Cambodge & Commerce : Big C poursuit son expansion dans le Royaume en achetant Kiwi Mart

Kiwi Mart a cédé ses 18 magasins à la chaîne thaïlandaise Big C, alors que le secteur de la vente au détail au Cambodge se prépare à une concurrence accrue de la part des acteurs des grandes marques.

Kiwi Mart est une chaîne de magasins de proximité ouverts 24 heures sur 24 qui vend une variété de produits de marques locales et internationales dans 18 magasins, dont 17 à Phnom Penh.
Kiwi Mart est une chaîne de magasins de proximité ouverts 24 heures sur 24 qui vend une variété de produits de marques locales et internationales dans 18 magasins, dont 17 à Phnom Penh.

S’adressant à Cambodia Investment Review, le propriétaire de Kiwi Mart, Pascal Catry, a déclaré qu’il avait été conseillé par Cambodia Investment Management, mais qu’il ne souhaitait pas divulguer le montant de la transaction en raison d’accords contractuels.

Big C – exploité et géré par Berli Jucker Public Company Limited projette d’ouvrir 350 magasins et d’employer plus de 1 200 personnes dans le Royaume d’ici 2026.

Kiwi Mart

Fondé en 2017, Kiwi Mart s’est d’abord concentré sur les produits de consommation rapide et les aliments emballés, puis a évolué durant la pandémie vers le nouveau concept de Kiwi Mart Premium, qui vend des aliments frais importés.

Le secteur de la vente au détail au Cambodge prêt à accueillir de grands acteurs

Pascal Catry, propriétaire de Kiwi Mart, qui possède également la marque UCare Pharmacy, a déclaré au sujet de la vente qu’il savait qu’à un moment donné, le marché attirerait les grands acteurs et créerait l’opportunité de céder, ajoutant qu’au cours des dernières années, il avait été en contact avec certains d’entre eux, mais que cela n’avait pas abouti.

« Cette fois-ci, c’était plus sérieux, car la discussion ne portait pas seulement sur le transfert de l’entreprise, mais aussi sur une collaboration future dans le domaine des achats ainsi que dans d’autres secteurs d’activité où nous avons des intérêts communs », a déclaré M. Catry.

« Il est toujours préférable d’être partenaires de groupes puissants comme Big C plutôt que concurrents », a-t-il ajouté.

À propos de l’état actuel du secteur, M. Catry a déclaré qu’à court terme, le secteur de la vente au détail au Cambodge devait se remettre de la récente crise, « ce qui prend du temps, tandis que pour les grands acteurs, il s’agit de pénétrer un marché plus mature où le comportement de consommation a évolué ».

Selon M.Catry, « L’activité des petites chaînes de magasins de proximité va devenir plus compétitive et ils pourront survivre à la concurrence des grands groupes tels que DFI, Aeon, Seven eleven, Big C et Chip Mong. De plus, pendant la pandémie, les consommateurs ont réalisé que ces magasins pouvaient venir jusqu’à leur porte grâce à la technologie (e-commerce, plateformes de paiement en ligne et livraisons) ».

« À long terme, le commerce électronique prendra une part plus importante du marché de la vente au détail et les grands acteurs doivent prendre une position forte dès maintenant s’ils veulent devenir ou rester un leader dans leur domaine lorsque le marché se consolidera », a-t-il ajouté.

Les Big C attirés par les revenus croissants du Cambodge

S’adressant précédemment à Cambodia Investment Review, Gary Hardy, directeur des opérations de Big C, expliquait que la société avait décidé de se développer davantage sur le marché cambodgien alors que le pays poursuivait sa forte croissance.

La hausse des revenus, le lien avec la marque Big C, les emplacements stratégiques de la chaîne d’approvisionnement et une demande des consommateurs globalement similaire à celle de la Thaïlande constituent les principaux facteurs de cette expansion.

« La marque Big C est déjà très présente dans les pays voisins, tels que la Thaïlande et le Laos, de sorte que, stratégiquement, le Cambodge était pour nous la prochaine destination commerciale évidente. De plus, le Cambodge est une économie en pleine expansion et nous voulons y établir notre marque au fur et à mesure de sa croissance », expliquait M. Hardy.

Selon la Banque Nationale du Cambodge, le produit intérieur brut par habitant du pays s’élevait à 1 842 dollars en 2022, soit une augmentation de 6,4 % par rapport aux 1 730 dollars de 2021. L’inflation devrait atteindre 4 % en glissement annuel en 2022, car la demande post-Covid augmente et les chaînes d’approvisionnement sont comprimées en raison des pressions logistiques et des crises géopolitiques.

Harrison White avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône