Brèves éco : Commerce avec le japon en baisse, investissements dans le textile

Un projet d’usine de vêtements de 5,7 millions de dollars américains à Kandal

Selon un communiqué de presse du Conseil pour le développement du Cambodge (CDC), une nouvelle usine de confection sera construite dans la ville de Takhmao, province de Kandal. L’investissement est de 5,7 millions de dollars et les perspectives d’emploi sont de 951 recrutements vers la population locale.

projet d’usine de vêtements de 5,7 millions de dollars américains à Kandal
projet d’usine de vêtements de 5,7 millions de dollars américains à Kandal

Le projet d’usine est porté par New Era (Cambodge) Cashmere Textile Co., Ltd. Depuis janvier 2021, le CDC a donné son feu vert à 5 projets d’investissement avec un montant total de près de 22,2 millions de dollars et annonçant 3 000 opportunités d’emploi.

Source : CDC

Exportations du Cambodge vers le Japon : 1,4 milliard de dollars américains au cours des onze premiers mois de 2020

Le Cambodge a exporté pour 1 486 millions de dollars américains de produits vers le Japon au cours des onze premiers mois de 2020, une baisse de 14 % par rapport à la même période en 2019. Dans le même temps, le Cambodge a importé pour 432 millions de dollars de marchandises en provenance du Japon, soit une baisse de 7% d’une année sur l’autre.

Le rapport rappelle que :

« le commerce bilatéral entre les deux pays est évalué à 1918 millions de dollars américains, soit une baisse de 8,7 % par rapport à 2019 »

Pour stimuler le commerce bilatéral, le Cambodge négocie actuellement un accord avec le Japon. S.E. Pan Sorasak, ministre du Commerce, a confirmé que le royaume menait des négociations avec plusieurs pays sur un éventuel accord de libre-échange dans l’objectif d’élargir les marchés pour les produits cambodgiens. Le Japon représente aujourd’hui le deuxième plus grand marché pour les exportations cambodgiennes, après les États-Unis, et le quatrième plus grand volume d’importations dans le Royaume en 2019. L'année dernière, le commerce bilatéral entre le Cambodge et le Japon avait augmenté de 13 % pour atteindre 2292 millions de dollars américains.

Source : Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO)

Les revenus de la poste affectés par la crise sanitaire

La Poste du Cambodge a perçu 6,5 millions de dollars américains de recettes en 2020, rapporte le ministère de la Poste et des Télécommunications. Ce chiffre représente une diminution significative par rapport à celui de l’année précédente (13 millions de dollars).

La baisse de revenus est due particulièrement à la propagation de la pandémie de COVID-19, a déclaré Ouk Bora, directeur général de la Poste du Cambodge, lors de la dernière réunion tenue au ministère de la Poste et des Télécommunications. Il a ajouté :

« Les services de la Poste du Cambodge dépendent du transport aérien, et une fois que les services commerciaux aériens ont été affectés par le COVID-19, la Poste du Cambodge a été gravement touchée »

Source : ministère de la Poste et des Télécommunications

Lancement officiel du système d’automatisation des données entre le GDCE et le DGF

Les Directions générales des douanes et de la régie (GDCE) et de la Fiscalité (DGF) ont officiellement lancé le système d’automatisation des données entre les deux institutions. Le secrétaire d’Etat à l’Économie et aux Finances, Chou Vichith, présidait l’évènement qui se tenait mardi à Phnom Penh. Il a déclaré :

« L’introduction du système d’automatisation des données représente l’optimisation des nouvelles technologies pour renforcer la coopération interinstitutionnelle »

Le système améliorera davantage le partage des données et la mise à jour des statistiques et analyses, et il est tout-à-fait conforme au projet de réforme de la gestion des finances publiques et de la stratégie de mobilisation des recettes 2019-2023. Il favorisera également l’administration électronique, en particulier pour gérer les retombées économiques dues à la crise de COVID-19 au Cambodge, a-t-il expliqué. Dans le cadre de ce projet, un groupe de travail technique a été chargé de promouvoir la coopération interinstitutionnelle et aussi de « garantir son efficacité et sa transparence ».

Source : Agence Kampuchéa Presse