top of page

Cambodge & Droits des LGBT : L'expert de l'ONU attribue une bonne note au Royaume

Bien que le royaume se trouve déjà largement ouvert aux droits des LGBT, l’expert de l’ONU, Victor Madrigal-Borloz, appelle le Cambodge à reconnaître légalement les familles LGBT pour assurer leur intégration sociale et prévenir la violence et la discrimination.

L'expert indépendant de l'ONU Victor Madrigal-Borloz écoute des membres de la communauté LGBT parler de leur vie au Cambodge. Photo ONU
L'expert indépendant de l'ONU Victor Madrigal-Borloz écoute des membres de la communauté LGBT parler de leur vie au Cambodge. Photo ONU

Victor Madrigal-Borloz, expert indépendant des Nations unies sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre, a achevé le 20 janvier 2023 sa visite de 10 jours au Cambodge. L'expert s'est rendu à Phnom Penh et dans les provinces de Siem Reap et Battambang.

Au cours de sa visite, il a rencontré des représentants du gouvernement aux niveaux national et provincial, des organisations de la société civile et plus de 100 membres des communautés LGBT qui ont partagé avec lui leur expérience de vie.

« Sans exception, les agents de l'État avec lesquels j'ai eu des conversations ont reconnu que la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre était un trait inhérent à l'humanité, et que tous les citoyens cambodgiens, y compris les membres de la communauté LGBT, étaient des membres précieux de la société qui ont le droit de vivre dans la liberté et l'égalité », écrit Madrigal-Borloz dans son rapport de huit pages.

« Avant et pendant ma visite, je n'ai reçu aucune information faisant état de violences physiques à l'encontre des personnes avec lesquelles j'ai parlé. Je note également que le Cambodge ne dispose pas d'une législation qui criminalise explicitement l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. Cela m'a donné un point de départ encourageant », poursuit-il.

Bien qu'aucune violence n'ait été signalée, l'expert conclut que la violence et la discrimination à l'égard des personnes LGBT pouvaient parfois trouver leur origine dans la sphère familiale ou à l'école, au travail et lors de l'accès aux services de santé, mais qu'il était très difficile de procéder à une analyse en raison de l'absence de données.

Dans son rapport, M. Madrigal-Borloz recommande l'adoption d'une série de mesures, notamment des enquêtes et des collectes de données.

Il souligne également que « la pleine participation des communautés concernées et des organisations de la société civile à la conception, à la mise en œuvre et à l'évaluation des politiques publiques est un élément indispensable à ces mesures ».

Il encourage aussi le gouvernement à reconnaître rapidement les familles LGBT par une reconnaissance légale du mariage homosexuel et de l'identité de genre, ainsi que par l'adoption d'une législation anti-discrimination complète.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page