Cambodge & ASEAN : L'essentiel de l'actualité économique

Avec l’AKP et DG Trésor, retour sur l’essentiel des actualités économiques de la semaine passée, au Cambodge et dans la région ASEAN.

Port autonome de Sihanoukville. Photo fournie
Port autonome de Sihanoukville. Photo fournie

Cambodge : Promulgation de l’accord de libre-échange avec la Corée du Sud

L’accord de libre-échange entre le Cambodge et la Corée du Sud a été promulgué par le Roi Norodom Sihamoni le 29 janvier 2022. En supprimant 93,8 % des droits de douane pour les exportations coréennes et 95,6 % pour les exportations cambodgiennes, cet accord bilatéral se révèle plus ambitieux que le RCEP et l’accord de libre-échange entre la Corée du Sud et l’ASEAN.

Cambodge : Recommandations de la Banque mondiale pour la relance économique

Dans son rapport « Resilient Development, a strategy to diversify Cambodia’s growth model », la Banque mondiale relève que l’économie cambodgienne, durement touchée par la pandémie, pourrait retrouver une croissance soutenue en augmentant la productivité, en diversifiant ses exportations et en stimulant l’investissement domestique. Le Royaume dispose de nombreuses options pour ce faire :

i) investir dans le capital humain,

ii) soutenir une allocation plus efficace des ressources grâce à l’amélioration des institutions de marché et

iii) améliorer la gestion des investissements publics pourrait stimuler la productivité.

L’augmentation de la valeur ajoutée dans l’agriculture et le renforcement de la compétitivité dans le secteur des services aideraient par ailleurs à diversifier les exportations. Enfin encourager l’épargne, faciliter les investissements étrangers dans les secteurs les plus productifs et améliorer l’accès aux services financiers permettraient de soutenir l’investissement domestique.

« Cambodge : destination touristique sûre et verte »

Afin d’attirer à nouveau des touristes étrangers, en premier lieu de l’ASEAN, et de relancer son secteur touristique touché par la pandémie, le ministère du Tourisme a lancé le 27 janvier une campagne de communication intitulée « Cambodge : destination touristique sûre et verte ».

Par ailleurs Cambodia Airports, filiale du groupe Vinci, a annoncé la reprise des vols intérieurs de certaines compagnies aériennes, alors que le nombre de vols internationaux vers le Cambodge continue également d’augmenter. Alors que moins de 200 000 touristes étrangers ont été recensés en 2021 contre 6,6 millions en 2019, une reprise est enfin espérée pour cette année.

Des projets d’investissement de près de 19 millions de dollars approuvés par le CDC

Le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) a approuvé quatre nouveaux projets d’investissement d’un capital total de 18,6 millions de dollars américains

Selon le communiqué de presse du CDC diffusé le 4 février, Global Xilin Garment Accessory Co., ltd investira 3,4 millions de dollars US pour exploiter une usine de fil.

Toyoki Apparel (Cambodge) Co., Ltd. injectera 4.5 millions de dollars US, Kh Win Star Garment Co., Ltd. 5,3 millions de dollars US et Hong Ri ( Cambodge) Clothing Co., Ltd. 5,4 millions de dollars pour gérer des usines de confection.

Les quatre projets nouvellement approuvés, qui seront situés dans la capitale Phnom Penh et dans les provinces de Kampong Chhnang et Kampong Speu, devraient créer quelque 6 200 emplois pour la population locale.

Les échanges Cambodge-Corée dépassent 965 millions de dollars en 2021

Le commerce bilatéral entre le Royaume du Cambodge et la République de Corée a dépassé 965 millions de dollars américains en 2021, soit une augmentation de 9 % en glissement annuel.

Selon les chiffres de l’Association coréenne du commerce international, le Cambodge a exporté pour 341 millions de dollars US de marchandises vers la Corée du Sud l’année dernière, soit une hausse de 7,4 %.

Le Royaume a importé pour 623 millions de dollars de marchandises de Corée du Sud, soit une augmentation de 9,9 % en glissement annuel.

Le Cambodge a principalement exporté des chaussures et autres vêtements, des articles de voyage, des boissons, des appareils électriques et électroniques, du caoutchouc, des produits pharmaceutiques et des produits agricoles et a importé des véhicules, des produits électroniques, des appareils de cuisine, des boissons, des produits pharmaceutiques et des produits finis en plastique.

Les deux pays ont signé en octobre l’accord bilatéral de libre-échange qui devrait entrer en vigueur cette année, avec notamment un volume d’échanges plus important.

Le Cambodge exporte plus de 53 000 tonnes de riz usiné en janvier 2022

Le Cambodge a expédié quelque 53 036 tonnes de riz blanchi au cours du premier mois de cette année, rapportant 35,72 millions de dollars US.

Cette mise à jour a été partagée par la Fédération cambodgienne du riz (FCR), indiquant que la quantité exportée a connu une augmentation de 54,75 % par rapport à la même période en 2021.

La Chine reste le plus grand marché avec 31 181 tonnes, soit 58,79 % du riz usiné cambodgien, suivi par 16 pays de l’UE et trois nations de l’ASEAN qui ont acheté respectivement 12 542 tonnes et 6 277 tonnes de riz usiné

Les 3 072 tonnes restantes, soit 5,52 % du riz usiné, ont été expédiées vers 13 autres destinations.

En outre, le pays a exporté quelque 275 511 tonnes de riz paddy vers les pays voisins, générant 60,61 millions de dollars US.

En 2021, un total de 617 069 tonnes de riz blanchi cambodgien, d’une valeur de 418 millions de dollars, a été exporté vers la Chine, 24 pays de l’UE et 7 États membres de l’ASEAN. Le Royaume a également vendu 3,53 millions de tonnes de riz paddy pour 846 millions de dollars US aux pays voisins, principalement le Vietnam.

 

ASEAN : Maintien de la confiance dans l’industrie en janvier 2022

L’indice PMI, reflétant le niveau de confiance des entreprises dans le secteur manufacturier, est resté stable, mais à un niveau historiquement élevé, de 52,7 en janvier 2022. Pour le 4e mois consécutif, l’indice est resté ainsi dans le « vert », soit au-dessus du seuil de 50 séparant expansion et contraction de l’activité.

Singapour enregistre la meilleure performance en ASEAN avec un PMI à 58. Les conditions sont également bonnes dans l’industrie au Vietnam (53,7), Indonésie (53,7), Thaïlande (51,7) et Malaisie (50,5).

En revanche, les Philippines sont proches du seuil de contraction à 50 en janvier, après 51,8 en décembre.

Comme les mois précédents, la Birmanie est le seul pays affichant une nette détérioration des conditions dans l’industrie avec un PMI à 48,5. L’enquête souligne enfin que les pressions inflationnistes et les effets liés à l’allongement des délais de livraison des entrants sont persistants, du fait des perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales.

Transparency International souligne la nécessité de poursuivre les efforts en matière de lutte anti-corruption dans la zone APAC

Le classement paru dans le dernier rapport de Transparency International fin janvier place toujours Singapour comme le pays le moins corrompu de la zone avec un score de 85 (4e sur 180 pays), suivi dans l’ASEAN par la Malaisie (48 points, -3 points), le Timor oriental (41, +1), le Vietnam (39, +3), l’Indonésie (38, +1), la Thaïlande (35, -1), les Philippines (33, -1), le Laos (30, +1), la Birmanie (28, identique) et le Cambodge (23, +2). L’ONG souligne notamment la détérioration de l’indice de corruption aux Philippines, qui a perdu 5 points depuis 2014.

Pour mémoire, Transparency International utilise une échelle de zéro à 100 afin d’établir son score, où zéro correspond à un système très corrompu et 100 à un système très faiblement corrompu.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône