Cambodge & Économie : lancement du plan de relance 2021-2023

Le gouvernement a lancé le 22 décembre le « Cadre stratégique et les mesures pour la relance économique dans le contexte de la cohabitation avec le Covid-19 dans le cadre d’une nouvelle normalité 2021-2023 », visant à stimuler une croissance socio-économique résiliente à moyen et long terme.

Le ministre de l'Économie et des Finances, S.E. Aun Pornmoniroth
Le ministre de l'Économie et des Finances, S.E. Aun Pornmoniroth

S’exprimant lors du lancement, le ministre de l’Économie et des Finances, S.E. Aun Pornmoniroth, a déclaré que le document constituait une solide base et une feuille de route pour la mise en œuvre immédiate et à moyen terme des stratégies et des actions spécifiques du gouvernement.

Le plan vise à rétablir et à soutenir la croissance économique du Cambodge pour qu’elle retrouve son rythme de croisière, et à renforcer la résilience pour un développement socio-économique durable et inclusif à long terme.

Le ministre a déclaré :

« Au cours des deux dernières années de Covid-19, nous avons tous pu clairement constater les conséquences négatives sur la situation socio-économique du Cambodge découlant de cette crise »

« En plus de menacer la vie de la population, la crise a mis à nu certains points fragiles du tissu économique cambodgien qui sont vulnérables aux facteurs externes »

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et le ralentissement des commandes de produits cambodgiens, catalysés par l’introduction de mesures sanitaires et administratives par les pays du monde entier, témoignent du fait que la stabilité des pôles de croissance économique du Cambodge demeure étroitement liée aux tendances économiques régionales et mondiales, a-t-il expliqué.

Le sous-secrétaire d’État au ministère de l’Économie et des Finances, Huot Pum, a affirmé que la vision de la mise en œuvre officielle du plan de relance est de renforcer la construction d’une voie solide et d’injecter une forte vitalité pour le développement socio-économique, de saisir les opportunités dans le pays et à l’étranger pour renforcer et diversifier la base économique nationale afin de parvenir à devenir très compétitif, et d’améliorer le bien-être des Cambodgiens dans le cadre de la « nouvelle normalité ».

Le document est également conçu pour « soutenir la mise en œuvre du cadre stratégique, des programmes politiques et définir un plan d’action détaillé pour la mise en œuvre de chacun des trois piliers (réhabilitation, réforme et renforcement de la résilience », ainsi que pour définir les responsabilités des ministères et des institutions et les délais de mise en œuvre », a-t-il précisé.

Ky Sereyvath, chercheur en économie à l’Académie royale du Cambodge, a déclaré que la mise en œuvre du document constituait une toute nouvelle stratégie pour stimuler la croissance socio-économique dans un contexte de Covid-19.

Il a expliqué que même si le Covid-19 se poursuivait dans le pays, l’économie pouvait toujours fonctionner avec un système de gestion tenant compte du contexte de pandémie. Dans le même ordre d’idées, le gouvernement continuera à accorder des exonérations fiscales au tourisme et à d’autres secteurs clés pendant un certain temps, dans le but de les revitaliser et les inciter à stimuler la croissance économique nationale.

Le ministre des Finances a ajouté que le gouvernement se concentrera également sur les activités visant à maintenir la stabilité des moyens de subsistance de la population et des entreprises privées touchées par le Covid, en renforçant la mise en œuvre d’interventions spécifiques, après dix séries de mesures d’aide économique.

« Afin d’aider les familles pauvres et vulnérables à faire face aux dépenses courantes, le gouvernement royal continuera à mettre en œuvre des programmes de soutien en espèces pendant neuf mois supplémentaires, jusqu’à fin septembre 2022 », a déclaré M. Pornmoniroth.

Il a ajouté que le gouvernement continuera d’accorder des allègements fiscaux pour le premier semestre 2022, afin d’apporter un soutien supplémentaire aux industries du tourisme et de l’aviation touchées par la pandémie.

Le gouvernement a également réservé 250 millions de dollars pour des prêts directs de la banque publique Small and Medium Enterprise Bank of Cambodia Plc (SME Bank) et de la Rural Development Bank of Cambodia l’année prochaine, qui bénéficieront de taux d’intérêt compétitifs de 5 à 5,5 % pour les secteurs prioritaires clés comme l’agriculture et l’écotourisme.

Nov Sivutha avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône