

La société fintech cambodgienne Clik, qui n’a pas encore été lancée, a obtenu 3,7 millions de dollars de financement de démarrage en août 2020. Cela fait suite à un financement précédent de 3,2 millions de dollars par d’autres investisseurs. Il existe un certain nombre de concours technologiques qui opèrent au Cambodge dans le cadre de réseaux régionaux et mondiaux tels que Seedstars et She Loves Tech Cambodia. Début novembre, le Techo Startup Center (TSC) et IG Tech Group ont également signé un protocole d’accord pour « aider à construire l’infrastructure innovante du Cambodge et mieux positionner le Royaume dans le contexte de la transformation numérique ».