Cambodge & Finance : Clik Payment proposera ses services de paiement au 3e trimestre 2022

L'agrégateur de paiements Clik Payment, basé à Phnom Penh, a annoncé qu'il était à nouveau en pourparlers avec des investisseurs pour obtenir un million de dollars en financement relais afin de se lancer sur le marché après avoir reçu sa licence de fournisseur de services de paiement en janvier dernier.

Le PDG de Clik Payment, Matthew Tippetts (c), avec son équipe
Le PDG de Clik Payment, Matthew Tippetts (c), avec son équipe

L’entreprise a fait son entrée sur le marché en 2016 après avoir levé 3,9 millions de dollars avec le plus grand financement de type Seed round de l’Asie du Sud-Est pour les paiements mobiles, les programmes de fidélisation, la visualisation des données, la veille économique et les services de données Cloud.

Cependant, des retards continus avec la Banque Nationale du Cambodge (BNC) pour le dépôt des deux millions de dollars requis, couplés à des verrouillages COVID au début de 2021, ont sévèrement retardé le lancement de l’entreprise maintenant prévu pour plus tard cette année.

S’adressant à Cambodia Investment Review, Matthew Tippetts, directeur général de Clik Payment, explique :

« À l’époque, nous étions convaincus qu’avec la plateforme construite, nous serions en mesure d'obtenir rapidement la dernière exigence pour la licence »

« Nous devions verser deux millions de dollars sur notre compte BNC et nous n’avions pas cette somme de disponible. En tant que startup, il est toujours difficile de lever des fonds ; le fait de devoir le faire juste au moment de la crise du COVID nous a énormément ralentis ; cependant, nous avons finalement réussi à réunir l’argent et, grâce à d’excellents partenaires, nous avons rempli cette exigence », explique M. Tippetts.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers nos partenaires et la BNC qui nous ont aidés à obtenir notre licence. Cela a été une période difficile, mais nous avons, nous l’espérons, traversé le pire des difficultés auxquelles la plupart des startups indépendantes sont confrontées », ajoute-t-il.

Un million de dollars de financement nécessaire pour Clik Payment

Cependant, ce retard continu a entraîné de sérieuses contraintes financières pour l’entreprise qui recherche à présent un financement relais pour lancer son activité commerciale et commencer à réduire ses créances.

Le directeur financier de Clik Payment, Alan Dy, n’a pas révélé le volume des créances de l’entreprise : Nous sommes en train de lever un financement relais d’un million de dollars qui nous permettra de lancer l’entreprise et nous donnera le temps de lever la présérie A. Il y a également un tour de table de quatre millions de dollars que nous sommes en train d'effectuer. La présérie A couvrira tous les besoins de financement de Clik au Cambodge, jusqu’à ce que les opérations aient un flux de trésorerie positif. Nous sommes en discussions avancées avec des investisseurs en plus d’un partenariat stratégique avec une société de développement de logiciels », explique-t-il.

« Nous avons également deux investisseurs d’entreprise qui ont manifesté leur intérêt pour prendre une partie importante de la présérie A. Cela explique pourquoi nous sommes confiants dans le lancement au troisième trimestre de 2022 », conclut-il.

L’équipe de direction de Clik Payment
L’équipe de direction de Clik Payment

Concernant les opérations et coûts de personnel, M. Tippetts confie : « En construisant la plateforme au Cambodge avec une équipe qui croyait en notre vision, nous avons pu être plus prudents avec les fonds des investisseurs que si nous avions développé à Singapour ou en Europe, ce qui aurait nécessité deux fois plus d’investissements ».

« La majorité de l’équipe était prête à accepter des salaires modestes pour faire partie intégrante d’un projet qui profiterait au Cambodge et à d’autres pays. Une seule personne a été très bien payée, avec le soutien du conseil d’administration, car on pensait que son expérience du secteur serait d’un grand soutien pour le lancement de Clik Payment », explique-t-il, ajoutant :

« En fait, pour être encore plus prudent avec les fonds des investisseurs, pendant la majeure partie de son mandat, cette personne n’a été employée qu’à temps partiel. Notre employé suivant le mieux rémunéré était payé 60 % de moins que le collaborateur susmentionné et le salaire de ce dernier était le double du mien. »

Alan Dy se dit d’accord avec Tippetts et ajoute :

« Le fait que tous les cadres supérieurs qui ont travaillé avec Clik Payment au cours des trois dernières années et certains depuis le début sont toujours engagés dans le projet est un signe de confiance »

Sur la question du remboursement des dettes en cours, M. Tippetts affirme qu’il s’est engagé à payer le personnel et les fournisseurs et qu’il a toujours fait de son mieux jusqu’à présent, ajoutant que « la seule façon pour nous de rembourser le personnel et les fournisseurs maintenant est de lever des fonds et de démarrer l’entreprise, ce que nous sommes en train de faire ».

« Nous pensons nous trouver dans une bien meilleure position pour lever des fonds maintenant que le pire de la crise du COVID est, espérons-le, derrière nous. Le gouvernement cambodgien a effectué un travail remarquable pour gérer la situation, faire vacciner les gens et rouvrir le pays. Plus important encore, nous avons obtenu la licence PSI, ce qui était une condition essentielle pour de nombreux investisseurs », explique M. Tippetts.

« La due diligence des investisseurs prend du temps, mais nous en avons plusieurs et nous avons signé des accords avec des groupes bancaires, de microfinance et de distribution de premier plan, ce qui montre que notre solution peut apporter de la valeur au marché et à nos commerçants. C’est pourquoi nous sommes confiants dans la levée de fonds », ajoute-t-il.

Clik Payment recherche de nouveaux investisseurs
Clik Payment recherche de nouveaux investisseurs

Clik Payment n’a pas révélé l’identité de ses premiers investisseurs, mais deux des financiers les plus connus sont Openway, un fournisseur mondial de plateformes de traitement des paiements, et Poems Pte Ltd, la société holding d’investissement de la maison financière de Singapour Phillip Capital Pte Ltd.

Parmi les autres participants figurent plusieurs investisseurs internationaux, dont un tiers est basé au Cambodge.

Concernant le refinancement et l’engagement de capitaux dans ce prochain tour de table, Alan Dy confie :

« Une grande partie de nos investisseurs du premier tour se sont engagés dans notre financement relais »

L’un des premiers investisseurs, Phil King, a déclaré à Cambodia Investment Review qu’il avait réinvesti dans l’entreprise :

« Je me suis déjà engagé dans le financement de transition, comme d’autres investisseurs actuels de Clik »

En réponse au positionnement de l’entreprise sur un marché plutôt concurrentiel, Phil King déclare :

« je suis dans la technologie financière depuis plus de 30 ans et j’ai investi dans plus de 30 startups FinTech. Ce qui m’a attiré et m’attire encore chez Clik Payment, c’est qu’elle se positionne comme une plateforme d’infrastructure, c’est-à-dire la “plomberie” du système de paiement, complétée par des fonctionnalités très différenciées et à forte valeur ajoutée (e-KYC, analyse des données, outils de fidélisation, accès au crédit instantané, marketing micro ciblé). »

« Ces outils de “monétisation des données” devraient aider les entreprises à se développer de manière rentable. La valeur qu’ils apporteront à leurs commerçants, aux institutions financières et aux consommateurs les différencie des sociétés de paiement (PSI) qui se concentrent uniquement sur le paiement, qui est de plus en plus un “service de base” et donc très compétitif », ajoute-t-il.

M. King estime également que le modèle économique de la société et son positionnement en tant qu’agrégateur de paiements lui ont permis d’établir des partenariats fructueux avec d’autres acteurs du secteur qui auraient pu être des concurrents.

« Je ne suis pas préoccupé par la concurrence. Celle-ci est saine et peu d’entreprises, si tant est qu’il y en ait, peuvent changer de modèle d’entreprise et ne seront pas aussi agiles et flexibles que Clik Payment », annonce M. King.

L’utilisation du Cambodge comme « plateforme » pour cette expansion internationale devrait être le facteur clé de la création de rendements supérieurs. Clik est bien positionné pour en faire une réalité une fois le financement en place », conclut-il.

Harrison White avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône